En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

French Fab : Sucess Story : Finoptim, 6 ans d’innovation autour du chauffage bois

Publication: 25 novembre

Partagez sur
 
L’industrie française continue d’attirer les jeunes talents. Preuve en est avec la sucess story de la PME Finoptim, spécialisée dans la combustion du bois et créée en 2013 par deux jeunes diplômés âgés alors de 25 et 26 ans...
 

Baptiste Ploquin et David Lépiney sont des enfants de Tchernobyl, tous deux imprégnés par les problématiques environnementales et depuis 6 ans, ils développent des solutions de chauffage brevetées pour rendre le chauffage au feu de bois plus performant et non-polluant. Industrialisées au cœur des Alpes, leurs innovations technologiques sont brevetées et estampillées 100% made in France.

Zoom sur cette PME industrielle et écologique qui répond à un véritable enjeu de santé publique.

Innover pour rendre le chauffage au bois moins polluant

C’est le pari de Finoptim, relevé avec brio grâce à des innovations technologiques brevetées qui permettent de diminuer considérablement les émissions de particules fines et de monoxyde de carbone et qui offrent un rendement jusqu’à quatre fois supérieur à celui des cheminées classiques.

Pourtant à leur création, les indicateurs du marché des cheminées avaient de quoi refroidir. Il se vendait de moins en moins de cheminées et la loi interdisait progressivement l’utilisation des foyers ouverts. Paradoxalement, l’évolution du contexte législatif va contribuer à la notoriété de Finoptim : « la fermeture des cheminées à foyer ouvert à Paris intramuros nous a offert l’opportunité de nous faire entendre », se souvient Baptiste Ploquin, co-fondateur de la société.

En parallèle, les équipes ont remporté différents concours parmi les plus prestigieux, pour apporter encore plus de caution à leurs innovations et leur engagement environnemental. Lauréate du Réseau Entreprendre Isère, Finoptim obtiendra notamment la médaille d’Or du Concours Lépine en 2015 et 2017 mais aussi le Concours Tremplin 2016 du Sénat.

Pour aller jusqu’au bout de sa démarche RSE, Finoptim attache une grande importance à ce que la production soit vertueuse. L’outil industriel se déploie grâce à un réseau de sous-traitants locaux et une équipe dédiée en interne à l’assemblage, faisant rayonner tout un savoir-faire régional et garantissant des produits 100% français.

Innover pour réinventer la cheminée du 21e siècle

Là encore, il s’agit d’un des fondements de Finoptim : lutter contre l’obsolescence.

Animée à la fois par des ambitions environnementales, économiques et sociétales, l’entreprise a ainsi développé une première innovation majeure : un insert-ouvert qui permet de rénover les cheminées ouvertes existantes plutôt que de les remplacer par un dispositif fermé. Très simple à installer, il se place directement dans la cheminée et diminue de 80% les émissions de particules fines tout en augmentant considérablement son rendement initial.

Une seconde innovation brevetée suivra : une cheminée ouverte, capable de restituer autant de chaleur qu’un foyer fermé et donc éligible au crédit d’impôt.

Puis pour parer à la saisonnalité de son activité, Finoptim, centrée sur le chauffage au feu de bois, a su élargir sa gamme outdoor autour de produits pour l’été : ORIGINE, une planche à la double fonctionnalité cuisson-chauffage et FARO, un brasero rotatif au puissant rayonnement.

Aujourd’hui tous les voyants de l’entreprise sont au vert. Finoptim a déjà écoulé plus de 2000 produits à travers la France redonnant ainsi aux particuliers, la possibilité de continuer à se chauffer au bois sans polluer.

En avant l’Europe !

L’entreprise, basée au cœur des Alpes non loin de Grenoble, compte 10 salariés et affiche un chiffre d’affaires de 850.000 €, soit une hausse de 40% par rapport à 2018. L’objectif 2019 - 2020 est d’atteindre le million d’euros.

Pour cela, l’entreprise pourra s’appuyer sur de nouvelles créations qui seront révélées en début d’année mais aussi sur un déploiement à l’international. « Nous envisageons un développement en Europe à 5 ans, en commençant par nos pays voisins comme l’Italie, l’Espagne ou la Suisse », conclut Baptiste Ploquin.

A date, l’entreprise compte un réseau de 50 revendeurs en France qu’elle espère doubler d’ici fin 2020.

http://www.finoptim.eu/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: