En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Le nouvel âge de la station essence (enfin… de recharge)

Par Fred Weiller, Senior Director, Solutions Marketing, Ixia

Publication: 13 juin

Partagez sur
 
Fred Weiller est Senior Director en charge des solutions chez Ixia, une division de Keysight Technologies....
 

Grâce à son expertise des infrastructures informatiques et sa connaissance des problématiques auxquelles sont confrontées ses clients, il les aide à saisir les meilleures opportunités dans le domaine changeant de l’informatique.

Fred a plus de 20 ans d’expérience en marketing technologique dans le domaine des réseaux, de l’ingénierie des infrastructures, de la sécurité et du cloud.

Avant de rejoindre Keysight, Fred a occupé plusieurs postes à responsabilité chez Cisco, Nortel, Alteon WebSystems, Bay Networks et CA, où il a participé au développement de nombreux produits et solutions.

L’année 2018 a été record pour le marché des véhicules électriques. 40 000 nouveaux véhicules ont circulé sur le territoire français. Mais malgré un marché en croissance, de nombreuses interrogations et contraintes persistes quant à la l’utilisation d’une voiture électrique.

En effet, les constructeurs sont confrontés à un public défiant vis-à-vis de l’achat d’un véhicule électrique. Ils sont généralement réticents par peur du coût élevé, de la commodité, de la fiabilité et de la sécurité de celles-ci. Même-ci certains sautent le pas plus tôt que d’autres, certaines questions telles que « est-ce que je peux me le permettre ? », « combien de temps prends pour charger ma batterie ? », « sera-t-il simple de trouver une station de recharge ? » ou encore « si un accident arrive, est-ce que ma batterie fonctionnera toujours ? » empêchent la plupart des consommateurs de passer à l’acte d’achat.

Ces questions sont au cœur des inquiétudes des multinationales automobiles comme Toyota mais tout cela tend à changer. Les fabricants automobiles, tout comme les entreprises qui conçoivent les composants électroniques, travaillent dur pour régler ces problématiques et faire de la mobilité électrique une réalité accessible à tous. Les fabricants de véhicules pas seulement Tesla mais les leaders tels que Toyota ou Volkswagen vont ajouter de nombreux modèles électriques à leur offre dans les prochaines années. A partir de 2022 les véhicules électriques représenteront la moitié des véhicules sur le marché. De nouveaux standards qui vont faire évoluer la perception de l’électrique jusqu’alors perçue comme réservée à un petit nombre de privilégiés. Le coût et l’exclusivité ne seront plus une problématique.

Donc, si le coût n’est plus un problème, qu’est-ce qui le sera ? La plupart des consommateurs voudront la même simplicité d’utilisation, la même fiabilité et la même commodité de recharge qu’avec un véhicule essence. Les constructeurs automobiles travaillent actuellement sur les questions de performances pour créer une expérience de recharge aussi rapide, facile et efficace qu’un remplissage à la pompe.

Mais ce n’est pas juste une amélioration de l’interopérabilité ou une histoire de durabilité de batterie. Les fabricants de voiture et leurs partenaires résolvent également des défis importants comme les performances liées à de nombreux facteurs (la température, le temps, etc.), la confiance sur le long terme et la sécurité. Ils devront également agir de manière rapide dans les prochaines années puisqu’ils sont menacés par les nouveaux acteurs dans l’industrie.

C’est le cas de la Chine qui se lance dans la commercialisation des batteries. Même si leur super-modèle autour d’une technologie à base de combustible risque de prendre du temps, ils gagnent de plus en plus de parts de marché sur ce segment. En regardant des cas comme GM ou Volkswagen, qui possèdent aujourd’hui une place importante sur le marché chinois, ils seront peut-être remplacés, dans 20 ans, par les e-véhicule d’une marque chinoise. Il est évident que les e-véhicules ne survivront pas ou n’auront pas tous une place sur le marché. En réalité, ce n’est plus Tesla contre les grands noms comme GM, Toyota, Volkswagen, etc. mais plutôt la Chine contre les leaders du marché. Une dynamique qui sera intéressante à regarder dans les prochaines années.

La tendance du marché vers le e-véhicule sera la norme sur tous les marchés plus vite que nous le pensons. D’après Bloomberg New Energy Finance, il y aurait 11 millions de véhicules électriques dans le monde d’ici 2020. Une projection qui tend à nous indiquer que d’ici là les entreprises du secteur auront intégré et résolu les questions des consommateurs comme « où puis-je charger ma batterie et combien de temps ça va prendre ».

http://www.ixiacom.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: