En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Sécurité au travail : 5 leviers pour développer une culture de prévention

Par Philippe Billet, DG France et Europe du Sud d’Ascom

Publication: 18 avril

Partagez sur
 
Développer une culture de prévention pour renforcer la sécurité au travail est un véritable projet de changement...
 

Pour passer de la conviction à l’action, la culture de prévention suppose une approche intégrée au fonctionnement de l’entreprise qui s’appuie sur les hommes et les femmes qui la constituent. Pour agir et réussir, voici 5 leviers organisationnels.

.

1. Mobiliser les ressources internes

Porteurs de la culture de prévention : la direction et l’encadrement qui assurent les moyens de sa pérennité en la défendant. Pour réussir, CHSCT, représentants du personnel, services de santé au travail ainsi que l’ensemble des salariés doivent être partie prenante de la démarche.

L’idéal est de constituer une équipe travaillant en mode projet sur la sécurité au travail. Les différentes compétences requises définiront les objectifs, décideront des moyens et fixeront les résultats attendus. Pour ne pas s’essouffler, le projet doit être borné dans le temps.

2. Evaluer les risques en écoutant le terrain

La sécurité au travail doit nécessairement prendre en compte le facteur humain. L’observation du travail réel et non du travail prescrit en est une étape essentielle. L’inventaire des risques dans l’entreprise doit en effet s’opérer sur des situations concrètement vécues par les salariés.

La démarche passe par : la consultation des modes opératoires, l’observation des situations de travail et l’interview des personnes. Participative, elle permet d’établir un inventaire réaliste et complet qui pourra donner lieu à une évaluation des risques réellement pertinente et un état des lieux des actions à mener.

3. Fixer l’ambition

Suite à l’évaluation de la situation sécurité au travail, la culture de prévention doit s’inscrire dans l’avenir en faisant connaître son ambition. Certes, toutes les actions sécuritaires ne peuvent immédiatement être menées de front, d’où l’importance de les hiérarchiser.

En fonction de l’importance des risques évalués et des moyens mobilisables par l’entreprise, il s’agit de fixer des objectifs, des orientations et de planifier des plans d’actions à court ou moyen terme. Notons que pour être crédible, la culture de la prévention doit s’appuyer sur l’implication de la Direction Générale.

4. Accompagner le changement

Pour conduire le projet et préserver la motivation, il est essentiel de promouvoir la culture de prévention. Comment ? En communiquant largement sur les moyens mis en place, l’atteinte des objectifs ainsi que sur la contribution de chacun à la prévention des risques.

L’accompagnement implique également : la formation continue des salariés ainsi que celle des nouveaux embauchés. À ne pas négliger : l’importance du dialogue social avec les représentants du personnel ainsi que la préparation à des situations d’urgence impliquant l’ensemble des salariés.

5. Pérenniser les nouvelles pratiques

Pour assurer la pérennité des nouvelles pratiques de sécurité au travail, chaque action de prévention doit faire l’objet d’une évaluation régulière. Au moyen d’indicateurs pertinents, il s’agit de mesurer les résultats par rapport aux objectifs fixés et de vérifier la fiabilité des actions.

Les retours et les partages d’expérience seront à ce titre indispensables et pourront également servir de base de travail à d’éventuels correctifs ainsi qu’à l’établissement d’actions de prévention futures.

http://www.ascom.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: