En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Etude HERE Technologies sur le partage des données de localisation

Publication: 13 septembre

Partagez sur
 
Alors que la perception liée à la confidentialité évolue, neuf personnes sur dix comprennent désormais la valeur de leurs données personnelles et des données de localisation qu’ils partagent...
 

HERE Technologies, leader mondial des services de cartographie et de localisation, dévoile les résultats d’une étude mettant en lumière l’évolution des comportements en matière de confidentialité et de partage des données. Cette étude se concentre en particulier sur les sociétés de cartographie et les applications de transport et de mobilité, et s’intéresse aux évolutions de comportement des consommateurs face au concept de la mobilité en tant que service (MaaS).

Réalisée en partenariat avec l’association internationale des professionnels des études de marché ESOMAR et les instituts BuzzBack Research et Cint, cette étude a été conduite auprès de 10 000 consommateurs de 10 pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, l’Australie, le Brésil et le Japon. Elle compare les opinions recueillies avec celles de 2018, révélant une réelle prise de conscience des usagers. Ils comprennent désormais mieux la façon dont leurs informations personnelles peuvent être utilisées pour l’élaboration de solutions commerciales, et comment le partage de données peut améliorer leurs propres expériences.

L’étude révèle que plus des deux tiers (70%) des usagers partagent leurs données de localisation au moins occasionnellement. Ils sont ainsi plus disposés à partager leurs données si cela leur est utile, par exemple pour renforcer la sécurité, profiter d’un service ou faire des économies. La propension globale à partager les données de localisation a augmenté de deux points de pourcentage en un an. L’étude indique également que les usagers sont plus susceptibles de partager leurs données de localisation s’ils savent à quoi elles servent.

Cette plus grande propension à partager les données de localisation est particulièrement observée dans le secteur de la mobilité. La plupart des consommateurs dans le monde (76%) sont très susceptibles de partager ses données de localisation avec des services de navigation, de cartographie, de transports en commun, de taxis et de VTC, tous ces services ayant d’ailleurs enregistré une hausse significative en points de pourcentage depuis 2018. La plus forte augmentation, 10%, est enregistrée auprès des services de VTC.

Bien que les consommateurs comprennent l’intérêt qu’il y a à partager leurs données, la majorité (75%) reste préoccupée par le partage d’informations personnelles en ligne. Les résultats de l’étude montrent qu’il est déterminant pour toute entité collectrice de données de soigner la relation de confiance et sa réputation pour favoriser le partage des données personnelles et des données de localisation, en particulier chez les consommateurs férus de technologie.

Les principales conclusions de l’enquête sont les suivantes :

- Les consommateurs français sont à la fois moins confiants et moins disposés à partager leurs données de localisation avec des services et des applications.

- Aux États-Unis, la fréquence de partage des données est plus élevée que dans le reste du monde, ce qui implique que les violations de données sont plus régulières et donc que le niveau de préoccupation est plus élevé.

- Le Royaume-Uni est le plus avancé de tous les marchés en ce qui concerne la valeur ajoutée et la confiance. Les consommateurs britanniques partagent leurs données plus fréquemment que les consommateurs résidant dans d’autres pays. Malgré cela, ils se sentent moins informés sur l’utilisation de leurs informations personnelles.

- Les consommateurs allemands partagent beaucoup moins fréquemment leurs données de localisation que l’ensemble des usagers à travers le monde, ce qui se traduit par une moindre propension à partager leurs données avec des services et des organisations, notamment les organismes publics et les autorités fiscales. La confiance globale des consommateurs est beaucoup plus faible en Allemagne qu’à l’échelle mondiale.

« Notre étude montre clairement que le comportement des consommateurs change lorsque cela concerne la mobilité en tant que service - MaaS », indique Aleksandra Kovacevic, responsable technique des services de confidentialité chez HERE Technologies. « De plus en plus de consommateurs sont disposés à partager leurs données de localisation avec divers services numériques, notamment des services de cartographie, de navigation et de mobilité, si les entreprises et les fournisseurs de services font preuve de transparence dans leur approche et l’utilisation des données. Dans le contexte actuel de développement fort des services et des applications de mobilité, les consommateurs comprennent à quel point leurs données de localisation sont essentielles pour les mener d’un point A à un point B. Il incombe donc aux entreprises et aux autorités de fournir l’infrastructure nécessaire pour engager les consommateurs en tant que partenaires dans des offres centrées sur les données. C’est ce qui permettra de créer des services plus intuitifs. »

Finn Raben, directeur général d’ESOMAR, a déclaré : « Cette étude nous montre qu’il est possible de collecter les données dont les entreprises ont besoin pour fournir et améliorer leurs offres et services, tout en respectant le consommateur grâce à des pratiques plus éthiques. En faisant preuve de transparence, les marques peuvent non seulement collecter des données, mais aussi améliorer la confiance et devenir plus performantes. »

http://www.here.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: