En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Messer : Un an après l’inauguration de son centre d’excellence à Krefeld

Publication: 2 juillet

Partagez sur
 
Retour sur ce nouveau pôle d’expertise et d’innovation dans le domaine des gaz industriels...
 

Début juin, le centre de compétences de Messer à Krefeld (Allemagne) a fêté ses 1 an. En 2018, la plus grande entreprise familiale au monde spécialisée dans le domaine des gaz industriels avait profité de son 120e anniversaire pour inaugurer un nouveau pôle d’expertise. Cela avait été l’occasion de revenir sur le chemin parcouru tout en se projetant vers l’avenir. Invité d’honneur lors de la cérémonie d’inauguration, le physicien allemand et prix Nobel Georg Bednorz, l’un des chercheurs ayant découvert la supraconductivité à haute température, avait donné une conférence sur la supraconductivité en tant que technologie clé du XXIe siècle. Les supraconducteurs modernes à haute température perdent en effet leurs résistances électriques lorsqu’ils sont refroidis à l’azote liquide. Depuis plusieurs années, ils sont commercialisables pour diverses applications liées à l’énergie. Les câbles supraconducteurs à haute température transmettent de grandes quantités d’électricité sans perte, permettant ainsi la construction de systèmes de distribution d’énergie hautement efficaces dans les villes et les sites industriels.

Entre recherche et application : un centre de compétences multi-secteurs

L’innovation est le moteur du développement et de la croissance des entreprises. Dans ses centres de compétences où la théorie et la pratique se rencontrent, Messer travaille pour répondre à cet enjeu et apporter des solutions spécifiques aux problématiques actuelles et futures de ses clients. En plus de couvrir l’étape entre la recherche et le développement, ils permettent aux experts de développer de nouveaux procédés (analyse détaillée des processus techniques, réalisation de tests pratiques) et de les optimiser à l’échelle pilote avant de les mettre en œuvre à l’échelle industrielle. Cela se fait souvent en étroite collaboration avec les clients, accompagnés par des partenariats avec des universités ou des instituts de recherche, par exemple sous la forme de stages et de thèses de licence/maîtrise.

Le groupe dispose désormais d’un espace réunissant ces différentes compétences en un seul et même lieu, à Krefeld. Ce pôle d’expertise sert de plate-forme pour tester les technologies d’application des gaz industriels dans de nombreux secteurs : agroalimentaire, cryogénie industrielle, découpe & soudage ainsi que chimie & environnement. Les nouveaux locaux, très spacieux, laissent de la place disponible pour un agrandissement futur.

« Cela permettra également à nos experts issus de différents secteurs du groupe de partager leur expérience sur la base de tests pratiques et de mettre en commun leurs efforts afin de trouver de nouvelles solutions pour nos clients », déclare Stefan Messer, propriétaire et PDG de Messer Group.

Des équipements dédiés par secteur d’activité

Ce nouveau centre technique comprend de nombreux équipements :

- Une installation de broyage cryogénique avec une technologie complète permettant de classifier et d’analyser les matériaux,

- Un équipement pour le refroidissement et la surgélation cryogéniques de produits alimentaires,

- Un équipement de test pour le transport sous température dirigée (frigorifique),

- Une unité d’extraction sous haute pression avec des fluides supercritiques

- Un équipement de soudage pour tous les procédés de soudage courants.

Des salles et des installations complémentaires sont également disponibles pour la formation des collaborateurs et des clients. Enfin, le centre peut servir de lieu pour organiser des manifestations ou des symposiums spécialisés.

Les gaz au cœur des applications industrielles

Les gaz interviennent dans de nombreux secteurs de l’industrie et dans un large éventail de procédés. Leur utilisation s’est considérablement développée au cours de ces dernières décennies. Ainsi, de nouveaux procédés s’appuyant sur les gaz sont constamment développés et ceux déjà existants sont améliorés.

Dans le secteur de la découpe et du soudage, les gaz doivent répondre à de nouvelles exigences, notamment en raison du développement rapide de la technologie laser. Utiliser un mélange de gaz spécifique permet d’améliorer considérablement l’efficacité et la qualité des processus de soudage. Cette industrie inclut également la fabrication additive ou impression 3D de pièces métalliques processus au cours duquel les gaz de protection sont indispensables.

Dans les secteurs de la chimie et de l’environnement, les gaz garantissent la sécurité des processus et aident à préserver la qualité du produit. En règle générale, cela permet d’éviter les réactions d’oxydation et donc de limiter les risques d’incendie et d’explosion. À l’inverse, l’oxygène peut aussi être utilisé pour l’optimisation ciblée des processus, y compris dans le traitement de l’eau potable, des eaux usées et des eaux issues de procédés spécifiques dans l’industrie.

L’industrie agroalimentaire utilise des gaz pour leurs propriétés chimiques et physiques. Lors du conditionnement des aliments, ils remplacent l’air présent dans l’emballage et empêchent toute altération non souhaitable du produit (emballage sous atmosphère protectrice ou en anglais, Modified Atmosphere Packaging : MAP). Cela permet de prolonger la durée de conservation des produits tout en préservant leur aspect frais et appétissant, maintenant leur grande qualité et réduisant l’utilisation de conservateurs artificiels. Les gaz sont également de plus en plus utilisés comme source de froid lors du traitement et du transport des produits. Dans la production alimentaire par exemple, les gaz cryogéniques, azote ou dioxyde de carbone, sont utilisés pour la surgélation rapide, le durcissement de surface ou le refroidissement au cours des processus de mélange. Lors du transport de ces mêmes produits, les gaz permettent de maintenir la température dans des compartiments de chargement complets ou dans des conteneurs isolés afin de garantir la continuité de la chaîne du froid.

Le broyage cryogénique implique quant à lui l’utilisation d’azote liquide à une température de -196 degrés Celsius. Les frigories du gaz durcissent et fragilisent la matière à broyer, facilitant la production de poudres extrêmement fines avec une granulométrie maîtrisée. La basse température améliore l’efficacité du broyage et le rendement par rapport à une technique classique moins d’énergie étant nécessaire pour réaliser l’opération. Elle neutralise également l’évaporation des composants volatils, ce qui préserve la qualité du produit. Ceci est particulièrement important lors du broyage des épices et permet de conserver leurs arômes. Outre les épices, cette méthode convient à beaucoup de matériaux : caoutchoucs, élastomères, matières thermoplastiques, cires, médicaments… Ce procédé efficace et respectueux de l’environnement est de plus en plus utilisé pour recycler différents objets de notre quotidien tels que les pneus ou le polychlorure de vinyle (PVC) présent dans les revêtements de sol et les tuyaux d’arrosage. L’installation test de Krefeld étant conçue de la même façon qu’une unité de production, Messer peut estimer les coûts de production en incluant un certain nombre de paramètres (débit, consommation d’électricité et d’azote, distribution granulométrique) et comparer divers processus de broyage, en plus de fournir des échantillons de broyage.

http://www.messer.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: