En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Ishida : Une économie de 4 tonnes/an !

Publication: 23 mars

Partagez sur
 
C’est la performance réalisée par Salaison Bio Valeur (SBV), société située en Ille et vilaine appartenant depuis 2009 à Bio Direct, un groupement breton comprenant une centaine d’éleveurs de porcs bio...
 

Explication : en 2018, SBV envisage d’automatiser la ligne « lardons » 100 % bio qui représente environ 20 % de la production globale du fabricant. Ses motivations : augmenter la production en acquérant une plus grande précision lors du remplissage des barquettes, apporter un meilleur confort de travail aux opérateurs qui manipulent ce produit à une température de - 4°C.

SBV commence alors ses consultations auprès de quelques acteurs du marché du conditionnement dont le constructeur ISHIDA qui trouve la solution adéquate : une associative linéaire 6 têtes munie de bennes à racloir de 1,5 litre en plastique nervuré, installée en dépit de la faible hauteur sous plafond de l’atelier. C’est une machine qui convient parfaitement aux produits frais et collants, dotée d’une très grande précision permettant de mettre fin aux surdosages.

Les résultats ne se font pas attendre : la ligne automatisée traite à ce jour 1 million de barquettes/an. Principalement utilisée pour conditionner en barquettes de 150 g de lardons fumés ou nature découpés en dés ou en allumettes, elle ne requiert que 2 opérateurs. Le premier livre les lardons sur la plateforme et le second les dirige vers la première rangée de bennes de ravitaillement. Le logiciel pèse le contenu de chaque benne puis procède à un calcul extrêmement rapide permettant, par l’association d’une partie du contenu de chaque benne, d’obtenir l’exact poids cible. Les doses sont ensuite déposées dans des barquettes manuellement positionnées sur un convoyeur pour être enfin operculées avec une DLC de 28 jours- et acheminées vers un détecteur de métaux.

Vincent Mesnage, responsable qualité : « Nous avons très sensiblement gagné en précision avec un remplissage de +/- 3 g par rapport au poids cible d’une barquette de 150 g, c’est-à-dire, que nous obtenons une réduction d’environ 4 tonnes/an ! Ainsi, l’amortissement de la peseuse sera effectif en moins de 3 ans. Mais nous gagnons également en efficacité vue la fiabilité de la machine, laquelle n’a besoin que de 2 opérateurs au lieu de 3, le troisième ayant été déployé vers une autre tâche. »

La peseuse IP65 reçoit un nettoyage quotidien qui demande 1 heure dont 10 minutes pour démonter/remonter les différents éléments.

« Un investissement de 3 millions d’euros est prévu pour 2021. Il permettra l’agrandissement de notre site qui passera de 1 500 à 3 000 m2 et l’acquisition de nouveaux matériels, » indique Perrine Champain, responsable du site.

http://www.ishidaeurope.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: