En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

La fertilisation cross-industrie pour démultiplier les capacités d’innovation

Par Laurent Legendre, Président de Techinnov

Publication: 12 février

Partagez sur
 
L’industrie dans son ensemble est face au besoin impérieux de se transformer, d’innover et de collaborer...
 

Il ne s’agit pas seulement de jeter des ponts entre les donneurs et les preneurs d’ordres, les startups, les partenaires et les structures de recherche. Encore faut-il créer les conditions d’une innovation en réseau qui ouvre de nouvelles et réelles opportunités de croissance. Ce sont les filières porteuses pour nos territoires qui permettront qu’émergent les solutions qui répondront aux défis de demain pour assurer le renouveau de l’industrie et la relance des emplois de ce secteur.

Les entreprises dans leur grande diversité ont bien compris qu’elles ne pouvaient plus innover seules. C’est d’autant plus vrai dans une économie de la connaissance mondialisée, à l’heure où les technologies évoluent à un rythme accéléré et où les produits et services gagnent en complexité. Innover suppose en effet un environnement propice à l’open innovation, devenue un prérequis au fur et à mesure que se renforcent les liens entre les grands groupes, les donneurs d’ordres, les PME, les startups et les centres de recherche qui misent sur la fertilisation croisée des projets entre les différentes filières industrielles.

Une approche pragmatique de l’innovation

Les entreprises de l’aéronautique, de l’automobile, de la chimie, de la construction, de l’énergie, du numérique ou encore de la santé et de la sécurité-défense, quels que soient leur taille et leur maturité, sont aujourd’hui toutes confrontées à des enjeux d’innovation et de rupture. Accéder à de nouveaux marchés, élargir son périmètre d’activité, décliner un produit ou un service, adapter une technologie à son secteur, réussir le passage à l’échelle d’une innovation : la fertilisation croisée offre des leviers d’accélération et ouvre des opportunités de croissance. Le mode collaboratif entre acteurs industriels matures et startup agiles est une nouvelle source d’innovation pour que nos industries trouvent des relais de croissance.

Concrètement, il s’agit d’engager l’ensemble des acteurs dans une approche pragmatique, au-delà du seul partage d’expériences. Différents apports peuvent contribuer à l’avancée concrète d’un projet : la mise en œuvre de l’expérimentation, la collaboration technologique, la signature d’un contrat commercial, la mise en place d’un dispositif de financement ou encore la diversification d’un marché. Pour illustrer ce point, une start-up qui développe une technologie de captation visuelle d’évènements sportifs peut se retrouver à saisir une opportunité marché dans le domaine de la surveillance des territoires par exemple.

L’approche se veut opérationnelle, alignée sur les projets pour lesquels l’innovation s’avère un vecteur essentiel de transformation et de performance. L’entrée d’investisseurs au capital d’une startup, un appui technologique au sein d’un consortium ou encore le montage d’un projet R&D sont le fruit de rencontres décisives et à la source de nouveaux développements. Récemment, une startup spécialisée dans la mobilité douce et les objets connectés a bénéficié d’importants financements et appuis technologiques lui permettant aujourd’hui d’intégrer l’appel d’offre du nouveau plan vélo lancé par la région Ile-de-France.

Se transformer vite et identifier les bons partenaires

Parce qu’elles font appel à l’intelligence technologique de différentes filières, l’Industrie 4.0, la Deeptech, la HealthTech ou encore les Transports de Demain (un des plan industriels pour le développement des mobilités autonomes et décarbonnées) supposent une complémentarité intersectorielle. C’est même une priorité à l’ère du digital et des plateformes collaboratives qui encouragent les co-développements entre les laboratoires de recherche, les grands groupes et les startups. Le principal défi des entreprises consiste aujourd’hui dans leur capacité à se transformer vite, à anticiper les disruptions successives et à identifier les bons partenaires. Pour une PME, il s’agira par exemple de puiser dans la force et les acquis d’une filiale de grand groupe. L’entreprise de dimension internationale bénéficiera quant à elle de l’agilité et de la dynamique entrepreneuriale d’une jeune pousse.

L’usine du futur, l’intelligence artificielle, la healthtech et la mobilité durable seront au cœur des thématiques de la prochaine édition de Techinnov, rythmée par plus de 12 000 rendez-vous qualifiés et argumentés. Coups d’accélérateur aux projets, ces moments de fertilisation croisée permettent non seulement d’accélérer le « time-to-market » des innovations, mais aussi de créer les modèles économiques de l’industrie de demain.

http://www.techinnov.events/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: