En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

E-commerçants : armez-vous pour la sortie de crise avec le VADOR

Publication: 31 mars

Partagez sur
 
Avec Amazon, Alibaba, Google et Facebook les recettes classiques du e-Commerce ne fonctionnent plus. Cette 3ème édition du VADOR, Best-seller des livres de e-Commerce, a été totalement réécrite par ses auteurs pour permettre aux entrepreneurs de « gagner + »...
 

Car s’il paraît très facile de se lancer dans le e-Commerce, réussir à développer une activité rentable et pérenne nécessite d’en connaître les VERITABLES leviers.

Site Internet, Application, Dropshiping, Marketplace, Multicanal ou Commerce Connecté, Marques en DtoC ou DNVB peu importe !

La réalité du e-Commerce en 2020 est protéiforme, le VADOR a été écrit pour aider les entrepreneurs, à créer ou à développer un VRAI business. C’est-à-dire une activité rentable, sans être dépendant d’Amazon, de Google ou de Facebook.

Troisième édition du VADOR, cette version a été totalement refondue par ses auteurs car les anciennes pratiques sont devenues obsolètes : ce qui fonctionnait hier ne marche plus.

La littérature existante et bien des enseignements sur ce sujet ressassent des poncifs, tels que le Référencement Naturel (SEO), la publicité sur les moteurs de recherche (Google Ads) ou les réseaux sociaux (Facebook), la sponsorisation d’influenceurs, l’usage des Places de marché (Amazon, Cdiscount). Or ce ne sont plus les leviers d’une activité rentable en e-Commerce. L’ont-ils jamais été ?

SEO, SEA, Marketplaces, Réseaux sociaux : des leviers marketing has been

Ils ne profitent, en grande partie, qu’aux fournisseurs de ces outils et à leurs prescripteurs qui, pour ces raisons continuent à les mettre en avant. Mais ils ne sont pas directement rentables pour les e-Commerçants.

Ce que présente cette édition du VADOR, tout comme les précédentes, ce n’est PAS de la théorie, ce sont les véritables leviers, opératoires, qui sont détaillés. Comment sélectionner ses fournisseurs, optimiser son entonnoir de conversion avec des pages d’atterrissages optimisées, créer des Personas pour ses clients, exploiter ses données, activer les bons canaux publicitaires, ne PAS se soucier de son trafic, devenir un Dieu de l’Inbound, hacker tant son marketing Front que Back, ce sont là quelque- unes des actions recommandées et décrites opérationnellement, pas-à-pas, dans l’ouvrage.

Il paraît très facile de créer un e-Commerce

De plus en plus de personnes ont la tentation de s’y lancer, avec l’espoir d’un développement rapide.

En France plus de 40 millions d’acheteurs en ligne passent, en moyenne, chacun, 33 commandes par an. En face, plus de 200 000 sites marchands (rien qu’en France), sans compter les vendeurs présents uniquement sur les marketplaces (Amazon, Cdiscount, Fnac, Etsy, etc).

Mais réussir son e-Commerce revient à apprendre un métier

Apprendre le métier de commerçant et maîtriser un ensemble de techniques : comment attirer l’attention, comment susciter l’intérêt, comment inciter au geste d’achat, dans l’univers très particulier du digital… Il faut également savoir conditionner, expédier, livrer… Et dialoguer, rassurer, réagir, remplacer…

Dans un hypermarché, le consommateur longe les linéaires et se sert. Puis, une fois qu’il a choisi ce qu’il veut, il paie. Dans le e-Commerce, l’ordre est différent. En général, le consommateur paie à la commande. Une relation de confiance doit donc se créer. À charge pour le e-commerçant de veiller à ce que chaque client reçoive dans de (très) bonnes conditions (correctement emballées) et (très) rapidement les marchandises commandées. A charge également d’être (très) attentif à toutes ses humeurs, surtout les mauvaises…

D’autant que les clients sont, de plus en plus, des « digital native », reliés entre eux, tour à tour influencés et influenceurs. Prompts à célébrer votre dernière trouvaille ou à la descendre en flammes, s’ils ressentent une manipulation, une arnaque ou une simple faute de goût.

L’objectif du e-Commerçant, c’est de gagner de l’argent, beaucoup d’argent

Il doit penser en permanence à la rentabilité de toutes ses actions. Dans n’importe quel projet d’entreprise, les sources de frais sont multiples, permanentes et protéiformes. C’est pourquoi le e-Commerçant doit placer très haut ses objectifs de rentabilité.

D’autant qu’il dispose d’un outil extraordinaire : la data

Le e-Commerçant peut (il DOIT) mesurer au centime près, les investissements, les frais, le chiffre d’affaires et la rentabilité par client et par action commerciale.

Pour réussir son e-Commerce, il faut également prendre en compte la menace que représentent les deux duopoles que sont Amazon/Alibaba pour le e-Commerce et Google/Facebook pour la publicité digitale. Avec une mention spéciale pour Amazon qui devient un acteur majeur de la publicité digitale.

Cela change les règles du jeu pour tous les e-Commerçants et rend obsolètes les anciennes façons de procéder pour développer une activité e-Commerce.

Lire ce livre permet d’économiser et de gagner beaucoup d’énergie et d’argent

Les auteurs sont des praticiens expérimentés, qui ont appliqué toutes les techniques et procédures qu’ils décrivent. Ils dirigent ou ont dirigé des entreprises qui, toutes, se sont distinguées par leur rentabilité. Ils ont « payé pour voir ». Ils, partagent leur expérience du e-Commerce, de manière pratique, concrète et facilement applicable.

http://www.livre-e-commerce.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: