En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Siemens garantit la sécurité de l’installation du nouveau musée Bauhaus de Dessau

Publication: 25 octobre

Partagez sur
 
Le nouveau musée Bauhaus de Dessau en Allemagne a ouvert ses portes en septembre 2019. Il met à l’honneur la technologie de Siemens Smart Infrastructure pour assurer la sécurité des visiteurs et de son immense collection...
 

Une solution complète d’installations électriques sûres, s’étend sur les 5 500 m² de superficie du musée, qui présente plus de 1 000 pièces de la collection de la Fondation Bauhaus Dessau. Cette dernière comprend 49 000 objets, ce qui en fait la deuxième plus grande collection Bauhaus au monde. Elle regroupe de nombreux travaux d’étudiants, de la documentation pédagogique, ainsi que des ébauches et prototypes provenant des ateliers de la célèbre académie des Beaux-Arts, qui fête cette année son 100e anniversaire.

L’installation de Siemens Smart Infrastructure comprend 17 panneaux de distribution Alpha équipés de dispositifs de protection contre les courants résiduels (DPCR) et de disjoncteurs miniatures (DM), plus un total de 257 dispositifs de détection de défauts d’arc (DDDA) de sa gamme Sentron. Ces appareils de protection permettent d’éviter des accidents électriques et incendies et protègent les pièces de grande valeur exposées au sein du musée Bauhaus de Dessau.

« Des systèmes électriques insuffisamment protégés peuvent avoir des effets dévastateurs. C’est particulièrement le cas dans les musées abritant des objets irremplaçables. Par souci de sécurité, Siemens a mis en œuvre une solution intégrée comprenant les tout derniers dispositifs de protection », explique Frank Assmann, chef du département de construction de la Fondation Bauhaus Dessau.

Ce concept de protection de Siemens comporte des dispositifs de prévention des accidents électriques, des temps d’arrêt du système et des pannes de courant, ainsi que des dispositifs de détection des défauts d’arc. Contrairement aux DPCR et aux DM, les DDDA détectent non seulement les défauts d’arcs parallèles, mais aussi ceux en série. Les défauts d’arc en série représentent l’une des causes les plus fréquentes d’incendies électriques. Ceux-ci peuvent se produire en raison d’une isolation de câble endommagée, d’un câblage compressé, de connecteurs pliés ou de contacts desserrés dans l’installation électrique. Ces phénomènes conduisent à une surchauffe rapide, qui est susceptible de déclencher un incendie de câble et, par conséquent, un incendie dans le bâtiment. Les DDDA accroissent considérablement la sécurité des personnes et des biens. Basés sur la technologie brevetée de détection SIARC de Siemens, ces appareils mesurent en permanence le bruit haute fréquence de la tension et du courant pour en déterminer l’intensité, la durée et les écarts. Un microcontrôleur intégré analyse ces signaux et déclenche la déconnexion du circuit connecté en quelques fractions de seconde en cas d’évènement inhabituel.

La mise en œuvre technique de l’installation électrique au nouveau musée Bauhaus de Dessau a été réalisée par les entreprises allemandes Elektro Schulze GmbH Dessau et Schaltanlagenbau Förderstedt GmbH Güsten.

http://new.siemens.com/

http://www.bauhaus-dessau.de/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: