En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Le capteur Warner Electric sans contact assure une meilleure surveillance

Publication: 24 juin

Partagez sur
 
Warner Electric, une marque de premier plan d’Altra Industrial Motion Corp., a mis au point une technologie novatrice pour la surveillance des freins électromagnétiques pour les ascenseurs et les applications sur scène/au théâtre...
 

Rétrocompatible avec les microrupteurs électromécaniques courants, mais sans aucune de leurs limitations inhérentes, le capteur WES sans contact en instance de brevet apporte une fiabilité accrue de la surveillance des freins électromagnétiques et ajoute une capacité de maintenance préventive, éliminant ainsi les temps d’arrêt non planifiés.

Les freins électromagnétiques sont devenus courants pour les ascenseurs, ainsi que pour les élévateurs et treuils de scène et de théâtre. La conception des freins pour ces applications est couverte par les normes européennes EN81-20:2014 et EN81-50:2014 et la norme américaine ASME A17.1, qui spécifient que des capteurs de proximité doivent être intégrés dans les freins pour vérifier que ceux-ci soient effectivement embrayés ou débrayés.

Généralement, cette fonction est accomplie à l’aide de microrupteurs à contact sec et à rupture brusque, dont la popularité repose sur une architecture mécanique simple et une compatibilité avec les différentes exigences de courant et de tension. Mais la prédominance de la commande PLC dans les applications modernes signifie que la manipulation du courant et de la tension ne constitue qu’un avantage minimal. En revanche, dans des applications à basse tension, les défaillances mécaniques dues aux vibrations et à la couche d’oxyde de contamination non conductrice qui tend à se former sur les contacts en alliage d’or dans des applications à basse tension augmentent les besoins de maintenance des freins. La pollution de l’environnement par le silicium contenu dans l’alliage de contact préoccupe également les experts. De plus, alors que le cycle d’hystérésis est généralement de l’ordre de 0,05 mm, la sensibilité aux vibrations mécaniques et à la pollution implique que la course soit augmentée pour fournir une plus grande « marge de déplacement » autour des points d’hystérésis qui augmentent avec la durée de vie du produit et pour empêcher la dérive du point de commutation.

Les rupteurs inductifs répondent à bon nombre de ces problèmes en offrant un fonctionnement sans contact, sans usure et insensible aux vibrations, à la poussière et à l’humidité. Mais la plage de températures est limitée et le point de commutation peut dériver avec la température. De plus, de forts champs magnétiques peuvent saturer le cœur du capteur, modifiant le point de commutation ou créant une commutation incontrôlée du capteur. Enfin, bien que la sortie à semi-conducteurs soit entièrement compatible avec les systèmes de commande PLC modernes, il n’existe pas de rétrocompatibilité avec les simples systèmes à contact sec NO/NC qui sont encore très répandus dans l’industrie des ascenseurs.

Pour résoudre ces problèmes, Warner Electric a développé une nouvelle technologie pour une détection fiable et sans usure de l’embrayage et du débrayage des freins. Entièrement compatible avec les exigences des normes EN81-20:2014, EN81-50:2014 et ASME A17.1, cette conception offre un point de commutation très précis et reproductible ainsi qu’une très faible hystérésis (0,03 mm) sur une large plage de températures de -40 °C à +105 °C. La faible hystérésis et l’élimination de la dérive du point de commutation en fonction de la température font que la distance de détection n’est plus une contrainte dans la conception des freins, ce qui permet de réduire l’entrefer de ceux-ci à seulement 0,15 mm et d’augmenter le couple de freinage.

Trois options de sortie sont disponibles, dont une sortie NC/NO entièrement rétrocompatible avec les circuits de commutation à contact sec utilisés avec les microrupteurs traditionnels. Le WES fournit également des sorties NPN ou à semi-conducteurs compatibles avec les interfaces PLC, ainsi qu’une sortie analogique qui fournit une tension proportionnelle à la position absolue de la course/l’entrefer. Ceci permet de surveiller l’usure dans le cadre d’une stratégie de maintenance préventive.

Entièrement intégrée dans l’inducteur de frein lui-même et donc dans le champ magnétique du frein, cette nouvelle solution de détection est blindée et immunisée contre tout type de champ magnétique externe. Pour accroître encore la fiabilité de fonctionnement, le WES intègre une protection contre l’inversion de polarité, les surintensités, les surchauffes et les surtensions.

http://www.warnerelectric.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: