En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Eramet BASF et SUEZ collaborent au développement d’un procédé innovant

Publication: 12 septembre

Partagez sur
 
Le projet de recyclage des batteries, appelé ReLieVe, mené par Eramet en collaboration avec BASF et SUEZ, a été sélectionné par l’Union européenne (UE)...
 

Le projet ReLieVe (Recycling Li-ion batteries for electric Vehicle), développé par Eramet, BASF et SUEZ va recevoir un financement substantiel de 4,7 millions d’euros de la part de l’EIT Raw Materials, un organisme fondé et financé par l’Union européenne, et des trois partenaires. L’objectif du projet est de développer un procédé innovant, dit en boucle fermée, de recyclage des batteries lithium-ion utilisées dans les véhicules électriques, et permettre ainsi la production de nouvelles batteries lithium-ion en Europe.

Le projet ReLieVe développera à grande échelle ce procédé innovant à partir de janvier 2020 et pour une durée de deux ans. Il aura également pour objectif de structurer un secteur industriel intégré, de la collecte et du démantèlement des batteries en fin de vie, au recyclage des éléments qu’elles contiennent, jusqu’à la fabrication de nouveaux matériaux d’électrodes.

La collaboration des trois partenaires sur l’ensemble de la chaine de valeur favorise ainsi une approche efficace et intégrée. Chaque entreprise est en effet leader dans son secteur d’activité et idéalement placée sur cette chaine de valeur : SUEZ pour la collecte et le démantèlement des batteries en fin de vie, Eramet pour le développement du procédé de recyclage et enfin BASF pour la fabrication des matériaux actifs de cathodes.

Le projet recevra également le support des équipes de recherche de Chimie ParisTech et de la Norwegian University of Science and Technology, ainsi que de la filière automobile, représentée au sein du comité consultatif du projet.

Le développement de nouvelles capacités européennes de recyclage des batteries lithium-ion permettra de répondre à la forte croissance du marché dans les années à venir et aux besoins de l’Europe de sécuriser son approvisionnement en matières premières nécessaires à la transition énergétique. La conception d’un procédé de recyclage vertueux participe également aux enjeux essentiels de performance durable grâce aux économies de matières premières réalisées.

La valorisation du nickel, du cobalt, du manganèse et du lithium dans de nouvelles batteries est au cœur des développements de R&D actuels du groupe Eramet. Laurent Joncourt, Président d’Eramet Ideas, le centre de R&D du groupe, précise : « le projet ReLieVe répond à l’appel de la Commission européenne de se fédérer entre acteurs européens pour se positionner sur le marché croissant des batteries lithium-ion. L’obtention de ce financement va nous permettre d’accélérer les travaux en cours en vue de constituer une filière de recyclage de batteries lithium-ion à l’échelle européenne dotée d’un procédé innovant et compétitif ».

« En tant que fournisseur de matériaux actifs de cathode pour les fabricants de batteries destinées aux véhicules électriques, BASF a la conviction que le recyclage jouera un rôle de plus en plus important dans le déploiement de l’électromobilité », a déclaré Daniel Schönfelder, Vice President of Business Management, chez BASF Battery Materials Europe. « Nous sommes engagés avec nos partenaires à favoriser le développement d’une chaine de valeur innovante, durable et compétitive des batteries en Europe et apporterons au projet notre expertise dans la production de matériaux de cathodes ».

« Nous sommes fiers d’apporter notre expertise et de contribuer à la récupération des composants des batteries en fin de vie grâce à ce partenariat. Environ 50 000 tonnes de batteries devraient être recyclées en Europe d’ici 2027, et ce chiffre pourrait être multiplié par plus de dix en 2035. Avec le projet ReLieVe, SUEZ soutient le développement d’approches alternatives alliant solutions circulaires et mobilité urbaine durable » ajoute Jean-Marc Boursier, Directeur Général Adjoint de SUEZ, en charge des Opérations et des activités Recyclage & Valorisation de l’Europe du Nord et de la valorisation des déchets dangereux en Europe.

L’EIT Raw Materials, l’organisme co-financeur de ce projet, a été créé par le European Institute of Innovation and Technology (EIT), un organisme de l’Union européenne. L’EIT Raw Materials est le plus grand consortium du secteur des matières premières au monde. Sa mission est de favoriser la compétitivité durable du secteur européen des mines, métaux et matériaux tout au long de la chaine de valeur des matières premières, en stimulant l’innovation, l’éducation et l’entreprenariat.

http://www.eramet.com/

http://www.suez.com/

http://www.basf.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: