En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Igus et Ultimaker Marketplace coopère

Publication: 16 janvier

Partagez sur
 
Objectif : rendre l’impression 3D encore plus simple et plus rapide. Un partenariat pour les matériaux rend l’impression de composants sans graisse et résistants à l’usure très facile pour l’utilisateur...
 

La coopération entre Ultimaker et igus permet de faciliter nettement l’utilisation des tribo-filaments iglidur dans les imprimantes 3D d’Ultimaker. Pas besoin de savoir-faire spécial ou de connaissances en programmation pour fabriquer des composants sans graisse et résistants à l’usure. Cette facilité, on la doit à de nombreux tests de matériaux et au logiciel open source « Cura ».

Le logiciel open source « Cura » gratuit d’Ultimaker, un leader de la fabrication d’imprimantes 3D en procédé FFF/FDM, permet aux utilisateurs de fabriquer leur composant sur mesure rapidement et simplement. Quelques minutes suffisent pour élaborer un modèle 3D et l’impression démarre de suite, après la sélection de la vitesse et de la qualité. Grâce à des profils de filaments préconfigurés disponibles sur le Marketplace Ultimaker, l’utilisateur n’a pas besoin de saisir de paramètres spécifiques pour le matériau d’impression. Sur simple appui sur une touche, le système lui fournit la meilleure impression possible. L’élaboration de ces profils a été permise par des tests complets des différents matériaux sur les imprimantes Ultimaker. Dont aussi les tribo-filaments iglidur du spécialiste des plastiques en mouvement igus, avec lesquels les utilisateurs peuvent imprimer des pièces optimisées en terme d’usure et de frottement comme paliers lisses, dispositifs de serrage ou composants complexes. « La coopération entre Ultimaker et igus a transformé l’utilisation des filaments iglidur dans les imprimantes 3D Ultimaker en une véritable solution ’Plug&Play’ », souligne Tom Krause, Responsable de la fabrication additive chez igus GmbH. Pour cela, il a fallu installer les profils des filaments dans le logiciel Cura à l ́aide duquel les données CAO sont transformées en un fichier impression 3D utilisable. Les utilisateurs chevronnés peuvent adapter les profils de matériau proposés à leurs besoins en modifiant différents paramètres. Le logiciel Cura permet également à l’utilisateur de créer ses propres profils de matériau.

Les filaments iglidur, des polymères optimisés en terme de frottement pour l’impression 3D

Les filaments iglidur conviennent à tous les types de composants en mouvement sur lesquels l’usure et le frottement jouent un rôle. Des essais effectués dans le laboratoire igus d’une superficie de 3.800 mètres carrés ont montré qu’ils ont une résistance à l’usure jusqu’à 50 fois supérieure à celle des matériaux traditionnels utilisés pour l’impression 3D. L’impression 3D avec les tribo-filaments igus constitue une alternative intéressante en terme de coûts, surtout pour la production de pièces d’usure complexes pour les applications en mouvement, pour les petites séries et les machines spéciales. Aux clients qui ne possèdent pas d’imprimante 3D, igus propose également un service impression pour les pièces d’usure, que celles-ci soient réalisées en tribo-filaments iglidur ou à partir de matériaux dédiés au frittage laser de l’entreprise. Les clients peuvent charger leurs données en ligne, choisir le matériau, calculer la durée de vie ainsi que le prix et commander directement leur propre pièce d’usure.

http://www.igus.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: