En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Avenir de l’automobile en Île-de-France

Publication: 12 juin

Partagez sur
 
L’IAU publie aujourd’hui deux études sur l’avenir de l’automobile en Île-de-France...
 

L’Île-de-France reste le principal territoire de l’industrie automobile en France mais cette filière fait aujourd’hui face à un triple défi - industriel, technologique et sociétal. Frappée de plein fouet par la crise de 2008 et une concurrence internationale féroce, la filière automobile francilienne a produit l’an dernier trois fois moins de véhicules qu’en 2002 et perdu en dix ans 30% de ses emplois. La forte concentration d’emplois qualifiés a permis à l’Ile-de-France de limiter la casse. L’emploi du secteur automobile se répartit en effet entre 20% dans les usines de production, 30% dans les sièges et 50% dans la R&D. Ce secteur est très qualifié, il compte 50% de cadres en Île-de-France, pour 20% au niveau national.

Pour la première fois, l’IAU a analysé de manière fine, par une méthode inédite, l’emploi de ce secteur industriel-clé de l’économie francilienne. Au-delà des traditionnels producteurs et équipementiers, l’IAU a souhaité mesurer tous les emplois concernés par la conception et la construction automobile : fournisseurs industriels (PME plasturgie, mécanique, électronique), fournisseurs de services technologiques. Ce sont ainsi plus de 22 000 emplois franciliens qui viennent s’ajouter aux emplois des constructeurs et équipementiers. Au total, l’automobile occupe 73 000 emplois franciliens, répartis sur 1 600 établissements, dont 900 établissements ont moins de 10 salariés.

Ce secteur automobile est totalement bouleversé par la révolution digitale. La voiture est devenue un concentré d’électronique et de données. Les constructeurs historiques sont défiés par des acteurs venus du digital et de l’intelligence artificielle omniprésente dans la sphère du véhicule autonome. Mais les premiers sont incontournables pour des prix de sortie de véhicules accessibles : soit ils intègrent ces compétences, soit ils s’allient. Par ailleurs, les constructeurs deviennent de plus en plus des fournisseurs de services de mobilité au-delà de leur cœur de métier.

Véhicule autonome : 5 PISTES D’ACTION pour favoriser les expérimentations et l’accélération de leur déploiement en Île-de-France

L’avenir de l’industrie automobile est donc suspendu à l’avènement du véhicule du futur. Electrique, partagé, connecté, autonome ? Tout cela à la fois ? Nul ne sait vraiment aujourd’hui à quelle échéance se produira cette révolution. Seule certitude, la France accuse un retard considérable par rapport aux autres grandes nations automobiles en matière d’expérimentation du véhicule autonome. Si cette filière ne prend pas part à la mutation du marché et se fait distancer par les concurrents, le risque est réel de voir la France perdre sa souveraineté économique sur le marché de l’automobile dans un contexte de redistribution des cartes.

Que peut faire la Région Ile-de-France pour aider à accélérer le mouvement ?

En tirant les enseignements d’un benchmark international sur la règlementation, les aides publiques et les partenariats privé/public, l’IAU propose cinq pistes d’actions pour favoriser les expérimentations et l’accélération de leur déploiement en Île- de-France, la Région Ile-de-France ayant déjà mis en place un plan ambitieux de 100 millions d’euros pour développer le véhicule autonome sur le réseau routier national francilien.

- Piste 1 : Expérimenter sur moyenne distance en conditions réelles

- Piste 2. Expérimenter à l’échelle d’un territoire en conditions réelles

- Piste 3. Sensibiliser le public.

- Piste 4. Partager les retours d’expérience à l’échelle nationale

- Piste 5. Investir dans des simulateurs de véhicule autonome.

http://www.iau-idf.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: