En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Télésurveillance : Satelia souhaite devenir leader des outils de prédiction

Publication: 2 mars

Partagez sur
 
Satelia, start-up bordelaise de la HealthTech créée en 2017, connaît une forte croissance depuis sa création. Partenariats avec des grands industriels de la santé et des hôpitaux, médecins séduits par le concept, développement de nouvelles applications...
 

Satelia affiche sa volonté d’être le leader des outils de prédiction dans la télésurveillance médicale. Retour sur une année charnière et les perspectives de 2020.

Une solution Digital Therapeutics (DTx) via un algorithme

Aujourd’hui, des patients atteints de cancer ou de maladies chroniques voient leur situation s’aggraver ou décèdent parfois par manque de communication. Pour limiter et éviter ces conséquences, Satelia propose des dispositifs de suivi et de prédiction, codéveloppés avec le CHU de Bordeaux, pour plusieurs types de patients : en chirurgie ambulatoire, atteints d’insuffisance cardiaque et jusqu’à récemment ceux ayant un cœur artificiel. « Après la création de Satelia, nous avons rapidement commencé le suivi à distance des patients en insuffisance cardiaque car si les symptômes ne sont pas repérés, l’hospitalisation est inévitable. », indique Nicolas Pagès, interne en anesthésie-réanimation et co-fondateur de la solution.

Satelia permet justement une prise en charge en amont en détectant les aggravations cardiaques entre 2 et 5 jours avant qu’elles n’arrivent. Le médecin est prévenu en temps réel et on évite les passages aux urgences. C’est aujourd’hui un des premiers dispositifs médicaux remboursé à 100% par la Sécurité sociale.

Satelia souhaite permettre aux médecins de gagner du temps dans le suivi des patients en utilisant un outil permettant de prédire les complications pour chacune des spécialités développées via un algorithme.

Des recrutements de médecins en France et une ambition européenne

Depuis sa création il y a moins de 2 ans, Satelia s’est déployée dans plus de 70 centres, hôpitaux et cliniques en France. En 2019, le chiffre d’affaires mensuel entre janvier et décembre a été multiplié par 10. « L’ancrage académique s’est avéré primordial pour développer une solution pertinente, qui soit rapide à installer et prendre en main, et que les médecins et patients aient envie d’utiliser. Travailler dans un CHU avec des médecins spécialistes dans leur domaine a permis de délivrer un outil de qualité. », explique Nicolas Pagès.

La jeune pousse est passée d’une équipe de 6 à 22 personnes, dont quatre médecins (anesthésiste-réanimateur, urgentiste, cardiologie et oncologue). Ces médecins ont un rôle primordial : « Nous cherchons à recruter des médecins motivés et innovants et leur proposons une formation théorique leur permettant de mettre en application leurs idées dans les hôpitaux. Satelia pourrait les aider dans la mise en place de leurs projets. Nous lançons un appel à la génération innovante pour développer les nouveaux outils de demain. », indique Nicolas Pagès.

Avec plusieurs milliers de patients utilisateurs et une centaine de médecins, Satelia souhaite aujourd’hui se lancer à l’international. Le dispositif est déjà disponible en six langues et le déploiement dans cinq pays européens est prévu en 2020. « Nous visons le marché européen tout en continuant à nous développer en France. Nos partenariats avec des grands groupes de santé comme Dedalus, leader européen de la e-santé, sont une porte d’entrée pour les grands hôpitaux en Europe. Depuis 2020, nous avons déjà mis en place deux nouveaux dispositifs : l’oncologie et le centre antipoison. L’idée est de proposer un bouquet d’une vingtaine d’outils dans le 5 prochaines années. », conclut Nicolas Pagès.

http://www.satelia.eu/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: