En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

L’indispensable flexibilité des nouveaux systèmes énergétiques

Publication: 30 septembre

Partagez sur
 
La Mission “Zéro émission” est désormais une réalité pour ABB...
 

Le pilotage de l’énergie et les solutions logicielles sont au cœur de la transition écologique et numérique dans un double contexte : le développement des énergies intermittentes et le déploiement à grande échelle des nouveaux usages de l’électricité. Pour répondre à ces enjeux, ABB participera au Grand Circuit prévu le 26 septembre à Paris. Sébastien Meunier, ABB intervient au cours d’une conférence s’intitulant "L’indispensable flexibilité des nouveaux systèmes énergétiques"

Mission « Zéro émission de CO2 » accomplie à Lüdenscheid

Le monde d’aujourd’hui est en pleine mutation : de l’industrialisation à l’urbanisation et à la numérisation. Il est nécessaire de trouver un moyen de gérer avec succès les pressions exercées sur notre planète et ses ressources. Dans le but de créer un avenir durable, ABB lance sa Mission « Zéro émission de CO2 ». En réponse à cette mission, le groupe a équipé le premier site de production au monde neutre en CO2 et autonome en énergie.

Alors que beaucoup parlent des mesures à prendre pour lutter contre les conséquences sans cesse croissantes du changement climatique, ABB est résolu à écrire maintenant un avenir durable pour l’industrie, les villes et l’énergie.

Inauguré dans la filiale phare d’ABB, Busch Jaeger à Lüdenscheid, cette solution a montré comment la transition énergétique durable peut réussir avec la gestion de l’énergie numérique. Après une phase de conception et de construction de deux ans, ABB a pu lancer son premier site de production neutre en CO 2 et autonome en énergie. D’une capacité de 3 500 mètres carrés et installée sur les parkings situés dans les locaux de l’entreprise, une centrale solaire fournira environ 1 100 MWh d’énergie solaire climatiquement neutre par an, soit environ les besoins annuels de 3 360 ménages privés.

Cette technologie pionnière, inclut le système de gestion d’énergie ABB OPTIMAX® for Industrials, Commercials and Virtual Power Plants : la solution prend en charge la gestion de micro-grid, c’est-à-dire la gestion des énergies intermittentes solaire, éolienne, la gestion des consommateurs d’énergie, et le trading d’électricité sur le marché EPX SPOT. Cette solution Digitale peut gérer jusqu’à plus de 5000 sites de production/consommation d’énergie. Elle contribue également à réduire les émissions de carbone de 630 tonnes de CO 2 par an, tout surplus d’énergie étant injecté dans le réseau public et contribuant à l’alimentation électrique de la région avec une énergie produite de manière durable.

Avec ce site à la pointe de la technologie, ABB démontre les avantages réels de la création d’un système dans lequel tous les composants sont mis en réseau et contrôlables numériquement. Cet écosystème intelligent représente le « nec plus ultra » en matière d’électrification sûre, intelligente et durable, offrant ainsi un véritable avenir sans émissions à l’industrie et au-delà.

Le pilotage et la gestion dynamique de l’électricité au cœur de la transition écologique et numérique

Le secteur du bâtiment consomme à lui seul 43 % de l’énergie en France avec pas moins d’un milliard de m 2 en tertiaire. Le développement des nouveaux usages de l’électricité, comme la mobilité électrique est en forte augmentation dans ce domaine. L’utilisation des données énergétiques est au cœur des préoccupations actuelles et la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments a ainsi consacré tout un volet à la capacité des bâtiments à prendre en compte la gestion active de l’énergie. De même, l’Europe travaille sur un indicateur de l’intelligence du bâtiment : le SRI, « smart readiness indicator ». Cet indicateur sera en partie élaboré en fonction de la capacité de flexibilité d’un bâtiment.

Cette flexibilité offre l’avantage d’optimiser l’autoconsommation et d’éviter de surdimensionner ou sous- dimensionner les infrastructures avec un stockage local d’énergie. De plus, elle permet l’insertion des nouvelles sources d’électricité sur le réseau, comme l’énergie solaire et ainsi de bénéficier en toute circonstance d’une énergie propre, sans surconsommation ou instabilité. Enfin, le bâtiment devient un point actif du réseau. Il participe à l’équilibre de l’ensemble du système.

http://new.abb.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: