En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Sondage emploi : 76% des Français en télétravail regrettent déjà leurs bureaux

Publication: 28 mars

Partagez sur
 
70% des Français sont actuellement en télétravail, 32% travaillent plus que d’habitudeen home office, 51% ne prennent pas de pause déjeuner tous les jours...
 

Zéro transport : 54% en profitent pour cuisiner et 52% pour dormir plus !

- 74% n’ont aucun moment dédié à leurs collègues pendant la journée.

- 81% des Français ont peur de perdre leur emploicompte-tenu de la situation actuelle.

Après moins de deux semaines de confinement, Deskeo, premier opérateur de bureaux flexibles en France, a interrogé plus de 2 736 professionnels au sujet de leurs conditions de télétravail forcé. Une enquête qui montre une situation très complexe.

Home office nation

La grande majorité des Français applique avec rigueur la politique de confinement. Ainsi,moins d’un sondé sur trois (29%)dit continuer à exercer son activité professionnelle sur son lieu de travail habituel. De l’autre côté, 59% des Français déclarent travailler à leur domicile et 11% dans leur résidence secondaire. Parmi ces 70% de télétravailleurs, 89% n’ont pas l’habitude de travailler à distance et découvrent ainsi le home office.

Mal équipés...

Parmi les conseils des professionnels pour s’organiser de manière efficace en télétravail, le fait de disposer d’une pièce dédiée pour s’isoler revient systématiquement. Malheureusement, cette recommandation ne s’applique qu’à une minorité de Français. En effet,plus de 73% des personnes interrogées ne disposent pas d’un espace réservé pour le home office.

Quel impact sur le temps de travail ?

En ce qui concerne la durée du temps de travail, la moitié des Français a vu la différence depuis le début du confinement. Ainsi, 32% des sondés ont le sentiment de travailler plus longtemps que d’habitude quand 1 Français sur 5 avoue travailler moins longtemps qu’en temps normal. Pour ces derniers, la baisse d’activité générale observée ces derniers jours partout en France est certainement liée à cette baisse de régime.

La pause déjeuner passe à l’as

Même s’ils sont à la maison, la moitié des Français (49%)actuellement en télétravail forcé avoue faire l’impasse sur le déjeuner. Dans les faits, 37% des sondés déjeunent de façon occasionnelle et 14% continuent de travailler à l’heure du repas.

Plus de temps pour... travailler !

Avec l’élimination de leur trajet quotidien, 59% des Français constatent surtout travailler plus.En revanche, 54% des sondés utilisent ce temps gagné pour cuisiner et 52% pour dormir un peu plus. Parallèlement, 38% en profitent pour jouer avec leurs enfants et 33% pour effectuer les tâches ménagères. Le sport (25%) et les loisirs (16%) sont plus difficiles d’accès en cette période de confinement, même si on constate que les hommes sont globalement plus nombreux à s’accorder du temps pour eux.

Loin des collègues

Pour conserver un lien social avec leurs collègues, 74% des sondés ne font... pas grand-chose. En effet, si 29% communiquent régulièrement par téléphone, très peu de Français utilisent les moyens technologiques à leur disposition pour partager leurs déjeuners (2%), happy hours (2%) ou leurs pauses café (1%) en vidéoconférence.

En manque de bureau

Sans doute que peu de personnes auraient répondu par l’affirmative à cette question en temps normal mais aujourd’hui, plus de 73% des hommes et 79% des femmes avouent regretter leur bureau et leur espace de travail quotidien.

Double peine

En plus de la crainte d’être touchés par le coronavirus, 79% des hommes et plus de 83% des femmes avouent avoir extrêmement peur de perdre leur emploi compte-tenu de la situation actuelle.

http://www.deskeo.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: