En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Mewa crée une tenue de travail moderne pour les artisans

Publication: 10 mars

Partagez sur
 
S’agenouiller, se lever, grimper... Le travail d’un artisan nécessite souplesse et engagement physique. Les vêtements de travail se doivent de suivre ce rythme effréné...
 

Personne ne souhaite que des manches étroites gênent lors du port de charges ou que la chemise sorte du pantalon à chaque extension. Mais il ne s’agit pas uniquement de l’ajustement parfait, le tissu et la coupe contribuent également grandement au confort. « Les vêtements de travail doivent soutenir celui ou celle qui les porte. Celui qui se baisse régulièrement a besoin d’une ceinture élastique au niveau du pantalon. Celui qui travaille souvent au-dessus de sa tête souhaite une veste plus longue. Des vêtements bien pensés comprennent également un nombre de poches suffisant et assez de passants pour accueillir les outils ou autres accessoires. Le tissu, enfin, est renforcé aux endroits particulièrement sollicités », explique Philipp Mell. Le directeur de MEWA France a perçu une nouvelle dynamique sur le marché des vêtements de travail ces dernières années. « Pendant longtemps, il suffisait simplement que les vêtements soient fonctionnels. Aujourd’hui, ils se doivent d’être bien ajustés, esthétiques et de posséder le confort des tissus modernes. »

Des vêtements développés en interne par MEWA

MEWA s’est offert le luxe de posséder son propre département pour le développement de ses collections. Les souhaits des clients, l’évolution des exigences des corps de métiers et les nouvelles tendances textiles intègrent ainsi directement son offre. « Au début, notre travail se concentrait sur des modifications personnalisées de coupes standards selon les souhaits de nos clients, comme par exemple des poches supplémentaires ou des couleurs spécifiques », se souvient Philipp Mell. « Depuis quelques années, nous misons de plus en plus sur des développements maison pour nos vêtements. En plus des exigences de qualité et de fonctionnalité, l’important est, pour nous, de garantir une coupe plus uniforme et la possibilité d’une bonne combinaison entre les différents éléments de la gamme. »

Chez MEWA, la mise en œuvre de nouvelles idées et le développement produit associent trois ingénieures textiles et une couturière. Une autre collaboratrice de la chaine logistique s’occupe exclusivement de détecter les nouvelles tendances, ainsi que des tissus innovants et high-tech.

Des tenues au confort testé et approuvé par les professionnels

Le secteur outdoor a une grande influence sur le développement des nouveaux vêtements de travail pour les artisants. « Grâce aux vêtements de loisirs, les professionnels se sont habitués au confort particulier des tissus fonctionnels tels que les polaires et le softshell. Ils s’attendent à retrouver le même confort dans leur tenue de travail » précise Philipp Mell. Cette exigence constitue un réel challenge pour le développement produit chez MEWA. Bien évidemment, les vêtements de travail, en particulier les équipements de protection individuelle (EPI), donnent la priorité à la fonction de protection et au côté fonctionnel, mais jamais aux dépens du confort. Avant de lancer un produit sur le marché, MEWA sonde auparavant les professionnels. Des entreprises artisanales peuvent essayer les nouveautés développées et participer à leur élaboration. Les tests d’utilisation sont effectués en conditions réelles. Ces retours d’expérience sont capitaux pour le prestataire de services textiles.

Tests d’endurance au centre technique de MEWA

Avant leur livraison chez le client, tous les vêtements nouvellement développés et les nouveautés des autres fabricants, doivent prouver leur aptitude pratique dans le centre technique de MEWA. Dans le laboratoire d’essais, les tissus sont soumis à rude épreuve (résistance à la déchirure et à l’abrasion, tenue des couleurs...). Les coutures, les boucles et les boutons doivent, quant à eux, prouver qu’ils soutiennent sans problème d’innombrables passages dans les installations de lavage et de séchage industrielles. La procédure complète peut durer jusqu’à deux mois. Seuls les vêtements qui passent les tests avec succès, réussissent à intégrer le marché.

http://www.mewa.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: