En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Les SATT analysent en ce début d’année 2020 leurs impacts socio-économiques

Publication: 14 janvier

Partagez sur
 
Les 404 entreprises créées et accompagnées par les SATT depuis 2012 sont aujourd’hui valorisées à plus d’un milliard d’euros...
 

2020 sera une année charnière et riche en actualités pour l’innovation en France. A l’instar de nombreux acteurs, les SATT profitent de ce début d’année pour dresser un bilan de leurs impacts socio-économiques depuis leur création à travers deux études récemment réalisées. Ces dernières confirment le rôle significatif rempli par les SATT dans l’économie nationale via la valorisation de la recherche académique française. L’une porte sur la création de valeur financière des startups accompagnées par les SATT, l’autre sur l’impact des SATT sur les PME et ETI bénéficiant d’un transfert de technologie.

Une création de valeur des startups 15 fois supérieure à l’investissement SATT

418 startups ont été accompagnées dans leur création par les SATT entre 2012 et 2019 dont 37% dans le domaine de la biologie et de la santé, 27% dans le numérique (TIC, IoT…) et 36% dans les sciences de l’ingénieur (chimie et matériaux, énergie, transport, agronomie et environnement). Parmi elles, 404 startups ont fait l’objet d’une analyse approfondie de Deloitte Finance afin d’en identifier la valeur financière créée afin de les comparer aux efforts d’investissements fournis par les SATT.

Ces sociétés sont actuellement valorisées à plus d’un milliard d’euros. Cette valorisation est 100 fois supérieure au montant de leur capital à la création et 15 fois au montant investi par les SATT en maturation technologique et en incubation. Un euro investi par les SATT dans la maturation de résultats de recherche produit ainsi 15 € de valeur économique, dans des entreprises dont le potentiel de croissance est loin de s’être pleinement exprimé.

« Ces chiffres soulignent l’importance économique et sociétale de l’investissement dans la maturation des technologies et la valorisation de la recherche publique de manière générale. Les SATT ont un impact sociétal fort, en construisant des solutions de rupture qui répondent à des enjeux de société, comme le développement de thérapies innovantes pour soigner certains cancers, le traitement des maladies infectieuses, la protection de l’environnement ou encore le développement de nouveaux vecteurs énergétiques », commente Philippe Nérin, Président du Réseau SATT.

« Doter la France de plus de 2 000 startups développant des technologies de rupture, d’ici à 2023 : c’est l’ambition de notre plan Deep Tech », rappelle Paul-François Fournier, Directeur exécutif de l’innovation de Bpifrance. « Le réseau des SATT, sociétés filiales des universités et des organismes de recherche, au sein desquelles nous représentons depuis août 2019 l’actionnaire Etat, constitue un acteur clef de cette ambition. Avec plus de 400 startups créées, plus de 2500 brevets déposés et près de 900 licences d’exploitations depuis 2012, les SATT ont démontré leur rôle essentiel dans la dynamique d’innovation de notre tissu économique. Ce bilan très positif nous engage collectivement à poursuivre cette dynamique pour faire de la France un des leaders mondiaux de la Deep Tech ».

Un impact positif des SATT de 17% sur la performance économique des PME et ETI

Les SATT irriguent aussi la R&D des entreprises françaises existantes, notamment les petites et moyennes entreprises (PME) et les entreprises de taille intermédiaire (ETI) en leur donnant les moyens de devenir plus compétitives et plus innovantes. Les entreprises accompagnées par les SATT ont vu leur valeur ajoutée progresser de 17 % dans les années suivant le transfert de technologie.

« Nous nous réjouissons de l’impact économique et sociétal très positif des actions des SATT et plus généralement de la valorisation de la recherche publique pour notre économie. Le dispositif SATT n’en est qu’au début de son histoire et affiche déjà des performances très encourageantes. La professionnalisation de la valorisation de notre recherche publique doit se poursuivre en exploitant tous les avantages que fournissent les SATT et leur statut d’entreprise privée, condition essentielle de leur efficacité et de leur crédibilité vis-à-vis de leurs clients et de leurs partenaires. », déclare Guillaume Boudy, Secrétaire général pour l’investissement.

http://www.satt.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: