En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Bouygues Construction : L’intelligence économique au service de l’innovation

Publication: 12 juillet

Partagez sur
 
En deuxième position des secteurs les moins digitalisés, le secteur de la construction immobilière fait son possible pour sortir de l’ornière...
 

A partir d’une démarche d’intelligence économique et collective, le français Bouygues Construction oriente ses collaborateurs dans une dynamique d’innovation.

Le monde de la construction est aujourd’hui le 2ème secteur d’activité le moins digitalisé, après l’agriculture. L’ensemble des secteurs a ainsi multiplié par deux sa productivité tandis que le BTP a peu bougé. Dans le même temps, la concurrence internationale s’est accrue et pourrait encore prendre un nouveau visage venant de la Chine ou des USA. Il y a donc un énorme potentiel de transformation pour Bouygues Construction qui réalise 12 milliards de CA dans 60 pays au travers de 4 métiers principaux : bâtiment, travaux publics, énergie & services, concessions. Une transformation qui passe notamment par des partenariats. Bouygues Construction a en ce sens créé récemment une fonction d’offres de partenariats ciblée sur les grands groupes industriels. Le co-développement de nouveaux services et usages est recherché, avec un ensemble de secteurs d’activité tels que notamment l’énergie, la mobilité, le numérique, la sécurité (des biens, des personnes et des données), de la santé, de l’économie circulaire ou de l’opération des service urbains. Il existe également une direction open innovation en charge des startups.

Le besoin de Sébastien Bessière, directeur des partenariats

« J’ai besoin d’identifier les bons sujets, les bons partenaires et surtout le « quoi faire ensemble, » explique Sébastien Bessière. « Je dois avoir une démarche proactive vis-à-vis d’eux pour proposer des offres et répondre à des projets de manière différenciée ; pour tenter de maintenir une position privilégiée sur nos marchés. La veille me permet d’avoir une vision très large des mouvements d’acteurs. Avec Sindup j’ai accès à des sources du monde entier grâce à un outil multi sources, multi pays, multi thématiques… Grâce à mon alerte, tous les matins je reçois du contenu que je peux partager, lorsqu’il est pertinent bien entendu, au sein de nos réseaux sociaux comme Yammer. En moyenne je poste 1-2 articles par jours. J’utilise également Sociabble pour faire part de mes sujets d’intérêts dans le cadre de notre démarche employee advocacy. »

Le choix de l’outil Sindup par Victor Lacadee, Responsable pôle veille et information stratégique

A un moment où l’information est de plus en plus accessible, le besoin d’être au courant est primordial, qu’il s’agisse de commerciaux, de responsables marketing ou communication ayant besoin d’accéder à des sujets stratégiques pour eux. Tout ce qui peut se dire sur des projets comme le Grand Paris ou les JO 2024, mais aussi sur les nouvelles technologies de construction (assistance aux compagnons, drones, robotisation, réalité virtuelle, imprimerie 3D) ou les nouvelles tendances autour de la ville (smart city) sont autant de sujets qu’il est nécessaire de suivre de près. Un outil de veille se révèle donc très important, cela permet d’anticiper les nouvelles tendances, d’observer la concurrence et de suivre les projets sur lesquels le groupe Bouygues est partie prenante.

« Nous cherchions un outil plus intuitif et plus puissant en matière de remontée d’informations que celui déjà en place et le choix de Sindup s’est fait naturellement, » raconte Victor Lacadee. « Certains sujets de veille drainent en effet beaucoup d’informations qu’il faut conserver sur le serveur et celui de Sindup est performant. En tant que professionnel de la veille j’avais aussi conscience de l’importance de mettre entre les mains des utilisateurs une solution intuitive et simple d’utilisation. Dans une optique de former des veilleurs dont ce n’est pas le métier principal, c’était un facteur important. Avec Sindup, entre les fonctionnalités de partage et les tableaux de bord les informations sont accessibles très simplement pour les abonnés de l’entreprise. Aujourd’hui nous recensons plus de 200 utilisateurs de la plateforme. Sindup est utilisé depuis janvier 2018. »

La mise en place d’une dynamique collective avec Sociabble par Agathe Ducellier, Responsable des réseaux sociaux au sein de la direction de la communication

« La mise en place de Sociabble est un projet envisagé depuis un an par la maison mère, Bouygues SA, dans une démarche d’employee advocacy destinée à encourager les collaborateurs à parler de leur entreprise, » contextualise Agathe Ducellier. « Nous étions nous-même en train d’élaborer une stratégie sur ce sujet et Sociabble est venu accompagner notre démarche de faire des collaborateurs les ambassadeurs de l’entreprise sur les réseaux sociaux. D’un point de vue opérationnel, il s’agit d’une première brique technologique destinée aux collaborateurs les plus à l’aise réunis au sein d’une équipe que nous avions déjà constituée. Dans les faits, nous leur fournissons les résultats d’une veille qu’ils n’ont pas le temps de faire eux-mêmes. Ils disposent ainsi d’un contenu fiable fourni par l’entreprise qu’ils peuvent ventiler s’ils le souhaitent. De notre côté nous réalisons une présélection avec des thèmes clés : smartcities, innovation, RH, actualités de l’entreprise, etc. en lien avec les expertises et les besoins des collaborateurs. L’idée est de leur fournir plus que du simple contenu d’entreprise et de ne surtout pas le transformer en femmes ou hommes sandwich. In fine, c’est valorisant à la fois pour l’entreprise et pour les collaborateurs ! »

http://fr.sindup.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: