En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Pourquoi l’industrie 4.0 est bénéfique pour la main-d’œuvre

Par Igor Bogatchev, PDG de Zyfra

Publication: 29 novembre

Partagez sur
 
En raison des tendances généralisées à l’automatisation et à la numérisation qui transforment les entreprises à travers le monde, beaucoup prédisent depuis longtemps que la demande de cols bleus va chuter de manière drastique...
 

Cependant, en réalité, c’est le contraire qui est vrai. Selon des données récentes, il existe une pénurie de cols bleus alors que la demande concernant ces derniers continue de croître.

Aux États-Unis, l’emploi dans le secteur manufacturier a augmenté de 7% de 2010 à 2018, selon The Conference Board, une organisation à but non lucratif spécialisée dans la recherche sur le climat des affaires aux États-Unis, et à la fin de l’année 2019, le marché du travail de pays se trouvera dans une situation historiquement tendue. Les analystes de Deloitte et du Manufacturing Institute prévoient qu’entre 2018 et 2028, ces pénuries auront un impact économique négatif, entraînant des coûts pouvant atteindre 2 500 milliards de dollars pour l’économie américaine. Un autre rapport publié par l’agence pour l’emploi ManpowerGroup montre que la pénurie de cols bleus est un phénomène mondial, le plus grand nombre d’offres d’emploi non pourvues étant en Roumanie (86%), en Bulgarie (68%) et en Turquie (66%). En Irlande et au Royaume-Uni, 18% et 19% respectivement des offres d’emplois pour des postes de cols bleus restent non pourvues. Quant à la France, de nombreux employeurs signalent un manque de main-d’œuvre aussi bien qualifiée que non qualifiée. Selon un rapport publié en juillet par la banque publique d’investissement Bpifrance, neuf entreprises françaises de taille moyenne sur dix rencontrent des difficultés de recrutement.

Cette pénurie de cols bleus est imputable au fait que les jeunes optent de plus en plus pour un emploi dans le secteur des services. En conséquence, comme le fait remarquer McKinsey, le fait que 375 millions de travailleurs devront trouver de nouveaux emplois d’ici 2030 en raison de l’automatisation et de l’IA ne semble pas problématique. L’adoption de l’automatisation et des technologies numériques crée de nouvelles opportunités avancées dans le secteur tertiaire, répondant aux attentes de la jeune génération en matière d’emploi.

Actuellement, seulement 20 à 25% des petites et moyennes entreprises et 60% des grandes entreprises du Royaume-Uni ont automatisé leurs processus, tandis que 77% des petites entreprises aux États-Unis ne possèdent pas de plans en matière de numérisation. Et nous parlons ici d’économies matures. De ce fait, il existe un potentiel énorme pour l’adoption des technologies automatisées et numériques, qui pourrait résoudre le problème de la pénurie de main-d’œuvre tout en optimisant la production.

http://www.zyfra.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: