En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Dassault Systèmes : Au premier trimestre 2019, Croissance à deux chiffres du CA

Publication: 26 avril

Partagez sur
 
Dassault Systèmes, publie ses résultats financiers non audités en normes IFRS pour le 1er trimestre clos le 31 mars 2019...
 

Ces résultats ont été revus par le Conseil d’administration le 23 avril 2019. Ce communiqué comporte également une information financière exprimée en normes non-IFRS, pour laquelle un tableau de réconciliation figure en annexe. Toutes les données IFRS et non-IFRS sont conformes aux normes IFRS 15 et IFRS 16.

Faits marquants du 1er trimestre 2019

(données non auditées, croissance de chiffre d’affaires à taux de change constants)

- Croissance organique de 8% du chiffre d’affaires non-IFRS au 1er trimestre, du chiffre d’affaires récurrent et de 9% du chiffre d’affaires licences et autres ventes de logiciels (chiffres à taux de change constants)

- Progression de 26% du chiffre d’affaires logiciel 3DEXPERIENCE à taux de change constants

- Hausse de 20% des flux de trésorerie opérationnels à 489 millions d’euros

- Objectifs non-IFRS 2019 confirmés, ajustés des devises : BNPA non-IFRS de 3,40 à 3,45 euros, en croissance de 9 à 11%

- Le Conseil d’administration propose une hausse de 12% du dividende au titre de l’exercice 2018 à 0,65 euro

- BHP et Dassault Systèmes signent un partenariat de long-terme, adoption par BHP de la plateforme 3DEXPERIENCE.

Bernard Charlès, Vice-président du Conseil d’administration, Directeur général de Dassault Systèmes, déclare : « Avec pour objectif d’imaginer des innovations durables, capables d’harmoniser les produits, la nature et la vie, la plateforme 3DEXPERIENCE fait de nous un partenaire de choix pour les plus grandes entreprises mondiales et les petites et moyennes entreprises de tous secteurs, qui se transforment avec la Renaissance de l’Industrie à laquelle nous assistons.

BHP, un leader mondial des matières premières et le plus grand groupe minier au monde, a décidé d’établir un partenariat de long-terme avec Dassault Systèmes pour la transformation numérique de l’industrie minière, ce qui constitue une première dans le secteur. En définissant la prochaine génération de solutions utilisant le double numérique 3DEXPERIENCE, il s’agit d’améliorer la durabilité, la prévisibilité et de dynamiser la main-d’œuvre du futur.

Dans les Sciences de la Vie, les plus grandes sociétés mondiales comme les petits laboratoires de recherche innovants adoptent nos solutions, portées par BIOVIA, pour transformer leur industrie et améliorer les résultats pour les patients grâce à une innovation intégrale.

Enfin, pour notre principal marché nous avons lancé 3DEXPERIENCE.WORKS, une nouvelle famille d’applications d’entreprise qui offre les avantages de la plateforme aux petites et moyennes entreprises - une collaboration renforcée, une meilleure efficacité de production, une plus grande agilité commerciale et une main-d’œuvre plus impliquée. 3DEXPERIENCE.WORKS s’appuiera sur notre stratégie POWER’BY qui s’avère très efficace pour permettre aux entreprises de connecter à la plateforme 3DEXPERIENCE leurs investissements actuels en logiciel et bénéficier de toutes ses capacités d’innovation en termes d’activité commerciale et de modèle économique. »

Résultats financiers du 1er trimestre 2019

Comparaison du 1er trimestre 2019 par rapport à celui de 2018 :

Chiffre d’affaires

- A taux de change constants, le chiffre d’affaires en normes IFRS et non-IFRS progresse de 13%. La croissance organique du chiffre d’affaires non-IFRS est de 8%.

- Le chiffre d’affaires logiciel IFRS et non-IFRS est en hausse de 12% et le chiffre d’affaires licences et autres ventes de logiciels IFRS et non-IFRS de 15%. Le chiffre d’affaires récurrent non-IFRS augmente de 11%, reflétant une progression à deux chiffres des activités de support et de souscription. La croissance organique du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS est de 8%, avec une hausse de 9% du chiffre d’affaires licences et autres ventes de logiciels et de 8% du chiffre d’affaires récurrent. Le chiffre d’affaires Services augmente de 20%, de 9% sur une base organique et représente 11% du chiffre d’affaires total IFRS du Groupe (tous ces chiffres sont à taux de change constants).

- Par industrie et à taux de change constants, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS affiche une croissance à deux chiffres dans sept des onze secteurs d’activité du Groupe (dont certains ont été regroupés au 1er janvier 2019, voir annexes pour informations complémentaires), notamment Transport et Mobilité, Aéronautique et Défense, Equipements industriels, Marine et offshore, Hautes technologies, Santé et Maison et mode.

- Par zone géographique et à taux de change constants, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS de la zone Amériques croît de 18%, reflétant la contribution des nouvelles acquisitions, l’apport des grands contrats et la forte progression du chiffre d’affaires logiciel récurrent. En Europe, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS est en hausse de 10%, tiré par l’activité liée aux grands contrats dans de nombreux secteurs géographiques, en particulier l’Europe Centrale et du Sud. Enfin, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS de l’Asie progresse de 8%, porté par la Chine et l’Asie-Pacifique et dans une moindre mesure par l’Inde et le Japon. Chacune des trois zones géographiques affiche un taux de croissance organique du chiffre d’affaires logiciel proche de 10%.

- Le chiffre d’affaires logiciel 3DEXPERIENCE est en croissance de 26% et représente 23% du chiffre d’affaires logiciel, tiré par d’importantes transactions 3DEXPERIENCE, qu’il s’agisse de nouveaux gains de comptes ou d’extensions de contrats existants. Les clients appartiennent notamment aux secteurs Equipements industriels, Transport et Mobilité, Aéronautique et Défense et Hautes technologies.

Résultat d’exploitation

- Le résultat opérationnel IFRS progresse de 21%. Le résultat opérationnel non-IFRS est en hausse de 23% et atteint 316,4 millions d’euros. La marge opérationnelle non-IFRS s’établit à 32,8% au 1er trimestre contre 31,4% au même trimestre de l’exercice précédent. Elle intègre 210 points de base de croissance organique sous-jacente, 50 points de base d’effet favorable des variations de taux de change et un effet dilutif estimé à 120 points de base des acquisitions.

- Le taux effectif d’imposition IFRS est de 28,5% contre 25,9% lors du même trimestre de l’année dernière. Le taux effectif d’imposition non-IFRS est de 29,7% au premier trimestre 2019 contre 28,8% l’année précédente.

- Le BNPA dilué progresse de 17%. Le BNPA non-IFRS dilué est en croissance de 21% à 0,87 euro et affiche une hausse de 13% à taux de change constants.

Analyse du Directeur financier

(Dans la citation suivante, les données sont commentées sur une base non-IFRS et la croissance du chiffre d’affaires est à taux de change constants)

Pascal Daloz, Directeur général adjoint, Affaires financières et Stratégie de Dassault Systèmes, déclare : « Nous avons atteint nos objectifs au premier trimestre, ce qui nous conduit à une croissance à deux chiffres du chiffre d’affaires et du BNPA, hors gains de change.

- Ce trimestre bien orienté a été marqué par d’importantes décisions prises par nos clients, notamment dans les secteurs Transport et Mobilité, Hautes technologies, Equipements industriels, Santé et Energie et matériaux.

- La plateforme 3DEXPERIENCE, adoptée par de grands clients de nos secteurs historiques a connu une bonne dynamique, avec une croissance de 26% de son chiffre d’affaires.

- Notre croissance organique a continué de se renforcer, le chiffre d’affaires logiciel récurrent représentant 75% du total du chiffre d’affaires logiciel, en progression organique de 8% ;

- Enfin, les flux de trésorerie opérationnels réalisent une belle performance, avec une croissance de 20% à 489 millions d’euros.

Pour l’exercice 2019, nous confirmons nos objectifs financiers à taux de change constants, avec un objectif de croissance du chiffre d’affaires non-IFRS comprise entre 10% à 11%. Nos perspectives de croissance du chiffre d’affaires logiciel sont similaires à celles de 2018 et surtout, comme nous l’avons indiqué au début de l’exercice, nous constatons une contribution plus importante du chiffre d’affaires logiciel récurrent.

Grâce à cette visibilité, nous mettons à jour nos prévisions de chiffre d’affaires et de BNPA non-IFRS pour 2019, en tenant compte de la hausse des devises plus forte qu’attendue constatée au 1er trimestre et d’hypothèses de change plus favorables au 2ème trimestre. Nous ajoutons donc 35 millions d’euros au milieu de la fourchette d’objectifs de chiffre d’affaires, qui s’établit à 3,845 à 3,875 milliards d’euros et 5 centimes à celle de BNPA, comprise maintenant entre 3,40 euros et 3,45 euros »

Objectifs financiers pour le deuxième trimestre et l’exercice 2019

Les objectifs financiers du deuxième trimestre et de l’exercice 2019 du Groupe sont présentés ci-dessous sur la base non-IFRS des normes IFRS 15 et IFRS 16 et reflètent les principales hypothèses de taux de change du dollar américain et du yen japonais pour l’année 2019, ainsi que l’impact potentiel d’autres devises qui représentaient environ 18% du chiffre d’affaires du Groupe en 2018 :

Les objectifs du Groupe sont uniquement établis et communiqués sur une base non-IFRS et font l’objet des précautions détaillées ci-après.

Les objectifs non-IFRS 2019 énoncés ci-dessus ne prennent pas en compte les éléments comptables suivants et sont estimés sur la base des hypothèses de taux de change 2019 indiquées précédemment : le traitement comptable des passifs sur contrats, estimé à environ 12 millions d’euros, les charges relatives à l’attribution d’actions de performance et de stock-options, incluant les charges sociales liées, estimées à environ 121 millions d’euros et l’amortissement d’actifs intangibles d’environ 196 millions d’euros. En outre, les objectifs ci-dessus ne prennent pas non plus en compte l’impact des autres produits et charges opérationnels nets, essentiellement composés de charges liées aux acquisitions et de charges d’intégration et de restructuration, l’impact de certains effets financiers non-récurrents, de certains effets fiscaux non-récurrents et de pertes de valeur du goodwill et des actifs incorporels acquis. Enfin, ces estimations n’incluent pas d’éventuelles nouvelles attributions de stock-options ou d’actions de performance, ni de nouvelles acquisitions ou restructurations survenant après le 24 avril 2019.

Résumé de la mise en œuvre des contrats de location en norme IFRS 16

A compter du 1er janvier 2019, le Groupe applique la norme IFRS 16 sur les contrats de location selon la méthode rétrospective simplifiée. Selon cette méthode, l’effet de la première application de la norme est comptabilisé dans les capitaux propres consolidés à la date de première application et en conséquence, il n’y a pas de retraitement des périodes comparatives.

Flux de trésorerie et autres chiffres clés

Les flux de trésorerie opérationnelle nets du trimestre clos le 31 mars 2019 progressent de 20% à 488,5 millions d’euros contre 406,9 millions d’euros pour la période correspondante de l’exercice

2018 provenant de l’amélioration du résultat net et du besoin en fonds de roulement.

La position financière nette de Dassault Systèmes s’élève à 1,90 milliard d’euros au 31 mars 2019, contre 1,81 milliard d’euros au 31 décembre 2018, reflétant une trésorerie, des équivalents de trésorerie et des placements à court terme de 2,9 milliards d’euros avec un niveau de dette à long terme de 1,00 milliard d’euros.

Recommandation sur le dividende, date de l’Assemblée générale des actionnaires et dépôt du rapport annuel

Le Conseil d’administration a convoqué l’Assemblée générale des actionnaires le 23 mai 2019 et propose le versement d’un dividende annuel de 0,65 euro par action au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2018, en hausse d’environ 12% par rapport à celui de 0,58 euro versé l’année précédente. Les actions se négocieront hors dividende à partir du 29 mai 2019. Les dividendes seront payables à compter du 31 mai 2019. Ces recommandations seront soumises à l’approbation de l’Assemblée générale des actionnaires. Pour toute information complémentaire, se référer au Document de référence 2018 du Groupe, déposé auprès de l’AMF le 26 mars 2019. Le Document de référence 2018 ainsi que sa version anglaise sont disponibles sur le site internet du Groupe.

Résumé des activités récentes, clients et technologie

- BHP et Dassault Systèmes signent un partenariat de long-terme, adoption par BHP de la plateforme 3DEXPERIENCE. Dassault Systèmes et BHP ont conclu un partenariat stratégique à long terme afin de mettre en œuvre des technologies numériques dans le secteur minier. En combinant l’expérience et les ressources de chaque entreprise, il s’agit de délivrer de la valeur en appliquant des technologies éprouvées dans d’autres industries aux aspects essentiels de l’industrie minière, à l’ingénierie des matières premières et aux géosciences. Le partenariat a pour objectif de créer un nouveau niveau de compréhension des ressources et du potentiel opérationnel, sous-tendu par l’engagement de chaque entreprise vis-à-vis de la sécurité et de la durabilité.

- Le 26 mars 2019, Dassault Systèmes a annoncé qu’Eurostar utilisera les applications DELMIA Quintiq de la plateforme 3DEXPERIENCE pour optimiser la planification de ses ressources et de ses activités de maintenance.

- Le 12 mars 2019, Dassault Systèmes a annoncé qu’il fournira à Alstom sa plateforme 3DEXPERIENCE pour accélérer la livraison de 150 trains sur mesure à son client, Trenitalia, l’opérateur ferroviaire national italien et membre de Ferrovie dello Stato, en introduisant une nouvelle expérience produit virtuelle dans le secteur ferroviaire.

- Le 5 mars 2019, Dassault Systèmes a annoncé l’acquisition de la start-up Argosim pour s’appuyer sur une technologie éprouvée d’intelligence artificielle comme élément principal d’ingénierie et d’architecture de systèmes basés sur des modèles pour les systèmes embarqués.

- Le 28 février 2019, ABB et Dassault Systèmes annoncent la signature d’un vaste partenariat mondial pour offrir aux entreprises des industries numériques un portefeuille unique de solutions logicielles, de la gestion du cycle de vie des produits aux solutions de surveillance de l’état des actifs. Les deux entreprises se concentreront, par étapes, sur l’automatisation et la robotique industrielles, l’automatisation de l’industrie des procédés, ainsi que sur les solutions d’électrification des bâtiments intelligents.

- Le 11 février 2019, Dassault Systèmes a annoncé la signature d’un accord définitif portant sur l’acquisition d’elecworks, une gamme de logiciels de CAO de conception de projets d’automatisme et d’installations électriques développés par Trace Software International. Dans le cadre de cette transaction, une équipe de 21 professionnels qualifiés rejoindront Dassault Systèmes. L’acquisition des actifs d’elecworks va permettre à Dassault Systèmes de rationaliser et d’accélérer le développement d’une solution mécatronique intégrée sur la plateforme 3DEXPERIENCE, afin d’aider les utilisateurs de ses applications SOLIDWORKS à relever les défis de conception électrique qui caractérisent le développement des produits intelligents.

- Le 7 février 2019, Dassault Systèmes a annoncé que Naval Energies, leader des énergies marines renouvelables, utilise la plate-forme 3DEXPERIENCE pour développer de nouvelles éoliennes flottantes offshore et des solutions clés en main de conversion thermique des océans (OTEC) et piloter son leadership dans les énergies marines renouvelables.

- Le 6 février 2019, Airbus et Dassault Systèmes ont annoncé la signature d’un protocole d’accord d’une durée de cinq ans portant sur la mise en œuvre conjointe d’applications collaboratives dans les domaines de la conception 3D, de l’ingénierie, de la fabrication, de la simulation et de l’intelligence des données. Dans le cadre de ce protocole, Airbus va déployer la plateforme 3DEXPERIENCE de Dassault Systèmes, pour assurer la continuité numérique, de la conception à l’exploitation, au sein d’un modèle de données unique pour une expérience utilisateur unifiée, faisant de la conception, de la fabrication et des services numériques (DDMS) une réalité dans l’ensemble de ses divisions et la totalité de ses lignes de produits.

- En février 2019, Dassault Systèmes a dévoilé la création de 3DEXPERIENCE.WORKS, un nouveau portefeuille d’applications métiers sur la plate-forme 3DEXPERIENCE, adapté aux besoins des clients SOLIDWORKS et des petites et moyennes entreprises. 3DEXPERIENCE.WORKS combine de façon unique la collaboration sociale avec les capacités de conception, de simulation et de fabrication d’ERP dans un environnement numérique unique pour aider les entreprises en croissance à devenir plus inventives, efficaces et réactives dans le contexte actuel de la Renaissance de l’Industrie.

- Le 8 janvier 2019, Dassault Systèmes et Cognata, Ltd. ont annoncé qu’ils s’associaient pour intégrer la suite de simulation de véhicules autonomes de Cognata dans la plateforme 3DEXPERIENCE de Dassault Systèmes. Ce partenariat permettra aux constructeurs de véhicules autonomes de définir, tester et expérimenter la conduite autonome tout au long du cycle de développement au sein de la plateforme 3DEXPERIENCE, une solution unique en son genre. Il en résultera un processus de développement de véhicules autonomes entièrement intégré qui permettra d’obtenir des véhicules autonomes plus rapides, plus précis et plus sûrs sur la route.

Réunion retransmise aujourd’hui par webcast et conférence téléphonique

Dassault Systèmes organise ce jour, mercredi 24 avril 2019, une réunion à Londres retransmise simultanément par webcast à partir de 08h30 heure de Londres/ 09h30 heure de Paris. Le Groupe tiendra également une conférence téléphonique à 9h00 heure de New York / 14h00 heure de Londres / 15h00 heure de Paris.

Calendrier des événements de Relations Investisseurs

- Assemblée Générale des Actionnaires : 23 mai 2019

- Publication du résultat du 2ème trimestre 2019 : 24 juillet 2019

- Publication du résultat du 3ème trimestre 2019 : 24 octobre 2019

- Publication du résultat du 4ème trimestre 2019 : 6 février 2020

Avertissement concernant les déclarations relatives à l’information prospective du Groupe

Ce document présente des informations qui ne sont pas de nature historique mais expriment des attentes ou des objectifs pour le futur, notamment, de façon non limitative, les déclarations concernant les objectifs non-IFRS de performance financière du Groupe. Ce sont des informations relatives à l’information prospective du Groupe. Ces informations sont fondées sur les vues et hypothèses actuellement retenues par la Direction du Groupe et prennent en compte un certain nombre d’incertitudes et de risques connus et non connus. En conséquence, les résultats ou les performances qui seront réalisés sont susceptibles d’être substantiellement différents des résultats et des performances anticipées, du fait de plusieurs facteurs. Les perspectives du Groupe de 2019 prennent notamment en compte l’existence d’un environnement économique incertain. Compte tenu des incertitudes persistantes, au niveau mondial, sur les conditions économiques, commerciales, sociales et géopolitiques, le chiffre d’affaires, le bénéfice net et les flux de trésorerie pourraient progresser plus lentement que prévu, que ce soit sur une base annuelle ou trimestrielle. Bien que le Groupe mette en œuvre tous les efforts possibles afin de faire face aux perspectives macroéconomiques incertaines, ses résultats pourraient cependant évoluer différemment de ses anticipations. De plus, le délai entre une amélioration de l’environnement économique et des conditions de marché et son impact sur les résultats du Groupe pourrait être important. Les résultats et performances du Groupe peuvent également être affectés par les nombreux risques et incertitudes mentionnés dans la section « Facteurs de Risques » du Document de référence 2018, déposé auprès de l’AMF le 26 mars 2019.

Pour établir ces perspectives, le Groupe a pris l’hypothèse de taux de change moyens de 1,15 dollar U.S. pour 1,00 euro au deuxième trimestre 2019 et de 1,20 dollar pour 1,00 euro pour le second semestre 2019 ainsi que d’un cours moyen du yen de 130 pour 1,00 euro pour le deuxième trimestre et pour le second semestre 2019, avant couverture. Cependant, les variations des cours des devises peuvent affecter significativement les résultats du Groupe.

Information financière complémentaire non-IFRS

Les données complémentaires non-IFRS présentées dans ce communiqué de presse comportent des limites inhérentes à leur nature. Ces données ne sont basées sur aucun ensemble de normes ou de principes comptables et ne doivent pas être considérées comme un substitut aux éléments comptables en normes IFRS. En outre, les données financières non-IFRS du Groupe peuvent ne pas être comparables à d’autres données également intitulées non-IFRS et utilisées par d’autres sociétés. Un certain nombre de limitations spécifiques relatives à ces mesures non-IFRS et les raisons de présenter une information financière en non-IFRS sont détaillées dans le Document de référence 2018 déposé auprès de l’AMF le 26 mars 2019.

Les tableaux accompagnant ce communiqué détaillent l’information complémentaire non-IFRS sur le chiffre d’affaires, le résultat opérationnel, la marge opérationnelle, le résultat net et le résultat net dilué par action. Ils excluent, le traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, les coûts d’attribution d’actions de performance, de stock-options et les charges sociales associées, les amortissements des actifs incorporels acquis, les autres produits et charges opérationnels, nets, incluant les pertes de valeur du goodwill et d’actifs incorporels acquis, certains éléments financiers non-récurrents, ainsi que l’effet fiscal des ajustements non-IFRS et certains effets fiscaux non récurrents. Les tableaux présentent aussi les données financières les plus comparables en normes IFRS et une réconciliation des données non-IFRS.

Le présent communiqué constitue l’information financière trimestrielle requise par l’article L. 451-1-2-2 IV du Code monétaire et financier.

http://www.3ds.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: