En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Intérim 2.0 : la digitalisation comme atout concurrentiel

Par Aurélien Simon, chef de produit chez Quadient

Publication: 6 mars

Partagez sur
 
De plus en plus perçu comme une alternative au consulting, l’intérim répond aujourd’hui à une demande accrue de flexibilisation du marché de l’emploi dont témoignent l’essor du télétravail, du slashing et des travailleurs nomades...
 

Représentant près de 800 000 travailleurs, dont 13 % de cadres, et 21 millions de missions par an, il est en constante progression depuis 5 ans.

Désormais dopé aux algorithmes et aux nouvelles technologies, l’intérim se développe plus que jamais, au cœur de mutations économiques profondes. Face à des mastodontes du secteur comme Manpower, Adecco ou Randstad, les agences indépendantes sont entrées dans un rapport de force aux airs de David contre Goliath.

L’intérim en pleine mutation économique

En deux ans, les pure players de l’intérim en ligne se sont rapidement fait une place sur le marché. À grand renfort de services full digitaux, ils secouent les lignes d’un secteur qui n’avait pas évolué depuis près de 50 ans et questionnent la légitimité des acteurs historiques. En réponse, les leaders du marché débloquent d’importants budgets pour développer leur activité en ligne ou lancer des applications mobiles afin de moderniser leur image et l’expérience de leurs utilisateurs, entreprises utilisatrices comme intérimaires. L’objectif est simple : garder la main sur un marché en pleine transformation.

En parallèle, les agences indépendantes doivent faire face au défi de reconfiguration de leur secteur pour rester compétitives… avec des budgets plus limités. La digitalisation est, pour elles, une véritable carte à jouer : en plus de gagner en productivité, miser sur des services digitaux leur permet de dynamiser leur marque employeur, gagner en attractivité, personnaliser leurs services mais aussi améliorer l’expérience utilisateur. Par ailleurs, le gain de temps qu’elles doivent à la transformation digitale leur offre la possibilité de se concentrer davantage sur leur cœur de métier en favorisant la relation et le conseil, tout en accentuant leur expertise sur l’emploi local.

Intérim 2.0 : transformation digitale & dématérialisation

C’est pour répondre à l’ensemble de ces nouveaux enjeux et besoins que l’intérim se digitalise. Du côté des intérimaires, les candidatures peuvent s’effectuer en ligne pour plus de réactivité et d’efficacité. Le CV papier se troque progressivement contre un CV vidéo. Dans l’hôtellerie par exemple, où les besoins en recrutement sont forts, des algorithmes de matching accélèrent les processus en faisant correspondre une mission donnée à un profil idéal. Le digital devient un levier de recrutement indispensable.

En parallèle, la dématérialisation des documents allège une charge administrative particulièrement lourde dans ce secteur, liée notamment aux missions de courtes durées, au fort turn-over et à la gestion d’intérimaires répartis sur de nombreux sites distants.

La dématérialisation facilite alors l’accès et la gestion des documents : les contrats de travail et les justificatifs d’embauche se signent et se reçoivent à distance, pour les entreprises utilisatrices comme les intérimaires. Les bulletins de paie, les relevés d’heures et autres documents RH sont diffusés en temps réel et disponibles à tout moment. Les documents de fin de contrat tels que les certificats de travail, soldes de tout compte et attestations Pôle Emploi sont également intégrés à la démarche qui englobe ainsi l’ensemble des documents du recrutement au départ d’un intérimaire. La traçabilité des factures est également optimisée. De quoi réduire les coûts, et gagner du temps tout en respectant les délais de fin de mission et en s’affranchissant des risques de litige.

La transformation digitale n’est plus un luxe : sur un marché aussi concurrentiel que l’intérim, et face à des géants du secteur à l’avant-garde des usages, les agences indépendantes n’ont plus d’autre choix que de faire celui de la dématérialisation. Au-delà des avantages économiques, c’est un levier indispensable pour offrir une expérience utilisateur satisfaisante à l’heure où celle-ci est déterminante pour rester compétitif.

http://www.quadient.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: