En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Oncovita signe un accord de licence exclusif avec l’Institut Pasteur

Publication: 5 juillet

Partagez sur
 
Cet accord porte sur le développement et la commercialisation de thérapies anti-cancéreuses utilisant des virus oncolytiques...
 

Oncovita, société de biotechnologie dédiée au développement de nouveaux traitements dans les maladies graves, notamment dans le domaine du cancer, annonce aujourd’hui avoir finalisé un accord de licence avec l’Institut Pasteur qui lui confère les droits exclusifs et mondiaux pour développer, fabriquer et commercialiser des traitements anti-cancéreux basés sur une plateforme virale dérivée du vaccin contre la rougeole. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été dévoilés.

Le virus atténué de la rougeole est utilisé depuis une quarantaine d’années pour vacciner des milliards d’enfants dans le monde. C’est un des vaccins humains les plus sûrs et les plus efficaces.

La technologie concernée par cet accord de licence est basée sur des modifications du génome du virus destinées à augmenter considérablement son pouvoir anti-tumoral. Cette technologie a été développée par l’unité de Génomique virale et vaccination de l’Institut Pasteur, à Paris. L’unité de Génomique virale et vaccination de l’Institut Pasteur a par ailleurs déjà mis au point avec succès des vaccins rougeole modifiés recombinants qui sont actuellement en développement clinique pour la prévention d’infections comme le chikungunya, le zika, la dengue, etc.

Pour développer les traitements anti-cancéreux, Oncovita, une spin-off de l’Institut Pasteur, a été sélectionnée pour détenir les droits exclusifs mondiaux de cette technologie.

« Les virus oncolytiques suscitent de plus en plus l’intérêt des grands centres de recherche et de la communauté des oncologues. Nous avons déjà démontré l’efficacité de notre premier candidat (MVP 06-01) dans de nombreux modèles précliniques de tumeurs solides in vitro et in vivo », indique le Dr. Frédéric Tangy, fondateur d’Oncovita. « Par ailleurs, des résultats prometteurs ont déjà été obtenus à la Mayo Clinic (Rochester, MN, Etats-Unis) avec un autre virus de la rougeole, démontrant ainsi sa possible utilisation dans le traitement de certains cancers. »

Isabelle Buckle, Directrice des Applications de la Recherche et des Relations Industrielles de l’Institut Pasteur ajoute : « Nous sommes particulièrement heureux que les avancées obtenues par l’unité de Génomique virale et vaccination de l’Institut Pasteur débouchent ainsi sur la création d’une nouvelle société de biotechnologie française. Nous continuerons de soutenir ce projet qui nous apparait très prometteur et nous suivrons son développement avec d’autant plus d’intérêt que l’Institut Pasteur est un des actionnaires d’Oncovita. »

http://www.pasteur.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: