En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La Fédération soutient le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage

Publication: 12 juillet

Partagez sur
 
La Fédération de la Plasturgie et des Composites soutient la démarche d’économie circulaire portée par le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage...
 

« Nous ne pouvons que soutenir activement un projet de loi ambitieux, qui va favoriser une approche responsable des plastiques. Ce sont des matériaux clefs de la transition écologique, car ils sont recyclables et permettent de limiter notre impact carbone », affirme Benoit HENNAUT, Président de la Fédération de la Plasturgie et des Composites.

Les plastiques recyclés au cœur du dispositif de l’économie circulaire

Les plasturgistes travaillent à tous les niveaux pour développer le nouveau modèle de l’économie circulaire, prioritairement sur la collecte, l’écoconception et le recyclage. Ils poursuivent les efforts initiés dans le cadre de la FREC (Feuille de Route Economie Circulaire) et conçoivent de nouvelles solutions. « Trier et recycler les plastiques usagés représente un incroyable levier pour s’engager dans l’économie circulaire et le développement durable. C’est un effort qui doit être porté aussi bien par les industriels, que par les particuliers. C’est ainsi que cessera l’amalgame entre plastiques et déchets », poursuit-il.

Harmoniser les réglementations pour concevoir des produits plus écoresponsables

La Fédération se félicite de l’accélération impulsée vers une meilleure collecte, impactant positivement la production et l’utilisation de plastiques recyclés. Elle conforte ainsi les démarches déjà engagées par la profession.

La pérennité de l’usage des plastiques recyclés passe par une harmonisation des réglementations, avec des systèmes de mesure et des contrôles qualité des matières incorporées. Ils sont nécessaires pour maintenir un haut niveau de protection de la santé humaine et de l’environnement « Il y a un enjeu de disponibilité des matières qui va nécessairement peser sur les entreprises, un système de bonus / malus aveugle pourrait s’avérer lourd de conséquence pour les entreprises. De plus, l’incorporation de plastiques recyclés avec des taux réglementés doit s’accompagner de contrôles à l’importation et d’un système de mesure. Nous y travaillons actuellement au niveau européen avec le dispositif MORE », explique Benoît HENNAUT.

Responsabilité Elargie du Producteur (REP) : la Fédération propose une approche concertée

La Fédération appelle au dialogue concernant la mise en place des Responsabilités Élargies du Producteur (REP). « Tous les secteurs ne peuvent pas être impactés de la même manière… » analyse Benoît HENNAUT, « dans la filière du bâtiment par exemple, de nombreuses initiatives innovantes sont déjà proposées par les acteurs : elles nécessitent d’être mise en œuvre et évaluées avant d’imposer des mesures qui viendraient alourdir le dispositif. Ce qui est adapté au secteur de l’emballage ne l’est pas nécessairement pour l’ensemble des secteurs de la plasturgie ».

Aujourd’hui, la REP emballage favorise un pilotage efficace en faveur de l’écoconception et de l’incorporation de matières recyclées. « Nous souhaitons que s’instaure un réel débat scientifique, apaisé et transparent sur ce sujet », conclut-il.

http://www.laplasturgie.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: