En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

SSAB, LKAB et Vattenfall présentent HYBRIT pendant la Semaine du climat

Publication: 25 septembre

Partagez sur
 
 

A l’initiative d’HYBRIT, une technologie innovante de production d’acier révolutionnaire reposant sur l’hydrogène, les trois partenaires SSAB, LKAB et Vattenfall participeront à la Semaine du climat et au Sommet Action Climat des Nations Unies à New York. Leur message est clair : la neutralité carbone est facilement atteignable pour l’industrie sidérurgique et le secteur de l’énergie.

Le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres invite les pays du monde entier, lors du Sommet Action Climat qui se tiendra le 23 septembre, à présenter des plans concrets et réalistes visant à tendre vers la neutralité carbone d’ici 2050. Il est encore possible de limiter la hausse de la température moyenne mondiale à moins de 2 °C, voire à 1,5 °C, par rapport aux niveaux préindustriels. Le Sommet rassemblera les gouvernements, le secteur privé, la société civile, les autorités locales ainsi que d’autres organisations internationales pour développer des solutions ambitieuses.

Afin de démontrer l’importance de l’industrie dans la transition vers une société durable et sans énergie fossile, les partenaires de l’initiative HYBRIT (Hydrogen breakthrough ironmaking technology, technologie de production d’acier révolutionnaire reposant sur l’hydrogène), SSAB (leader mondial dans le domaine des aciers à haute résistance), LKAB (le plus grand producteur de minerai de fer en Europe) et Vattenfall (l’un des leaders de l’énergie en Europe dont l’ambition est une vie libérée des énergies fossiles d’ici une génération), participeront à des événements avant le Sommet Action Climat et au cours de la Semaine Action Climat. Martin Lindqvist, Président et PDG de SSAB, est invité à s’exprimer lors de la réunion sur le climat, qui aura lieu le 23 septembre.

L’un des domaines d’action prioritaires identifiés par les Nations Unies est la transformation de l’industrie, et en particulier des secteurs difficiles à décarboner, tels que celui de l’acier. L’industrie de l’acier est l’une des industries présentant le taux d’émission de CO2 le plus élevé, avec 7 % d’émissions de CO2 dans le monde et 10 % en Suède. La chaine de valeur extraction-fer-acier-énergie HYBRIT vise à développer la première technologie de production d’acier à base de minerai sans énergie fossile. En remplaçant le charbon par de l’électricité et de l’hydrogène d’origine non fossile, la technologie HYBRIT éliminera les émissions de CO2, contribuant ainsi à réduire les émissions et à aider le monde à atténuer le changement climatique.

« L’industrie de l’acier est considérée comme l’un des secteurs difficiles à décarboner mais nous sommes fermement convaincus que la neutralité carbone est possible. C’est pourquoi nous avons pris l’initiative de créer HYBRIT. La production d’acier sans énergie fossile a un énorme potentiel et pourrait aider de nombreux segments de clientèle à ne plus utiliser d’énergies fossiles. Nous sommes convaincus que la transition de l’industrie est positive, tant pour le climat que pour la compétitivité de notre industrie », déclare Martin Lindqvist, Président et PDG de SSAB.

« Je pense que nous pouvons affirmer qu’HYBRIT est actuellement l’un des projets de transition industrielle les plus ambitieux du monde. Les trois entreprises se sont engagées à ne plus utiliser d’énergies fossiles d’ici 2045. Nous avons un calendrier précis et grâce à HYBRIT, nous avons entamé des travaux et réalisé des investissements pour amorcer la transition. Nous sommes soutenus par le gouvernement suédois et le milieu universitaire », déclare Jan Moström, Président et PDG de LKAB.

« Nous souhaitons inspirer d’autres acteurs à adopter une approche de chaîne de valeur. Le véritable changement et les nouvelles opportunités d’affaires impliquent une coopération. Nous espérons également que la production et le stockage d’hydrogène d’origine non fossile à grande échelle nous permettront d’apporter une valeur ajoutée au système d’énergies renouvelables et d’origine non fossile ainsi qu’à d’autres industries », déclare Magnus Hall, Président et PDG de Vattenfall.

Dans le processus actuel de production d’acier à base de minerai, les boulettes de minerai de fer sont transformées en fer métallique par réduction dans un haut fourneau. L’oxyde de fer et le carbone réagissent ensuite pour former des gaz de CO2 ainsi que du fer métallique. Le fer est ensuite traité avant qu’un produit semi-fini en acier soit produit.

Le processus HYBRIT est basé sur la réduction directe du minerai de fer à l’aide d’électricité et d’hydrogène (H2) d’origine non fossile. L’hydrogène est produit par électrolyse de l’eau à l’aide d’électricité d’origine non fossile. L’hydrogène réagit avec l’oxygène du minerai de fer et du fer métallique, et de la vapeur d’eau (H2O) se forment.

http://www.hybritdevelopment.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: