En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Auvergne-Rhône-Alpes et Grand Chambéry s’engagent pour la qualité de l’air

Publication: 17 février

Partagez sur
 
Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Xavier DULLIN, Président de Grand Chambéry inaugurent aujourd’hui à Chambéry une station de recharge hydrogène renouvelable d’une capacité de 50 véhicules par jour...
 

Une station hydrogène « renouvelable » : Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a souhaité faire d’Auvergne-Rhône-Alpes le premier territoire à hydrogène en Europe. Ainsi, la Région a lancé en 2017 le projet Zero Emission Valley pour accélérer le déploiement de l’hydrogène et développer la mobilité zéro émission de demain. Elle a ainsi fédéré l’ensemble des acteurs régionaux impliqués dans la filière (collectivités, entreprises, pôles de compétitivité, clusters, centres de recherche, etc.). 80% des acteurs de l’hydrogène en France sont en effet sur les territoires auvergnats et rhônalpins.

Le projet « Zero Emission Valley » a pour objectif la création de 20 stations de recharge hydrogène (dont 14 assureront également la production) et le financement d’une flotte de 1 000 véhicules roulant à l’hydrogène. La première station de recharge hydrogène du projet est inaugurée aujourd’hui à Chambéry. Cette station est mise en place par la société Hympulsion, créée spécifiquement par la Région, Engie, Michelin, la Banque des Territoires et le Crédit Agricole pour déployer ce réseau régional de 20 stations.

Obtenus par l’électrolyse de l’eau, les 40 kg d’hydrogène produits par jour par la station permettront la recharge d’une flotte de plus de 50 véhicules. Une production renouvelable puisque la station sera alimentée en électricité à travers des certificats de garantie d’origine de l’énergie (solaire, éolien, hydraulique).

Un projet qui bénéficie d’un fort soutien de l’ADEME

Dans le cadre du plan national Hydrogène, lancé le 1er juin 2018 par le Ministre de la Transition écologique et solidaire, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) a validé une aide, pour le compte de l’Etat, de 14,4M€ au projet Zero Emission Valley. L’aide de l’ADEME est un soutien massif au projet « Zero Emission Valley », sans équivalent en France pour déployer un écosystème et des services de mobilité hydrogène.

L’aide participera au financement pour 2/3 des installations de production (électrolyseurs) et de distribution (stations) d’un hydrogène décarboné et pour 1/3 à l’acquisition de 200 véhicules supplémentaires H2 aux 1000 véhicules du projet ZEV :

- 2 bus seront ainsi en expérimentation pour Grand Chambéry

- 50 véhicules légers pour des utilisations taxi par exemple

- et 148 fourgons > à 2.5t seront également aidés.

Autour de Chambéry et Aix-les-Bains, grâce au dispositif ZEV, 19 entreprises et structures se sont portées volontaires pour s’engager dans la mobilité hydrogène en achetant au total près de 40 véhicules : AJC, ATMO, SDIS 73, Vicat-SATM, ENGIE, SCDC, EDF CIH, Technopolys, Jean Lain Automobiles, Ville de La Motte-Servolex, Ville de Chambéry, Ville d’Aix-les-Bains, Département de la Savoie, Grand Lac, Grand Chambéry...

La Région et Grand Chambéry signent une convention pour l’amélioration de la qualité de l’air

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a identifié en 2018 9 zones prioritaires sur le territoire régional particulièrement exposées à la pollution. Elle s’est engagée à établir et à accompagner financièrement la mise en œuvre d’un plan d’actions adapté à chaque zone visant à réduire l’exposition de ses habitants aux polluants. La Région prévoit ainsi de consacrer 36 millions d’euros en investissement en 3 ans pour ces 9 territoires prioritaires avec une répartition de 4 millions d’euros par territoire. La Région signe ainsi ce vendredi 14 février une convention avec Grand Chambéry portant dans un premier temps l’investissement régional à 2,1 millions d’euros. La Région prévoit dans un deuxième temps de proposer de nouvelles actions pour atteindre l’enveloppe globale de 4 millions d’euros. Grand Chambéry s’engage à hauteur de 3,6 millions d’euros.

Le territoire de Grand Chambéry est largement investi sur les sujets de la transition énergétique et écologique. Ainsi, au-delà de l’obligation règlementaire d’élaborer un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) approuvé fin 2019, le territoire composé de Grand Annecy, Grand Chambéry, Grand Lac et le Parc naturel régional du Massif des Bauges a été reconnu Territoire à Energie Positive (TEPOS) par la Région, l’ADEME et l’Etat. La démarche TEPOS a pour objectif de diviser par deux la consommation énergétique (- 75% pour les émissions de gaz à effet de serre) à horizon 2050. Concernant plus particulièrement la qualité de l’air, le territoire de Grand Chambéry est concerné par un Plan Local de la Qualité de l’Air (PLQA) approuvé par arrêté du préfet de Savoie le 27 mai 2016. Ce plan vise à réduire les rejets des 2 polluants principaux (oxydes d’azote et PM10) et l’exposition de la population et des écosystèmes, via 13 actions pérennes et 2 actions spécifiques pendant les pics de pollution. Ces actions visent 3 grands secteurs émetteurs de polluants que sont le résidentiel, les transports et l’industrie, mais également l’urbanisme et l’agriculture. Elles concernent principalement la conversion de la flotte de véhicules des collectivités vers une carburation décarbonée, l’acquisition de bennes à ordures ménagères au GNV, le renforcement de la flotte de vélos à hydrogène et la création d’un fonds air/bois, air/gaz/rénovation et air/bois/rénovation.

« Je suis très fier de participer aujourd’hui à l’inauguration de la première station de recharge hydrogène de notre grand projet Zero Emission Valley. Celui-ci nous positionne comme la Région d’excellence en Europe en matière de développement de l’hydrogène, une énergie verte, durable et créatrice d’emplois. C’est l’illustration même de ce qu’on peut faire de mieux en matière de préservation de l’environnement et d’amélioration de la qualité de l’air. C’est précisément dans cet esprit que nous signons aujourd’hui une convention avec Grand Chambéry afin de financer des actions concrètes qui apporteront une réelle bouffée d’oxygène à tout ce bassin de vie. » déclare Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

« Nous sommes particulièrement fiers d’avoir été désigné territoire d’expérimentation Zero Emission Valley et d’accueillir la première station hydrogène. Elle est le fruit d’une collaboration étroite entre acteurs publics et privés sur notre territoire, où de nombreuses entreprises de l’énergie et plus particulièrement de l’hydrogène sont présentes. Mais c’est aussi le résultat d’une volonté forte depuis plusieurs années de faire de notre bassin de vie un exemple en termes de politique environnementale. Avec le Plan Climat Air Energie Territorial, la démarche TEPOS, le Plan Local de la Qualité de l’Air et le déploiement de mobilité hydrogène à travers Zero Emisson Valley, nous avons déployé des actions durables et quantifiables pour la transition énergétique sur notre territoire. », déclare Xavier DULLIN, Président de Grand Chambéry et de Chambéry–Grand Lac économie.

Un territoire avant-gardiste sur les énergies intelligentes

Territoire d’expérimentation du projet Zero Emission Valley (ZEV), ce bassin de vie héberge une filière d’excellence sur les énergies intelligentes avec la présence d’entreprises telles que Atawey, Symbio, Energy Pool, General Electric, Steadysun, Cythelia Energie, Sylfen ou encore PowerUp ; le premier pôle européen de recherche avec l’INES (Institut National de l’Énergie Solaire), le CEA et EDF CIH (Centre d’Ingénierie Hydraulique), rassemblant près de 1000 chercheurs, et un centre de formation pionnier de la formation automobile hydrogène avec Technopolys. Tout cet écosystème gravite autour d’un parc d’activité dédié, Savoie Technolac.

En parallèle de la station, plusieurs dispositifs hydrogène sont en cours de développement tels sur des bus, une navette autonome, un bateau fluvial sur le lac du Bourget ou encore des camions benne dont la station serait alimentée par combustion des déchets. D’autres outils sont d’ores déjà opérationnels comme deux stations de recharge pour 15 vélos hydrogène, dont une alimentée par une route solaire.

http://www.grandchambery.fr/

http://www.auvergnerhonealpes.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: