En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

CEREMA : Projet ENDURE

Publication: 2 décembre

Partagez sur
 
Le Cerema et ses partenaires présentent les résultats prometteurs des premières expérimentations menées contre l’érosion côtière dans le cadre du projet ENDURE...
 

Mis à l’eau le 27 mars 2019, les filets expérimentaux développés par la société S-able ont été installés afin de limiter l’érosion des dunes de la baie d’Authie, une zone naturelle remarquable vulnérable à la montée de la mer, aux inondations et submersions de tempêtes, et localement à l’ensablement ou à l’envasement. Les relevés effectués par les équipes du projet après quelques mois d’expérimentation laissent entrevoir un potentiel prometteur pour cette innovation.

Lancé en janvier 2018, pour une durée de 3 ans, le projet ENDURE (ENsuring DUne REsilience against Climat Change) s’inscrit dans la cadre du programme de coopération territoriale européenne InterREG 2 Mers 2014-2020. Il a pour objectif le développement durable et la protection des ressources naturelles de la zone des 2 Mers, à travers la recherche et l’innovation. Fort d’un financement de 2 116 635 €, assuré à hauteur de 60 % par le fonds européen de développement régional (FEDER), ENDURE est copiloté par le Cerema, CPIE Val d’Authie, Norfolk County Council, University of Gent, Flanders Hydraulics Research, Hoogheemraddschap Holland Noorderkwatier.

Le projet ENDURE a pour objet de développer des outils innovants susceptibles d’accroître la résistance naturelle du littoral à l’érosion, aux inondations et à la montée du niveau de la mer. ENDURE envisage notamment l’établissement de dunes de sable comme défenses maritimes et y voit une alternative aux ouvrages artificiels (digues en béton ou en pierre par exemple), coûteux et difficiles à entretenir dans le temps, pour faire face aux conséquences du changement climatique. L’un des axes de recherche porte sur l’utilisation de filets pour « engraisser » les dunes avec le sable apporté par la marée.

Une expérimentation en conditions réelles menée dans une zone naturelle fragile

Présentés aujourd’hui par le Cerema et Norfolk County Council, les premiers résultats du système de filets expérimentés dans la baie d’Authie marquent une avancée notable. La solution inventée par Dominique Michon de la société S-Able a pour fonction de réduire les courants et de favoriser ainsi les dépôts et d’éloigner le chenal. Elle fait appel à une série de filets maintenus par des chaînes et des ancrages, assemblés sous la forme d’un V inversé, qui piègent les sédiments près du fond. Responsable du test, le Cerema assure l’acquisition des données par drone et par sonde bathymétrique ainsi que leur analyse. Il développe par ailleurs un système de modélisation hydrosédimentaire capable à terme de prévoir l’efficacité du système sur n’importe quel site.

La baie d’Authie, sur la côte d’Opale, constitue une zone d’expérimentation privilégiée. Il s’agit en effet d’une des dernières baies à l’état naturel d’Europe abritant un milieu naturel diversifié, où vivent notamment des colonies de phoques gris et de veaux marins. Comme tous les estuaires, c’est une zone de nourricerie importante pour de nombreux poissons et autres organismes marins. C’est surtout une zone hautement vulnérable à l’érosion.

http://www.cerema.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: