En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Bilan 2019 : perspectives 2020 : marché français des produits de construction

Publication: 14 janvier

Partagez sur
 
Lundi 13 janvier 2020, Hervé De Maistre, Président de l’Association française des Industries des Matériaux et produits de Construction (AIMCC) a présenté les conclusions de la quatrième édition de l’enquête d’opinion « Tendances Conjoncture AIMCC »...
 

Cette étude menée auprès des 80 organisations professionnelles membres de l’association permet de dresser un bilan de l’année 2019 et d’établir une photographie des perspectives du marché français de l’ensemble des produits entrant dans la construction (gros œuvre, second œuvre et équipements) pour 2020.

2019 : un atterrissage maîtrisé

Fin 2018, après trois années de croissance dans le secteur du bâtiment, les prévisionnistes présentaient 2019 comme étant l’année de la rupture, projetant au mieux une stabilisation, voire un recul. Or, les premiers mois de 2019 ont révélé un maintien de l’activité portée notamment par l’absence d’intempérie et bénéficiant de nombreux reports de chantiers dus aux difficultés de recrutement dans le secteur, en 2018.

Les chiffres relevés pour 2019, bien qu’inférieurs à ceux de l’année précédente, traduisent encore une légère progression de l’activité du bâtiment qui devrait s’afficher à environ 1,2 % (vs 2,3 % en 2018). Si le nombre de mises en chantier de logements reste en légère baisse approchant les 410 000 contre 417 000 en 2018, le non résidentiel, toujours orienté à la hausse, enregistre une progression de 6,9 %. L’activité entretien-rénovation, pénalisée par un mauvais premier trimestre, n’enregistre qu’un petit 0,2 % de croissance. Du côté des travaux publics, l’activité pour 2019 affiche une croissance de 10 % portée par les investissements des collectivités locales qui se montrent très dynamiques à l’approche des élections municipales de 2020 ainsi que par les grands projets des métropoles comme celui du Grand Paris Express. A noter que de fortes disparités subsistent entre territoires urbains et ruraux.

Rapportée à l’ensemble des fédérations adhérentes à l’AIMCC, l’enquête d’opinion révèle que près de la moitié (47 %) des industriels enregistrent une croissance significative, supérieure à 4 % en volume. Près d’un tiers restent en progression mais de façon plus limitée, entre 1 % et 3 %. Ils sont 8 % à afficher des résultats stables. Le reste étant en recul.

On observe toutefois des différences sur les trois principaux segments des adhérents de l’AIMCC. Près de 93 % des industriels du gros œuvre ont vu leur activité progresser contre 72 % pour ceux du second œuvre. Pour l’équipement, ils sont 86 % à bénéficier d’une légère progression.

Le contexte économique plutôt favorable que la France a connu en 2019, avec un PIB en progression de 1,3 %, un retour de la consommation et de la confiance des ménages, une légère baisse du taux de chômage, un taux d’inflation maitrisé, a permis de soutenir l’activité de la construction. Toutefois, la profession reste toujours confrontée à la pénurie de main-d’œuvre et les annonces portant sur la législation et la réglementation du secteur laissent planer quelques incertitudes pour les mois à venir.

http://www.aimcc.org/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: