En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

1ère mondiale dans la télésurveillance médicale

Publication: 15 janvier

Partagez sur
 
Satelia assure le suivi des patients ayant un cœur artificiel...
 

Depuis novembre 2019, Satelia déploie un nouveau dispositif pour le suivi à distance des patients ayant un cœur artificiel. Cette application est actuellement disponible dans trois centres français : Bordeaux, Toulouse et Montpellier. Une première dans la télésurveillance médicale.

Un besoin spécifique

Ce dispositif proposé par Satelia est réservé aux patients dont le cœur est extrêmement malade. Aujourd’hui en France, 300 patients environ sont équipés d’un LVAD (Left Ventricular Assist Device), une turbine métallique fixée dans le cœur. La moitié de leur cœur est donc constituée de cellules et de tissus vivants et l’autre moitié de métal.

Satelia suit actuellement une quarantaine de patients appareillés avec 4 différents types de cœurs artificiels : Heartmate 2 et 3, Jarvik et Heartware. Chacun de ces cœurs permet de prolonger la vie des patients de plusieurs années. Mais cela demande un suivi de tous les instants, c’est pourquoi Satelia a développé un nouveau dispositif de surveillance médicale à distance pour détecter les anomalies éventuelles. « En alliant les avancées technologiques des matériels, le digital et les compétences du médecin, nous observons un vrai gain en termes de soin. Surtout pour ce type de patients qui amène des interrogations et un suivi spécifique. », indique Nicolas Pagès, interne en anesthésie-réanimation et co-fondateur de Satelia.

Concrètement, comment ça marche ?

Satelia permet aux médecins de surveiller les paramètres cliniques, techniques mais aussi biologiques des patients afin de prédire ou de détecter le plus tôt possible les complications. Une fois par semaine, le patient répond à un questionnaire sur son état : symptômes, fluidité sanguine et paramètres précis comme la vitesse de la turbine du cœur artificiel. Les réponses sont transmises en direct au médecin. Cela lui permet de vérifier simplement et régulièrement l’état clinique de ses patients. Si les réponses données préfigurent des complications, le médecin est alerté et peut prendre directement contact avec le patient. « Ça m’aide énormément au quotidien. Je suis alertée à la moindre anomalie via l’application. C’est une démarche très innovante qui plaît au patient car il se sent rassuré non seulement par un meilleur suivi mais aussi par la facilité d’utilisation du dispositif. », explique Dr Karine Nubret, anesthésiste-réanimateur transplantation et assistance cardiaque au CHU de Bordeaux.

« Notre force est d’arriver à suivre l’état de santé des deux parties du cœur en même temps. Depuis 2 ans, nous avons développé des applications innovantes permettant aux patients d’être mieux surveillés et aux médecins d’être mieux informés. Nous avons l’avantage de développer nos applications dans un environnement académique, testées sur le terrain dans des conditions réelles. », conclut Nicolas Pagès.

http://www.satelia.eu/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: