En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Choisir un logiciel RH : top 11 des questions à poser

Par Thibault Finck chez CELGE.fr

Publication: 26 février

Partagez sur
 
Le choix d’un SIRH (Système d’Information de Ressources Humaines) nécessite l’établissement d’un cahier des charges adapté à vos besoins. En ce sens, l’éditeur de logiciel RH devra répondre à votre projet point par point...
 

Afin de déterminer si votre partenaire potentiel peut répondre à ce cahier des charges, voici 11 questions à soumettre à une de ses références client.

Les questions générales :

Vous assurer auprès de votre interlocuteur que la mise en place et l’achèvement du projet logiciel ont été un succès est la première étape de votre investigation. Pour juger de la qualité du projet SIRH chez votre confrère, vous pouvez donc poser les questions suivantes au chef de projet (côté client) :

1. Pourquoi avez-vous choisi cet éditeur SIRH ?

L’asymétrie entre le discours commercial de l’éditeur logiciel et l’état du produit est une problématique courante. De ce fait, vérifier auprès de la référence client la cohérence du cahier des charges avec le logiciel livré vous sera utile pour évaluer raisonnablement vos attentes. Vous questionnerez alors le client pour connaître ses motivations quant au choix de l’éditeur en question : pourquoi cet éditeur et pas un autre ?

2. Combien de temps a nécessité le déploiement du logiciel RH ?

La gestion du temps est un facteur important dans le cadre d’une migration de logiciel informatique. Aussi, afin d’ajuster vos échéanciers, renseignez-vous auprès de votre interlocuteur sur la capacité de l’éditeur logiciel à respecter un calendrier établi en amont (retroplanning par phases/itérations).

3. Quels ont été les coûts supplémentaires imprévus ?

Vous enquérir auprès de la référence client de la politique de prix de l’éditeur logiciel vous aidera à vous prémunir d’un possible abandon de projet en cours de développement, et ce pour des raisons budgétaires.

4. Migration de logiciel RH : quelles phases du projet se sont révélées insatisfaisantes ?

L’établissement du cahier des charges et sa réalisation peuvent ne pas refléter vos besoins réels. Afin de limiter les obstacles à la productivité et à l’efficience du développement de votre logiciel, questionnez votre interlocuteur sur les points concrets à améliorer au sein de chaque phase du projet.

5. Quel critère décisif vous a mené au choix de ce prestataire ?

Votre cahier des charges représente une appel d’offres qui améliorent un ensemble de process propres à votre entreprise. De ce fait, la capacité de l’éditeur logiciel à répondre aux besoins de votre interlocuteur ne garantit pas la réussite de votre projet. Demandez en l’occurrence à celui-ci quel facteur principal a motivé sa décision. En effet, si la qualité de votre projet prime sur son coût, il n’en a peut-être pas été de même pour le client précédent.

6. Avez-vous eu à réévaluer vos attentes pour des raisons techniques ?

La détermination claire des besoins réels d’un client face à un logiciel ne se confirme souvent qu’après une première expérience utilisateur sur un prototype (version de recette durant la première phase de livraison) ou durant un essai gratuit du logiciel.

Afin d’optimiser vos ressources en terme de temps et d’argent, demandez à votre interlocuteur les fonctionnalités auxquelles il a dû renoncer et celles dont il a dû demandé l’implémentation tardivement, faute d’y avoir pensé en amont.

7. Le logiciel RH s’est-il avéré adapté à l’évolution de votre activité professionnelle ?

Si la durée d’utilisation du logiciel par la référence client est courte, cette question pourrait être peu pertinente. Néanmoins, dans le cas, par exemple, de PME ayant déjà fait usage d’un logiciel pendant 2 à 3 ans, la réponse pourrait vous être utile.

En effet, qu’il s’agisse d’un développement de l’organisation en terme de type d’activité, de structure ou de taille, un logiciel gardant une bonne adéquation aux problèmes de ressources humaines est le signe d’un développement bien pensé.

Les questions de valeur et prix :

Ces interrogations vous aideront à savoir si la solution logicielle que vous considérez est suffisamment bonne comparativement à votre budget et vos attentes.

8. Quels problèmes avez-vous rencontré lors de l’installation du logiciel RH et comment les avez-vous résolus ?

Une implémentation logicielle n’est que rarement sinon jamais faisable sans écueil.

De ce fait, l’approche adoptée par l’éditeur logiciel dans la résolution de ceux-ci est de première importance.

Demandez donc à votre interlocuteur comment les défis ont relevés par l’éditeur logiciel dans le cadre de son projet. Cela vous permettra d’estimer la pertinence et la réactivité des méthodes de celui-ci.

9. Quels ont été les compétences clefs de l’éditeur logiciel dans le succès de votre projet RH ?

La détermination des qualités que la référence client a le plus apprécié chez l’éditeur vous donnera un aperçu des réels atouts de celui-ci, au-delà de son discours commercial.

10. Décririez-vous cette solution comme présentant un bon rapport qualité/prix ?

Il s’agit d’une question cruciale dans la mesure où la seule donnée du prix ne renseigne pas sur sa qualité, et inversement. Le rapport qualité/prix est donc une information décisive à obtenir de la référence client.

11. Quelle réduction de prix avez-vous réussi à obtenir ?

Si cette question peut éventuellement mettre votre interlocuteur mal à l’aise, la poser reste pertinent. Demandez donc à celui-ci s’il a obtenu une quelconque réduction, pourquoi et comment. Cela pourrait vous aider à prendre votre décision.

http://www.celge.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: