En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Zoov, dévoile la première technologie de vélos qui se rechargent entre eux

Publication: 21 octobre

Partagez sur
 
À l’heure de l’encadrement des services sans station, Zoov apporte une solution complète : des vélos électriques en libre-service et des stations ultra-compactes intelligentes pour structurer le parking et optimiser la charge des vélos...
 

Déjà disponibles au sud du Grand Paris et en Métropole Bordelaise, les vélos électriques en libre-service Zoov se partagent de l’énergie lorsqu’ils sont en station, améliorant la disponibilité des vélos et permettant des gains opérationnels significatifs. Une première étape pour Zoov dans l’amélioration de la gestion de l’énergie grâce aux stations, en vue de leur électrification complète.

La recharge : un atout supplémentaire pour les stations Zoov

Les stations Zoov, installées gratuitement pour les collectivités, reposent sur une seule borne de la forme d’un arceau à vélo, sur laquelle les vélos électriques en libre-service viennent s’aimanter les uns à la suite des autres. Lorsqu’ils sont garés en station, les vélos Zoov créent une ligne d’énergie partagée, sur laquelle chaque vélo peut se connecter pour apporter de l’énergie ou en recevoir. Le transfert d’énergie entre les vélos est piloté par un algorithme responsable d’optimiser le niveau de charge des vélos, dont l’autonomie maximale est d’environ 45 kilomètres.

Arnaud Le Rodallec, Co-fondateur et Directeur Général de Zoov, complète : “Notre technologie de transfert d’énergie entre vélos est très efficace : la conception mécanique, électronique et logicielle est optimisée pour limiter les pertes d’énergie et un vélo déchargé peut récupérer jusqu’à 5 kilomètres d’autonomie toutes les 10 minutes grâce à l’un de ses voisins. Les performances seront encore meilleures et notre technologie atteindra tout son potentiel lorsque nous électrifirons nos bornes en 2020.”

Une approche indispensable pour offrir un service durable

Pour Amira Haberah, Co-fondatrice et Directrice Marketing et Commerciale de Zoov, le vandalisme focalise les attentions mais la gestion de l’énergie est le vrai nerf de la guerre : “Pour durer, un service doit être accepté socialement et être irréprochable opérationnellement. Chez Zoov, nous définissons de nouveaux standards de qualité avec des innovations concrètes : des stations ultra-compactes pour nous intégrer avec bienveillance dans les villes et une architecture technologique qui garantit à un maximum de personnes de trouver un vélo chargé et en parfait état à tout moment.”

Avec ses innovations dans la gestion de l’énergie, Zoov limite les opérations de “battery swapping” ainsi que la complexité opérationnelle et les coûts qui y sont associés. L’objectif est que la majorité du parc de vélos électriques en libre-service Zoov se recharge de manière autonome et que l’impact environnemental des opérations soit réduit au minimum.

Un service déjà disponible au sud du Grand Paris et en Métropole Bordelaise

Avec l’application Zoov, les utilisateurs peuvent trouver un vélo électrique à proximité de leur position à toute heure de la journée grâce à la géolocalisation.

A l’ouverture de l’application, la saisie de la destination permet à l’utilisateur de connaître une estimation de la durée et du prix du trajet. Une fois le vélo déverrouillé grâce au scan du QR code situé sur le vélo, le guidage GPS permet de se rendre à destination en sécurité, sur l’itinéraire le plus cyclable. À l’arrivée, l’utilisateur gare son vélo Zoov dans l’une des stations ultra-compactes installées sur le territoire ou hors station, idéalement dans un parking à vélos, avant de mettre fin à son trajet en un clic.

L’adoption du service au sud du Grand Paris et en Métropole Bordelaise est déjà forte et Zoov prépare de nouvelles implantations. Eric Carreel, Co-fondateur et Président de Zoov, confie : “Nous constatons un fort attachement communautaire au service dans les territoires où nous sommes implantés et nous sommes en discussion avec plusieurs agglomérations pour y proposer Zoov en 2020. Les communes et les entreprises situées en petite couronne des grandes villes, souvent en mal d’alternatives à la voiture, sont très demandeuses.”

Zoov sur le stand C23 à Autonomy 2019 (16-17 octobre)

Un an après avoir dévoilé son offre de vélos électriques en libre-service, Zoov revient à Autonomy pour y présenter sa technologie de transfert d’énergie entre vélos en première mondiale. Amira Haberah, Co-fondatrice de Zoov, expliquera également pourquoi le vélo électrique en libre-service est la meilleure solution pour développer la mobilité décarbonée lors d’une plénière sur scène mercredi 16 octobre à 13h10.

http://www.zoov.eu/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: