En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Rapport SITA 2019 Baggage IT Insights

Publication: 26 avril

Partagez sur
 
Le suivi des bagages améliore le service de livraison de 66 %. Ce chiffre reflète la nécessité de suivre les bagages de A à Z...
 

Les compagnies aériennes qui ajoutent un service de suivi des bagages à plusieurs étapes du voyage bénéficient d’une amélioration considérable de la livraison des bagages dans le monde. Le rapport SITA 2019 Baggage IT Insights présenté officiellement aujourd’hui à l’aéroport international d’Abou Dabi - montre que, lorsque le suivi est effectué à l’enregistrement et au chargement dans l’avion, le taux d’amélioration atteint 66 %.

Ces résultats sont le reflet de la baisse record du taux d’incidents et d’erreurs d’acheminement des bagages enregistrés au cours des dix dernières années, avec un taux stable d’environ 5,7 bagages mal acheminés par millier de passagers au cours des trois dernières années. En 2018, le taux était de 5,69 pour mille passagers.

Au cours de l’année écoulée, de plus en plus de compagnies aériennes et d’aéroports ont commencé à introduire la traçabilité aux points clés du voyage - enregistrement, chargement dans l’avion, transfert et arrivée - afin d’améliorer la gestion des bagages et de réduire davantage les risques de mauvais acheminements des bagages. Le rapport de SITA donne un premier aperçu des résultats concluants d’un meilleur suivi des bagages. Il en ressort que lorsque les bagages sont suivis dès leur chargement dans l’avion, le niveau d’amélioration se situe entre 38 % et 66 %, en fonction du niveau de suivi opéré.

Peter Drummond, directeur de l’activité Bagages chez SITA, déclare « Bien que le taux d’incidents et d’erreurs d’acheminement ait commencé à se stabiliser ces dernières années, cela s’oppose à une croissance continue du nombre de passagers et de leurs bagages. En 2018, 4,36 milliards de voyageurs ont enregistré plus de 4,27 milliards de bagages. Cette augmentation constitue donc un nouveau défi à gérer. Tous les acteurs du secteur doivent aller au-delà des améliorations apportées aux processus et à la technologie de la dernière décennie et adopter les technologies les plus récentes, telles que le suivi, afin de réduire considérablement le nombre de bagages mal acheminés. »

Ahmed Juma Al Shamsi, Directeur des opérations par intérim des aéroports d’Abou Dabi, déclare : « Pour nos passagers, la livraison des bagages en temps voulu est essentielle pour garantir une expérience sans faille. C’est un domaine dans lequel nous continuons d’apporter continuellement des améliorations. À l’avenir, le suivi des bagages sera fondamental pour assurer une livraison plus précise des bagages, non seulement à l’aéroport international d’Abou Dabi, mais tout au long du voyage. Nous avons ouvert la voie avec l’introduction du suivi à l’arrivée et nous avons déjà constaté des améliorations significatives. »

Le transfert de bagages d’un avion ou d’une compagnie aérienne à un(e) autre reste un point crucial du voyage et était, en 2018, encore la raison principale de la mauvaise gestion des bagages. Les bagages en transit représentent 46 % des bagages mal manipulés. Peter Drummond ajoute : « Le transfert est de loin l’étape la plus difficile à suivre, car plusieurs compagnies aériennes et aéroports sont impliqués. Cependant, les données du rapport de cette année montrent que le suivi à des moments clés du voyage, tels que les transferts, contribuera grandement à éliminer les erreurs de traitement et permettra aux compagnies aériennes et à leurs passagers de garder un œil sur l’endroit où se trouvent leurs bagages à chaque étape. »

Au cours de la dernière décennie, le nombre total de bagages mal acheminés par an a chuté de 47 %, passant de 46,9 millions en 2007 à 24,8 millions en 2018. Tandis que la facture annuelle du secteur a été réduite de 43 %, à 2,4 milliards de dollars, contre 4,22 milliards de dollars en 2007.

http://www.sita.aero/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: