En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Faulhaber Group, E-motion à bicyclette

Publication: 18 novembre

Partagez sur
 
Il ne fait pas de doute que l’Allemagne possède une culture du vélo comme moyen de locomotion. 97 % des habitants en Allemagne savent faire du vélo...
 

La bicyclette n’est pas seulement utilisée pour faire des excursions pendant les loisirs mais également au quotidien pour faire les courses ou se rendre au travail. Compte tenu de l’augmentation des prix de l’essence et des embouteillages permanents aux heures de pointe, les habitants des grandes villes, notamment, considèrent la bicyclette comme une véritable alternative à l’automobile. Les entraînements FAULHABER sont installés ici dans différents composants.

Les vélos en libre-service gagnent du terrain

Pas besoin de posséder sa propre bicyclette pour pouvoir en utiliser une. Dans les villes surtout, il est facile de nos jours de louer un vélo rapidement. Cela permet d’économiser les frais d’achat et d’entretien d’une bicyclette et minimise le risque de vol. Le cycliste bénéficie également de bienfaits pour la santé et contribue à la réduction des émissions de CO2. La durabilité constitue un autre avantage des vélos en libre-service qu’il vaut la peine de mentionner : le taux d’utilisation est en effet approximativement quatre fois plus élevé que pour une bicyclette utilisée individuellement.

Systèmes de verrouillage signés FAULHABER

Les fournisseurs de vélos en libre service misent sur les entraînements de FAULHABER dans le cadre de l’organisation de l’utilisation de ces bicyclettes. De petits motoréducteurs FAULHABER sont montés dans la fourche avant pour les systèmes de verrouillage des vélos de location. Suivant le système utilisé, les usagers des vélos en libre service peuvent les louer à une station de location fixe ou même sans station, en utilisant une application sur smartphone. Il existe différentes sociétés de location de vélos qui proposent également des vélos ainsi que des pédélecs à leur station.

Le vélo a le vent en poupe

Un pédélec (Pedal Electric Cycle) assiste le cycliste grâce à un moteur électrique. Le degré d’assistance peut être réglé individuellement, il dépend de la force avec laquelle le cycliste appuie sur la pédale ou de sa cadence. D’un point de vue juridique, un vélo à assistance électrique équivaut à un vélo normal. Les cyclistes n’ont par conséquent besoin ni de plaque d’immatriculation ni de permis de conduire. Le marché du pédélec connaît une croissance considérable en Europe depuis 2008 : en 2016, les ventes de bicyclettes de ce type se sont élevées à 1,6 million. L’Allemagne est leader dans ce secteur.

Fabriqués à Schönaich

À la base, le pédélec fonctionne de la façon suivante : un capteur détecte que le cycliste est en train de pédaler et transmet cette information au contrôleur. En tant qu’unité de commande, le contrôleur régule la batterie pour que celle-ci envoie le courant requis au moteur. Dès que le courant circule, l’assistance au pédalage du pédélec se met en marche. Utilisés comme système d’entraînement de bicyclette pour pédélecs, les moteurs FAULHABER garantissent un entraînement optimal. Les moteurs fabriqués à Schönaich étant de très petite taille malgré leur haute performance, ils peuvent être montés de façon tellement astucieuse que, vu de l’extérieur, on peut très bien ne pas voir qu’il s’agit d’un pédélec. Le servomoteur C.C. sans balais 3274 … BP4 associé à un réducteur planétaire est intégré dans le cadre et la batterie correspondante « camouflée » en gourde. Cette variante de bicyclette à assistance électrique atteint une puissance maximale de 330 watts pour une durée d’environ 5 minutes d’affilée.

Passer à la vitesse supérieure

Les micromoteurs C.C. des séries 1524/1724SR garantissent également un bon entraînement lors du passage de vitesses, sur les bicyclettes standard comme sur les pédélecs. Des systèmes de changement de vitesse électroniques assurent une conduite efficace et augmentent le confort et la sécurité. Parallèlement, ils réduisent l’usure des composants du système de changement de vitesse. Le passage des vitesses est accompli à l’aide des petits servomoteurs.

Perspectives

L’avenir de la bicyclette reste prometteur puisque de nouveaux composants électroniques sont appelés à faire évoluer le cyclisme. À titre d’exemple, le projet SmartFaraday Pedal, développé par une équipe d’étudiants de la Faculté d’ingénierie de l’Université de Fribourg (Allemagne), montre la direction que cette évolution pourrait prendre. La pédale de bicyclette intelligente offre un certain nombre de fonctions qui assistent les cyclistes dans le suivi de leur parcours – du traçage de la performance et de l’itinéraire à la signalisation d’un vol, en passant par une interface pour Internet et smartphone. Avec ce projet, les étudiants ont remporté le concours Cosima en 2017. La société FAULHABER était l’un de leurs principaux sponsors.

http://www.faulhaber.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: