En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

DSP2 : les chantiers à mener pour se mettre en conformité

Publication: 3 mai

Partagez sur
 
Nexway, pionnier dans la monétisation des entreprises et le secteur du e-commerce, fait part de ses conseils pour bien appréhender la DSP2...
 

La Directive européenne sur les Services de Paiement (DSP) vise à encadrer les paiements au sein du marché commun. Sa deuxième version (DSP2), adoptée en novembre 2015, devra être généralisée à compter du 14 septembre 2019 dans tous les États membres. Cette Directive révisée a pour ambition de faciliter l’utilisation des services de paiement électronique sur Internet en les rendant moins chers et plus sécurisés.

Les changements introduits par ce nouveau règlement, que Nexway rappelle ci-dessous, sont susceptibles d’affecter profondément le commerce électronique en Europe. Les entreprises concernées qui ne se préparent pas à ces nouvelles exigences pourraient voir leur taux de conversion baisser considérablement après l’entrée en vigueur de la SCA, l’authentification forte du client, l’une des mesures de la DSP2, le 14 septembre. A titre d’exemple, d’après un sondage Cybersource réalisé en février 2019, la moitié des marchands (46 %) estime ne pas être suffisamment préparée à la SCA.

Fort de ce constat, Nexway, l’un des principaux fournisseurs de solutions pour monétiser les activités digitales et connecter les entreprises au marché numérique mondial, a défini trois piliers pour allier conformité et expérience client optimisée :

- S’équiper d’une solution dynamique et intelligente de lutte contre la fraude efficace

- Migrer vers le bon protocole 3DS

- Mettre en place une stratégie de gestion des exemptions et réduire les frictions

Outre la prise en charge de nouvelles méthodes d’authentification, le traitement réussi des exemptions deviendra un élément clé pour créer une expérience de paiement optimale. Il conviendra donc pour les organismes de réglementation nationaux et les banques individuelles d’élaborer des solutions ou de s’appuyer sur des partenaires compétents pour gérer, entre autres, cette complexité.

Pour rappel, la DSP2 comprend plusieurs volets et impose notamment de nouvelles règles concernant directement les marchands et leurs clients :

- L’interdiction de la surfacturation : il sera interdit d’appliquer un supplément en cas de paiement par carte de débit ou de crédit, aussi bien en ligne que dans un magasin physique.

- Le renforcement des droits des consommateurs : la franchise restant à la charge du client en cas de paiement frauduleux par carte avant opposition est rabaissée à 50 euros (contre 150 auparavant), et sur des délais plus courts.

- L’authentification forte du client (SCA) : il faudra au moins deux facteurs d’identification (code, mot de passe, appareil à disposition, donnée biométrique…) pour les paiements en ligne supérieurs à 30 euros. Tous les marchands qui effectuent de l’acquisition avec un acquéreur disposant d’une licence européenne sont concernés.

- L’ouverture du marché à de nouveaux acteurs : les organisations seront tenues de donner accès aux informations sur les comptes par un canal de communication sécurisé.

http://corporate.nexway.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: