En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Mémo Rein, une appli pour les patients ayant un cancer du rein métastatique

Publication: 9 avril

Partagez sur
 
Réalisée en partenariat avec l’association A.R.Tu.R., cette application personnalisée accompagne les personnes traitées pour un cancer du rein métastatique par un traitement oral...
 

Le cancer du rein représente un peu plus d’1 million de cas dans le monde, tout sexe confondu. Ce cancer touche en général deux fois plus les hommes que les femmes. Il représente 3 % des cancers chez la femme et 5 % des cancers chez l’homme (respectivement 10ème cancer féminin et 6ème cancer masculin).

En France, plus de 43 000 personnes sont atteintes d’un cancer du rein tout sexe confondu, et l’on recense près de 16 000 nouveaux cas par an, ce qui en fait l’un des cancers dont l’incidence a le plus augmenté en 30 ans (elle a doublé entre 1980 et 2012). Avec plus de 175 000 décès par an dans le monde, le cancer du rein arrive au 17ème rang des cancers les plus meurtriers. En France, il se place au 11ème rang, avec 5 300 décès annuels.

L’absence de symptômes spécifiques conduit encore trop souvent à sa découverte tardive. L’arrivée des thérapies ciblées a permis de faire évoluer le pronostic des patients atteints d’un cancer du rein métastatique.

Prise en charge du cancer en ambulatoire et observance thérapeutique

Avec l’accélération de la prise en charge en ambulatoire, de nombreux patients atteints d’un cancer doivent apprendre à gérer seuls la prise en charge de leur maladie et de leurs traitements. Médicaments multiples, rendez-vous médicaux, effets indésirables, le suivi n’est pas toujours simple, ce qui peut parfois perturber l’observance thérapeutique. Selon un article du LEEM paru en 2017 sur l’observance traitements, la moitié des patients seraient non-observants. La non-observance aux traitements peut être associée aux risques suivants : une aggravation de la maladie, des rechutes, des recours plus fréquents aux professionnels de santé et des effets délétères sur le plan sanitaire mais aussi économique.

La mise en place d’une solution digitale afin d’améliorer l’observance thérapeutique a été documentée dans l’étude Basch sur le suivi proactif des symptômes et effets indésirables par les patients sous chimiothérapie dans les tumeurs solides, via tablette ou communication avec les soignants. Cette étude indique des bénéfices potentiels en termes de qualité de vie des patients (critère primaire) et de recours aux urgences, hospitalisation ou en termes de survie (critères secondaires).

Mémo Rein, une application de suivi de prise de traitement oral dans le cancer du rein métastatique

Engagé de longue date dans l’accompagnement du parcours de soins en oncologie à travers son initiative PACT Onco® (Personnalisation de l’ACcompagnement du patienT en ONCOlogie), Pfizer lance en partenariat avec l’association A.R.Tu.R. (Association pour la Recherche sur les Tumeurs du Rein) l’application Mémo REIN, une application personnalisée qui accompagne les patients tout au long de leur traitement oral. Le but : permettre aux personnes atteintes d’un cancer du rein métastatique de suivre activement et quotidiennement leur prise de traitement contre leur cancer.

« Nous espérons que Mémo REIN sera utile aux patients ayant un cancer du rein et prenant une thérapie orale pour les aider dans la prise de leur traitement et dans leurs relations avec le corps médical » explique Denis Brézillon, Vice-Président de l’association ARTuR.

Une fois l’application Mémo REIN téléchargée (gratuite sur l’App Store et Google Play), le patient crée son profil (de préférence avec l’aide de son professionnel de santé) en complétant différentes rubriques (traitement, date de début, prises...) et accède ainsi aux différentes fonctionnalités de l’application. Celles-ci peuvent être sécurisées par un code d’accès personnel.

Mémo REIN en pratique et ses bénéfices potentiels :

- Une meilleure observance au traitement : le patient peut recevoir s’il le souhaite des notifications de rappel, sur son portable, pour ses prises de traitement et ses rendez-vous médicaux.

- Un meilleur suivi des effets indésirables et des conseils liés : le patient est invité à noter chaque jour son état de forme physique, sa pression artérielle, les éventuels effets secondaires qu’il ressent (diarrhée, nausée, altération du goût...) ; il peut trouver facilement des conseils pour prévenir et prendre en charge certains d’entre eux. Il dispose également d’un espace pour noter ses questions et son ressenti sur sa maladie et/ou son traitement.

- Des consultations mieux préparées : certaines informations renseignées par le patient dans l’application Mémo REIN peuvent être enregistrées dans un rapport personnel. Le patient peut choisir de l’envoyer par email à l’équipe soignante qui le suit (médecin traitant, oncologue, infirmier...), ou l’imprimer pour en discuter directement lors de sa prochaine consultation.

Un poster, à afficher dans les salles d’attente, et un guide pratique à destination des patients sont mis à disposition des professionnels de santé, afin qu’ils puissent présenter aux patients ou à leurs proches l’application Mémo REIN et, si besoin, les accompagner dans la création de leur profil pendant la consultation.

http://www.pfizer.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: