En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Étude Livestorm-Harris Interactive

Publication: 30 janvier

Partagez sur
 
L’usage de la vidéo-conférence en entreprise connaît encore des frictions...
 

40 % des cadres en TPE/PME n’ont pas recours aux outils de vidéo-conférence : L’usage de ces outils concerne 83 % des cadres de moins de 40 ans contre 62 % des cadres de plus de 50 ans 33 % des cadres interrogés utilisent la vidéo-conférence lorsqu’ils sont en télétravail, dont 42 % en Île de France.

Livestorm, logiciel de vidéo-conférence BtoB, a commandé une étude auprès d’Harris Interactive pour mesurer la maturité des cadres aux usages des outils de vidéo-conférence dans le cadre de leur quotidien en entreprise. Cette étude révèle notamment que, bien que de plus en plus sollicités, le recours aux outils de vidéo-conférence diverge selon la taille de l’entreprise, son secteur d’activité et le profil des utilisateurs.

Les réunions en vidéo-conférence sollicitées par les cadres en entreprise

8 cadres sur 10 évoquent au moins un usage des outils de vidéo-conférence dans leur entreprise : 73% pour un usage en interne et 69 % pour un usage en externe. Les recours à la vidéo-conférence pour des sessions de formation est encore plus rare. Seuls 53 % des cadres répondants affirment y avoir recours. L’étude révèle également que 33 % des cadres interrogés ont recours à la vidéo-conférence lorsqu’ils sont en télétravail, dont 42 % en Île de France.

Pour les usages de la vidéo-conférence en externe, il s’agit le plus souvent de réunions impliquant ces acteurs dans le cadre du travail au quotidien (58 %). L’usage de la vidéo à des fins de communication corporate (45 %) ou de prospection commerciale (37 %) est un peu moins répandu.

Les TPE et PME encore peu équipées en outils de vidéo-conférence

L’étude menée par Livestorm et Harris Interactive révèle également que l’usage de ces outils dépend de la taille de l’entreprise. En effet, plus celle-ci est grande, plus ses cadres sont susceptibles d’évoquer les différents usages de la vidéo-conférence.

A l’inverse, la vidéo-conférence est moins développée dans les TPE et PME. Près de 40 % des cadres interrogés, issus d’entreprises de moins de 50 salariés affirment n’avoir jamais recours à la vidéo-conférence, contre seulement 9 % des salariés de grandes entreprises. Même constat dans les secteurs du commerce et de l’AES (Administratif – Éducation – Social) qui semblent être moins utilisateurs de ce type d’outils.

Les cadres commerciaux demeurent frileux aux usages de la vidéo

Les trois quarts des cadres interrogés déclarent participer à des vidéo-conférences dans le cadre de leur exercice professionnel et près des deux tiers disent les organiser eux-mêmes. Toutefois, tous ne le font pas à la même fréquence : 29 % participent à des vidéo-conférences chaque semaine, 25 % chaque mois et 20 % de manière beaucoup plus occasionnelle.

Les jeunes cadres indiquent plus souvent participer à des vidéo-conférences que les cadres les plus âgés (83 % des cadres de moins de 40 ans contre 62 % des cadres de plus de 50 ans).

Les jeunes cadres et les cadres techniques apparaissent davantage à l’initiative de ces vidéo-conférences, contrairement aux cadres séniors et aux cadres commerciaux qui sont encore 42 % à ne jamais organiser de vidéo-conférences dans le cadre de leur travail.

Les points de frictions et attentes des utilisateurs

Communiquer grâce à la vidéo sera de plus en plus courant selon les interrogés (56 %). C’est avant tout pour des aspects pratiques (éviter des déplacements, distance avec ses interlocuteurs, etc.) et pour gagner du temps que les outils de vidéo-conférence sont utilisés. Cependant, parmi les utilisateurs de vidéo-conférence, 66 % estiment qu’ils rencontrent trop de bugs lors de leurs usages notamment liés à la connexion et aux interruptions de la vidéo. Ils sont plus d’un tiers à trouver l’outil trop complexe d’utilisation et près de 20 % à penser qu’il manque certaines fonctionnalités comme la possibilité de se connecter à plusieurs participants, le téléchargement de documents ou encore l’enregistrement de la réunion.

Parmi les outils de vidéo-conférence, les webinars concentrent plusieurs attentes des utilisateurs. La bonne qualité́ de débit constitue l’attente prioritaire, suivie par la facilité de connexion à l’outil. Viennent ensuite la possibilité́ d’interaction avec les participants et le partage de contenus, juste devant la facilité d’organisation.

http://www.livestorm.co/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: