En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Nautisme : la réalité virtuelle au centre des process

Publication: 31 janvier

Partagez sur
 
Sealver fait appel au Cetim pour exploiter les technologies de réalité virtuelle afin de concevoir des bateaux sur mesure qui épouseront parfaitement la forme des jet-skis qui les propulsent...
 

Tout commence par la numérisation : Sealver conçoit des bateaux, baptisés Wave Boats, dont la propulsion s’effectue par n’importe quel jet-ski. Pour aider les clients à choisir leur modèle, Sealver leur pro­pose un showroom virtuel. Lunettes 3D sur le nez, ils visualisent à 360° l’embarca­tion telle qu’elle est en réalité et peuvent ainsi l’observer sous tous les angles. Cet univers n’a de virtuel que le nom. Il est intime­ment lié à la réalité et tout à fait représentatif, jusqu’au moindre détail du bateau et de son jet-ski. Cette repré­sentation du réel ne serait pas possible sans le concours des spécialistes en numérisation 3D et en Reverse-enginee­ring du Cetim. Cela fait maintenant dix ans que Sealver fait appel à leur expertise pour numériser divers modèles de jet-ski afin de concevoir un bateau qui en épousera exactement les formes. En quelques heures, à l’aide d’un Laser Scanner Faro, les spécialistes du Cetim relève au milli­mètre près la géométrie et chaque détail de la moto marine. Les quelques mil­lions de points ainsi obtenus ne sont cependant pas immé­diatement exploitables. Ils doivent ensuite être traités via des logiciels et des res­sources informatiques appro­priés. « Nous recalons l’ensemble des scans entre eux dans le même référentiel, effec­tuons un nettoyage puis une triangulation du nuage de points, sur lequel nous redessinons les surfaces », détaille Lionel Lagrèze de Cetim Sud-Ouest

Des « jumeaux numériques »

Il faut compter une semaine pour finalement obtenir un fichier CAO 3D au format Step (Standard for exchange of product model data). Sealver peut alors l’exploiter pour la conception de ses bateaux. Grâce à ces modèles 3D, l’entreprise dispose des informations nécessaires pour parfaitement adapter la coque de ses bateaux à un jet-ski spécifique et conce­voir toutes les pièces d’inter­face et de fixations propres aux modèles de chaque constructeur. « Nos bateaux sont conçus dans l’envi­ronnement de réalité virtuelle, nous les faisons naviguer en leur appliquant diverses contraintes de vent, de vagues, d’équilibre, de charge, ou encore de réparti­tion de poids des passagers. Toutes les composantes hydrody­namiques sont simulées jusqu’au sillage et au passage d’eau. Nous choisissons les matériaux et colo­ris des différentes surfaces pour offrir une visualisation d’en­semble, sous différents points de vue, très proche du réel », explique Patrick Bardon, PDG de l’entreprise.

Une fabrication anticipée

Toujours à partir des don­nées issues du scan, Sealver conçoit les moules et l’en­semble des outillages néces­saires à la fabrication de ses bateaux. Ce qui permet de prévenir tout aléas et de réduire les délais ainsi que les coûts de développement. Avec, au final, une adéqua­tion quasi parfaite entre les modèles virtuels et réels. « La vitesse de notre dernier bateau n’affichait qu’un écart de 0,08 noeuds avec celle de son modèle numérique », rapporte Patrick Bardon. La réalité virtuelle permet également aux équipes de production de visualiser en amont le moule et les spécificités du prochain modèle de bateaux afin qu’elles puissent se préparer à sa fabrication et en optimiser le process. Des modèles 3D présentant des surfaces transparentes sont même créés afin de visualiser précisément sous la coque les passages de câbles, les tuyau­teries et autres pièces d’in­terface. Les bateaux gagnant en complexité, les opérateurs peuvent ainsi vérifier grâce à la réalité virtuelle l’emplace­ment ou la spécificité de montage de certains équipe­ments. Et ainsi poursuivre sereinement leur navigation dans l’univers de l’industrie du futur.

http://www.cetim.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: