En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Un véhicule amphibie pour traverser l’Alaska grâce aux paliers en polymères igus

Publication: 11 février

Partagez sur
 
La technologie des paliers lisses polymères igus contribue à ce qu’un véhicule amphibie puisse parcourir 4.000 kilomètres dans des conditions extrêmement difficiles...
 

La fonte des glaciers et les populations de poissons décroissantes ne sont que deux exemples des effets du changement climatique en Alaska. Afin d’attirer l’attention du public sur ce sujet et de promouvoir des entraînements alternatifs, les frères Hoepner de Berlin ont mis au point un véhicule amphibie baptisé « Urmel ». Leur projet est de traverser l’Alaska avec. Pour qu’Urmel puisse avancer sur des terrains accidentés, dans la glace et dans la neige, il a besoin de paliers légers et résistants à l’usure. Avec le soutien d’igus, les jeunes inventeurs ont choisi des tribo-polymères iglidur sans graisse.

Paul et Hansen Hoepner, deux frères, ont l’esprit d’aventure et le sens de l’invention dans le sang. En 2012, ils sont allés de Berlin à Shanghai en vélo, une distance de 13.600 kilomètres. En 2015, ils ont fait le tour du monde en 104 jours seulement, sans argent, sans contacts et sans réseaux sociaux. Avec « Urmel », le véhicule amphibie à pédales qu’ils ont conçu eux- mêmes, les deux frères veulent maintenant traverser l’Alaska sur une distance de 4.000

kilomètres en six mois. « Urmel a été conçu de manière à pouvoir avancer en dehors des chemins, sur des pistes, dans la neige et la glace, mais aussi sur terrain accidenté et dans des cours d’eau. Urmel peut aussi nager, rouler et marcher », explique Paul Hoepner. Des conditions extrêmes, surtout pour les paliers : Les paliers métalliques ont bien vite montré qu’ils ne feraient pas l’affaire en raison de leur poids et du graissage dont ils ont besoin. Un lubrifiant qui part au contact de l’eau et est alors déversé dans l’environnement. De la saleté pourrait aussi s’accumuler sur le logement et bloquer le palier. Les paliers lisses et les rondelles en polymères hautes performances iglidur résistants à l’usure sont donc la solution idéale. Leur absence de lubrifiant et leur faible poids ont été un critère de choix décisif pour Urmel.

Des solutions spéciales résistantes à l’usure en tribo-polymères

La structure spéciale du train roulant d’Urmel avait besoin de paliers résistants à l’usure, aussi sous forme de solutions spéciales. C’est la raison pour laquelle les frères Hoepner ont choisi des paliers lisses et des ébauches igus. « Avec du polymère hautes performances iglidur J, nous avons usiné nous-mêmes des rondelles et des paliers à collerette qui sont utilisés dans la suspension de l’essieu principal, dans les pédales ou dans le tirant par exemple », explique Paul Hoepner. Sans graisse, l’iglidur J se distingue surtout aussi par son faible coefficient de frottement. Les inventeurs ont aussi misé sur des paliers lisses en iglidur G, un matériau universel, pour la direction, les roues, le logement des câbles d’entraînement et celui de l’arbre d’entraînement. Pour assurer le logement sans usure des vitesses dans un espace réduit, ils ont choisi des films lisses igus. Le tribo-ruban résistant à l’usure en matériau iglidur A160 conforme aux exigences du FDA réduit le frottement des pièces métalliques et avec lui l’énergie nécessaire pour l’entraînement.

http://www.igus.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: