En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Boeing évalue le marché de l’aviation commerciale à 8 700 milliards de dollars

Publication: 18 juin

Partagez sur
 
Une hausse de la demande est attendue sur les marchés du transport commercial, de la défense, de l’espace et des services...
 

Pour les vingt prochaines années, Boeing estime le marché de l’aviation commerciale à 16 000 milliards de dollars, tiré par une hausse de la demande d’avions neufs évaluée à 44 040 nouveaux appareils, à laquelle s’ajoutent les services connexes.

Selon les perspectives de marché annoncées ce jour par Boeing, la solidité de l’industrie aéronautique commerciale, la stabilité des dépenses de défense et la nécessité de servir l’ensemble des plateformes aéronautiques tout au long de leur cycle de vie constituent les moteurs de croissance du marché de l’aviation commerciale et de la défense. Publiées à l’occasion du Salon du Bourget, ces perspectives évaluent le marché de l’aéronautique et de la défense à 8 700 milliards de dollars pour la prochaine décennie, en hausse par rapport au chiffre de 8 100 milliards de dollars annoncé l’année dernière.

Les perspectives de marché de Boeing (BMO : Boeing Market Outlook) font état d’une demande d’avions commerciaux évaluée à 3 100 milliards de dollars d’ici à 2028 à mesure que les compagnies aériennes remplaceront leurs avions vieillissants par des modèles plus performants et plus économes en carburant, et élargiront leur flotte pour mieux répondre à l’augmentation constante des déplacements aériens dans les marchés émergents et établis.

La BMO chiffre par ailleurs à 2 500 milliards de dollars les opportunités offertes par les marchés de la défense et de l’espace au cours de la prochaine décennie. En effet, les gouvernements vont moderniser leurs plateformes et systèmes militaires, développer de nouvelles technologies et capacités, et accélérer l’exploration des opportunités « de la mer à l’espace ». Couvrant les avions militaires, les systèmes autonomes, les satellites et les engins spatiaux, entre autres produits, ces prévisions confirment la mondialisation des investissements, 40 % des dépenses étant générées en dehors des États-Unis.

Les solutions de gestion du cycle de vie utilisées en appui des plateformes de défense, commerciales et spatiales soutiendront un marché des services évalué à 3 100 milliards de dollars à d’ici à 2028.

« L’aéronautique et la défense représentent une industrie saine et en croissance sur le long terme grâce à de solides principes fondamentaux sur lesquels peuvent s’appuyer les activités commerciales, de défense et de services, mais également à une demande géographiquement diversifiée et plus équilibrée que jamais entre remplacements et croissance », a déclaré Greg Smith, directeur financier et vice-président exécutif de l’entité Enterprise Performance & Strategy de Boeing.

Boeing a également dévoilé l’édition 2019 de ses prévisions annuelles pour l’aviation commerciale (CMO : Commercial Market Outlook). Ces prévisions à plus longue échéance évaluent de façon approfondie le marché de l’aviation commerciale et des services connexes.

Selon cette nouvelle édition du CMO, l’augmentation conjuguée du nombre de passagers transportés et du nombre d’avions mis hors service nécessitera l’acquisition de 44 040 appareils neufs d’une valeur de 6 800 milliards de dollars au cours des deux prochaines décennies. Ces chiffres représentent une hausse de 3 % par rapport à l’année dernière. La flotte mondiale d’avions commerciaux exigera des prestations de services évaluées à 9 100 milliards de dollars, ce qui, au total, représente un marché dépassant 16 000 milliards de dollars d’ici à 2038.

« L’industrie aéronautique commerciale s’est montrée extrêmement résistante à de nombreuses reprises. Malgré un certain ralentissement récemment enregistré dans la croissance du trafic passagers et fret, tout porte à croire que notre industrie va poursuivre son cycle d’expansion rentable sans précédent. En fait, le marché apparaît à la fois plus vaste, plus profond et plus équilibré que par le passé », a déclaré Randy Tinseth, vice-président du marketing de la division Boeing Aviation Commerciale de Boeing. « La bonne santé des piliers sur lesquels repose le marché va entraîner le doublement de la flotte commerciale au cours des deux prochaines décennies, alimentant un vaste écosystème de solutions de gestion du cycle de vie indispensables à son support et à sa maintenance. »

S’agissant des livraisons d’avions neufs, les responsables des prévisions estiment que 44 % des appareils viendront remplacer des avions vieillissants, les autres appareils servant à absorber la croissance du trafic. Ensemble, ces nouveaux avions permettront de satisfaire les exigences d’une industrie marquée par une hausse moyenne du trafic passager de 4,6 % et du trafic fret de 4,2 %. Si l’on ajoute les nouveaux avions aux appareils qui resteront en service, la flotte mondiale d’avions commerciaux devrait compter 50 660 unités d’ici à 2038. C’est la première fois que ces prévisions franchissent la barre des 50 000 avions.

Le segment des avions monocouloir tels que le 737 MAX demeure le plus important. En effet, les besoins des compagnies sont évalués à 32 420 nouveaux appareils. Ce marché chiffré à 3 800 milliards de dollars est dans une large mesure tiré par la solidité confirmée des compagnies à bas coûts, la forte demande d’avions de remplacement, et la croissance continue de la région Asie-Pacifique.

Sur le segment des gros porteurs, Boeing prévoit que 8 340 nouveaux avions de transport de passagers d’une valeur supérieure à 2 600 milliards de dollars seront nécessaires au cours des vingt prochaines années. La demande en gros porteurs est en partie nourrie par la forte vague de remplacement d’avions en fin de cycle qui devront être mis hors service d’ici quelques années. Soutenant la demande d’appareils de grande capacité, les exploitants devraient avoir besoin de 1 040 nouveaux gros porteurs cargo au cours de la période couverte par les prévisions.

La flotte d’avions mondiale va continuer de générer une demande significative au bénéfice des services aéronautiques : chaîne des fournisseurs (pièces et gestion logistique des pièces), services de maintenance et d’ingénierie, modification d’avions et soutien aux opérations des compagnies aériennes. Au cours des 20 prochaines années, Boeing évalue le marché des services aéronautiques à 9 100 milliards de dollars, avec une croissance annuelle de 4,2 %.

« Il s’agit d’un marché très dynamique et exaltant, nourri par les nouvelles technologies et la volonté sans faille d’accroître l’efficience, la fiabilité et la sécurité », a ajouté Randy Tinseth. « Sur le plan technologique, nous voyons des compagnies utiliser des drones pour inspecter leurs avions, et des fabricants analyser les données de façon approfondie dans le but d’améliorer la maintenance et les performances des avions. Mais surtout, les exploitants attendent de la part de leurs fournisseurs des solutions qui les aideront à servir leurs clients de manière plus efficace et plus fiable. »

Parmi les principales catégories de services couvertes par ces prévisions figure le marché de la maintenance et de l’ingénierie, évalué à 2 400 milliards de dollars. Ce segment inclut les tâches requises pour maintenir ou rétablir la navigabilité d’un avion et de ses systèmes, composants et structures. Autre catégorie importante, le marché des opérations en vol, qui englobe les services associés au poste de pilotage, les services en cabine, la formation et la gestion du personnel navigant, ainsi que les opérations aériennes, est estimé à 1 100 milliards de dollars.

La région Asie-Pacifique, Chine incluse, demeure la locomotive de la croissance future, avec 40 % du total des livraisons d’avions et 38 % de la valeur totale des services. L’Amérique du Nord et l’Europe complètent le podium.

Aux quatre coins du monde, la flotte en plein essor d’avions commerciaux exigera un nombre accru de pilotes, techniciens et membres d’équipages. Selon l’édition 2019 de l’étude consacrée par Boeing aux besoins en pilotes et techniciens, l’industrie aéronautique commerciale devra recruter près de 2,5 millions de personnes d’ici à 2038.

Le CMO (Commercial Market Outlook) de Boeing est la plus ancienne étude du marché consacrée à l’aviation commerciale ; elle est considérée comme la plus complète de l’industrie aéronautique.

http://www.boeing.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: