En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Eichenberger développe et produit des entraînements à vis sur mesure

Publication: 5 septembre

Partagez sur
 
Des entraînements à vis sur mesure, avec une géométrie spécifique, les meilleurs matériaux et des procédés de durcissement adaptés...
 

Eichenberger Gewinde fabrique lui-même les outils spéciaux nécessaires, ce qui leur permet d’assurer une commercialisation rapide de produits optimisés pour l’application à laquelle ils sont destinés, garantissant une précision et un rendement optimaux. Des entraînements à vis standard viennent compléter cette offre.

Et ils en font, du chemin

Les remontées mécaniques vous transportent à travers de fabuleuses montagnes. Vous empruntez également les transports en commun, des bus londoniens à ceux de Berne, et utilisez les rampes qui compensent les dénivelés et les espaces entre le marchepied et le quai, les vis de fixation et de mouvement d’Eichenberger Gewinde AG sont de la partie.

Des bornes en pierre s’abaissent pour dégager un accès réservé aux bus, les puissants entraînements à vis d’Eichenberger gèrent la levée et la descente de ces obstacles. Pensez aussi aux portes qui s’ouvrent devant vous ou aux parasols qui se déploient pour vous mettre à l’ombre, ces élégants mouvements sont exécutés par des vis coulissantes d’Eichenberger.

Lorsque vous souhaitez étancher votre soif au distributeur automatique, une boisson fraîche dégringole dans le compartiment, c’est grâce aux vis de Burg que vous pouvez la récupérer.

Il peut aussi vous arriver de relever un lit d’hôpital. Là encore, l’un des entraînements à vis à billes robustes et silencieux Eichenberger répond à vos moindres désirs.

Eichenberger contribue à rendre les produits plus compétitifs en laissant libre cours à sa passion pour la perfection des mouvements afin de repousser les limites de ce que la technique peut offrir et de réaliser l’impossible.

Et même dans l’espace !

Depuis près de 20 ans, la station spatiale internationale est occupée en continu par des astronautes. À 400 km d’altitude, elle fait le tour de la Terre à 28 000 km/h, soit en seulement 92 minutes. Un nouvel engin spatial doit ravitailler l’équipage dès l’année prochaine et c’est un système de couplage avec entraînement à vis à billes de la société Eichenberger Gewinde AG qui va assurer l’amarrage du véhicule orbital sans pilote.

http://www.gewinde.ch/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: