En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Aliapur crée un mode d’acheminement 100% fluvial et maritime

Publication: 17 juillet

Partagez sur
 
670 000 pneus sous la forme de 5 300 tonnes de broyats Powergom ont été expédiés le 11 juillet du port de Dunkerque à destination de Dakar, dans le but d’alimenter en combustible alternatif la cimenterie Sococim de Rufisque...
 

Si la filière travaille avec le cimentier français Vicat depuis une quinzaine d’années, elle n’avait jamais alimenté l’usine de Rufisque jusqu’à présent. Dakar est d’ailleurs une destination inédite et le Sénégal devient le premier pays d’Afrique de l’Ouest desservi par Aliapur.

C’est aussi la première fois qu’Aliapur opère depuis Dunkerque, un port maritime et fluvial suffisamment vaste pour absorber le stockage en transit des 5 300 tonnes de combustible Powergom jusqu’au chargement sur vraquier. La traversée durera une dizaine de jours pour une arrivée à Dakar prévue le 21 juillet.

Une première sur le plan de la logistique et du transport

Cette livraison inaugure surtout une nouvelle approche en transport et logistique. En effet, engagé dans la limitation de son impact environnemental, notamment en matière de transport de matières, Aliapur a mis en place un mode d’acheminement privilégiant les voies fluviales. De leurs lieux de production jusqu’au terminal du port de Dunkerque, les 5 300 tonnes de broyats Powergom n’ont tout simplement pas circulé sur des voies terrestres.

Concrètement, le Powergom destiné à Dakar provient de deux sites de transformation et broyage :

- Le site Gilles Henry, situé à proximité immédiate de la plateforme fluviale de Toul (proche de Nancy), sur la Moselle, où 1 500 tonnes ont été chargées mi-mai sur une péniche qui a rallié le port de Dunkerque par les canaux en une semaine ;

- Le site Ramery, adossé à la plateforme fluviale de Harnes (aux portes de Lens), sur le canal de la Deûle, où 3 800 tonnes ont été chargées sur 3 péniches entre fin mai et début juin, pour rejoindre Dunkerque en une journée de navigation.

A raison de 26 tonnes par poids-lourd, ce sont donc les émissions de CO2de plus de 200 camions qui ont ainsi été évitées.

A court terme, Aliapur souhaite supprimer la phase de stockage dans l’enceinte portuaire et privilégier un transfert direct du Powergom des péniches sur les navires, limitant ainsi à quelques heures son passage par Dunkerque.

http://www.aliapur.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: