En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Les unités de lubrification NSK K1 remédient aux défaillances d’une usine céréalière

Publication: 4 décembre

Partagez sur
 
L’adoption de guidages linéaires NSK et d’unités de lubrification K1 a permis à un fabricant de céréales de surmonter des problèmes de contamination sur ses ensacheuses. Une mesure grâce à laquelle l’entreprise réalise une économie annuelle de près de 65 000 €...
 

A la suite de défaillances récurrentes sur ses quatre ensacheuses, l’usine céréalière a décidé de faire appel à l’expertise de NSK dans le diagnostic des problèmes de ce type. L’examen de l’application par l’équipe d’ingénieurs experts NSK a révélé un problème imputable à la pénétration de particules de poussière et de céréales dans le chariot de guidage, qui contaminent le lubrifiant et provoquent des défaillances prématurées.

Confronté à des coûts élevés de maintenance et de perte de production en raison de défaillances mensuelles, le fabricant de céréales a demandé à NSK de proposer une solution.

NSK a préconisé ses unités de lubrification K1 ainsi que de nouveaux ensembles guidages linéaires et rails à même, selon l’entreprise, de prolonger de 12 mois la durée de fonctionnement. Le fabricant de céréales pourrait en outre réduire la maintenance et les temps d’arrêt machine, réalisant ainsi d’importantes économies.

Passant de la théorie à la pratique, NSK a procédé à l’essai de sa solution NSK à l’usine céréalière. Verdict : une durée minimale de fonctionnement sans maintenance d’un an.

Composées de 70% de lubrifiant minéral et de 30% de résine polyoléfine, les unités de lubrification K1 assurent une longue durée de fonctionnement dans des conditions de lubrification sévères. Outre les performances accrues, cette lubrification propre entraîne moins d’impact sur l’environnement que les systèmes classiques.

Désormais installée sur les quatre machines, la solution NSK se traduit, d’après les calculs et sur la base des seuls coûts de maintenance, par une économie annuelle de 64 625 € pour le fabricant de céréales.

http://www.nskeurope.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: