En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

2,2 millions d’euros versés à Global Bioenergies

Publication: 11 avril

Partagez sur
 
Global Bioenergies, annonce avoir reçu le versement de 2,2 millions au titre du projet OPTISOCHEM, soutenu par le Bio-Based Industries Joint Undertaking (BBI-JU), le partenariat public-privé entre l’Union européenne et le Consortium des Bio-Industries (BIC)...
 

Global Bioenergies a converti avec succès, à l’échelle du démonstrateur industriel de Leuna, des sucres issus de paille de blé en bio-isobutène : Clariant, partenaire amont du consortium, a utilisé sa technologie Sunliquid® pour produire des hydrolysats, riches en sucres extraits de paille de blé, lesquels ont donc été convertis en isobutène dans le démonstrateur industriel de Global Bioenergies situé à Leuna, en Allemagne. Cet isobutène est destiné à être lui-même converti par le chimiste INEOS, également membre du projet OPTISOCHEM, en polymères et en oligomères utilisables dans de nombreuses applications de haute performance, et notamment dans le domaine de la cosmétique. Le 26 février dernier, les membres du projet OPTISOCHEM ont présenté aux experts indépendants nommés par le BBI-JU l’activité de la première période du projet. A l’issue de la procédure de validation interne du BBI-JU, le consortium vient de se voir verser un total de 3,3 millions d’euros, dont 2,2 millions pour Global Bioenergies.

Bernard Chaud, Directeur de la stratégie industrielle de Global Bioenergies, indique : « En parallèle de nos travaux sur les sources de sucres traditionnels (saccharose ou glucose provenant de betterave, de canne ou d’amidon), nous adaptons avec succès notre procédé de production d’isobutène bio-sourcé à l’utilisation de sources de sucres dits « avancés », et présentant un profil économiquement intéressant et environnementalement élevé. Ainsi, dans ce projet OPTISOCHEM il s’agit de sucres issus de paille. Dans deux autres projets (REWOFUEL et SWEETWOODS) nous adaptons nos micro-organismes à des sucres issus de bois tendres et de bois durs. Ces sucres avancés sont majoritairement composés de glucose, mais contiennent aussi des proportions variables de sucres secondaires (xylose, mannose, arabinose notamment) ainsi que des impuretés qui peuvent inhiber le processus de fermentation. Le travail d’adaptation consiste à « entrainer » nos micro-organismes producteurs d’isobutène à convertir tous les sucres, tout en s’accommodant des impuretés. »

Marc Delcourt, Directeur général de Global Bioenergies, conclut : « Les dérivés d’isobutène prennent une place croissante dans le domaine de la cosmétique, un domaine qui améliore année après année son indice de naturalité. Le bio-isobutène permettra à ce domaine de la cosmétique d’augmenter encore la naturalité de ses produits en lui donnant accès à des ingrédients bio-sourcés présentant des fonctionnalités essentielles. Par ailleurs, les dérivés d’isobutène ont le potentiel de jouer un rôle important dans la transition vers une mobilité routière et aérienne plus respectueuse de l’environnement. »

http://www.global-bioenergies.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: