En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Groupe Boldoduc : Opération Bold’R

Publication: 1er avril

Partagez sur
 
Le Groupe Boldoduc entraine d’autres acteurs de la filière textile française dans sa lutte contre le Covid19...
 

Depuis 10 jours déjà, le Groupe Boldoduc, spécialiste du textile à usage technique, mobilise ses équipes pour fabriquer des masques de protection visant à lutter contre la crise sanitaire. Homologués par l’AFNOR et validés par la DGA, ces masques en tissus tri couches, lavables et réutilisables, sont aujourd’hui produits en masse grâce à l’association des équipes internes de R&D de Boldoduc, de Tenthorey dans les Vosges, et de Balas Textile à Saint Romain de Popey.

La filière textile française s’adapte et redouble d’efforts pour lutter contre la crise

Après l’allocution du Président de la République aujourd’hui, qui souhaite que la France soit indépendante en matière de production de masques de protection d’ici la fin de l’année, le modèle vertueux mis en place par le trio de producteurs est une nouvelle preuve que la filière textile française existe, répond présente, et est capable de se réinventer. L’expertise et le savoir-faire de ces trois entreprises dont la production est 100% Made in France, dirigées par le Président de l’Union des industries textiles de France Yves Dubief, le Président d’UNITEX (Union des industries textiles de la région AuRA) Oliver Balas, et l’ex- président et créateur du pôle des textiles techniques TECHTERA Jean-Charles Potelle, permettent aujourd’hui de répondre au manque de masques de protection à destination des personnels non soignants en France.

« Les projets R&D font partis de l’ADN de BALAS TEXTILE, le plus souvent collaboratifs pour rassembler les forces et savoir-faire de chacun. Nous avons choisi de nous associer dans cette aventure avant tout humaine à la société BOLDODUC dont l’expertise, les compétences et les objectifs humanistes sont en parfaite adéquation avec notre propre philosophie. » Olivier BALAS, Président de BALAS TEXTILE et d’UNITEX.

En parallèle, l’appel à solidarité lancé sur les réseaux sociaux auprès de professionnels confectionneurs et de particuliers confinés disposant d’une machine à coudre, pour augmenter la force de production, a permis au trio de producteurs textile français de multiplier par 100 sa capacité de confection.

Du côté des professionnels, plus de 15 confectionneurs sur le territoire national, n’ayant jamais produit de masques textiles auparavant, ont remis leurs équipes au travail. Ont également rejoint la cause des producteurs de matériel médicaux tel que l’entreprise Gibaud, des ESAT, des maroquiniers de Romans et des fabricants de costumes sur mesure comme France confection. Des ateliers sont aussi animés dans les centres pénitentiaires.

En complément, 1500 particuliers de toute la France se sont portés volontaires pour confectionner des masques chez eux. Ce réseau solidaire est animé par 30 bénévoles, et accompagné par les équipes techniques et qualité de Boldoduc. La plateforme numérique http://solidarite.boldoduc.me/ a été créée pour coordonner le dispositif, suite à l’afflux de demandes.

Grâce aux personnes mobilisées, ce sont bientôt 60 000 masques par jour qui seront fabriqués, représentant 10% des attentes au niveau national.

Une initiative qui inspire et grandit au-delà des frontières

Ce modèle vertueux tri-partite pourrait bientôt être dupliqué. Le Groupe Boldoduc a notamment été approché par le collectif Facebook Mask’Up, né d’une initiative de start’uppers et bloggeurs, qui vise à accompagner les confectionneurs de masques amateurs.

L’objectif ? Reproduire le modèle instauré par le trio et produire à son tour des masques, à domicile, selon le gabarit homologué. Mask’Up utilisera les kits préparés par les trois acteurs du textile français, en gardera 30% et distribuera les 70% restants localement.

Avec près de 4500 personnes mobilisées en seulement 15 jours pour répondre à l’urgence sanitaire, l’Opération Bold’R compte aller encore plus loin : le Groupe Boldoduc a réussi à convaincre les autorités tunisiennes de rouvrir ses unités sur le territoire, ainsi que certaines unités de ses partenaires, afin de pouvoir produire davantage sur place à destination du marché africain. Au total, 30% de la production (masques ou vêtements de travail) sera donnée gracieusement à la Tunisie, à destination des hôpitaux qui voient également les ressources en la matière s’amoindrir.

http://www.boldoduc.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: