En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Hyundai imagine le futur de ses postes de conduite

Publication: 4 avril

Partagez sur
 
En intégrant toutes les technologies les plus en pointe actuellement sur un prototype d’i30, Hyundai donne à voir quelle sera l’environnement conducteur de demain...
 

Au cours de la précédente décennie, le poste de conduite a profondément évolué, le nombre d’informations à transmettre au conducteur, notamment via les affichages, n’a cessé d’augmenter. « Nous travaillons sans relâche au développement de nouvelles technologies visant à rendre nos véhicules plus intuitifs et conviviaux », explique Regina Kaiser, ingénieur sénior spécialisée dans l’interface homme-machine au centre technique de Hyundai Motor Europe.

Au fil du temps, les volants et postes de conduite de Hyundai ont connu des développements majeurs, et la technologie continue d’évoluer. Hyundai s’efforce constamment de développer de nouvelles solutions afin d’intégrer les systèmes de communication les plus en pointe actuellement mais aussi d’imaginer l’intégration des systèmes de demain.

Le poste de conduite Hyundai : une remise en question permanente

Depuis 2015, on distingue quatre grandes phases de développement des postes de conduite chez Hyundai. Une étude des volants et postes de conduite de Hyundai et de ceux de la concurrence a montré une grande diversité et la présence d’un grand nombre de boutons. Hyundai a ainsi décidé de réduire le nombre de boutons et de créer une interface épurée. La marque a alors choisi de remplacer les commutateurs à bascule par deux panneaux tactiles afin de rendre les commandes au volant plus intuitives.

En 2016, dans le cadre d’une nouvelle phase du projet, Hyundai est allé encore plus loin en remplaçant toutes les commandes physiques par des pavés tactiles. Cette nouvelle évolution a permis de gagner en clarté et en flexibilité. La phase de développement suivante, en 2017, a encore optimisé la flexibilité en permettant aux utilisateurs de personnaliser facilement le poste de conduite. Hyundai a alors remplacé les pavés tactiles du modèle de 2016 par deux écrans tactiles.

En 2018, le constructeur s’est attaché à améliorer le concept existant des écrans tactiles avec une rétroaction haptique au niveau du volant. La marque a alors utilisé le volant du modèle i30. « Nous avons choisi i30 pour démontrer que les innovations ne sont pas réservées aux modèles haut de gamme, » explique Regina Kaiser. « Hyundai souhaite prouver que les innovations doivent être mises à la portée du plus grand nombre. »

Le volant est doté de deux écrans tactiles d’une taille accrue et d’une plus grande ergonomie. Afin de répondre au mieux aux besoins de chaque conducteur, les boutons peuvent être adaptés aux préférences individuelles. Les écrans tactiles présentent de nouvelles icônes configurables pour une meilleure compréhension et deux modules de commande dans sa partie inférieure, optimisant la facilité d’utilisation pour le conducteur. Hyundai a même fait évoluer l’affichage central avec les nouveaux modules haptiques et mis en œuvre une interaction entre le volant, l’affichage central et l’affichage du combiné des instruments multicouches.

La technologie du poste de conduite virtuel continue de se développer

Lors de la toute dernière phase de développement, l’affichage du combiné des instruments a adopté la technologie multicouches (MLD®). Il permet ainsi de capter de façon plus naturelle l’attention du conducteur. À la différence des affichages classiques, qui présentent le contenu sur un seul niveau, l’affichage MLD® se compose de deux écrans superposés et séparés de 6 mm. La distance entre les deux écrans permet de réaliser des effets 3D : une partie du graphique est projetée sur l’affichage avant et l’autre partie sur l’affichage arrière. Cette technologie donne l’impression d’un objet flottant dans l’espace dans la zone où les graphiques se chevauchent. Cet effet est utilisé pour capter l’attention de l’utilisateur tout en réduisant sa distraction. L’information la plus pertinente à l’instant T, par exemple la limite de vitesse, est indiquée sur l’affichage avant pour attirer l’œil du conducteur.

Les données indiquées sur les affichages du volant varient selon le niveau sélectionné du menu du combiné des instruments et la situation de conduite. En outre, le client peut modifier la configuration de l’écran et les « raccourcis » affichés pour accéder à certaines applications adaptées à ses besoins. Le conducteur peut personnaliser les réglages avec cinq boutons maximum par affichage, selon ses préférences et la fréquence d’utilisation, de manière similaire à la configuration d’un smartphone. Les réglages personnalisables du poste de conduite deviennent de plus en plus importants car ils offrent aux conducteurs une totale liberté et améliorent considérablement l’expérience utilisateur, la rendant plus intuitive et confortable.

Étude sur la distraction du conducteur

Lors des toutes dernières phases de développement, le volant 2018 a été intégré dans un véhicule de série. Récemment, Hyundai a mené une étude sur la distraction du conducteur avec le Würzburg Institute for Traffic Science (WIVW) afin d’évaluer l’intérêt des récentes innovations en conduite.

« Nous menons des recherches sur la facilité d’apprentissage, l’intuitivité, et l’impact du poste de conduite virtuel sur la distraction du conducteur », explique Regina Kaiser. Dans tous les cas, les résultats de l’étude montrent clairement que le nouveau poste de conduite Hyundai se situe nettement en-dessous des limites définies par l’AAM et la NHTSA, des associations de sécurité automobiles mondialement reconnues. Même dans les situations les plus délicates, tous les essayeurs ont indiqué n’avoir subi qu’une légère distraction, qualifiée de perceptible mais en aucun cas gênante ou interférant avec la conduite. En outre, les participants à l’étude ont apprécié le design séduisant, la réaction visuelle et haptique et la structure épurée et intuitive du prototype.

Les affichages configurables du volant rehaussent la flexibilité et sont facilement adaptables aux différents modèles et segments. Actuellement, Hyundai est toujours dans la première phase de prototypage du nouveau poste de conduite virtuel. Cependant, il s’agit là d’une avancée importante et le poste de conduite virtuel offre une plate-forme capable d’accueillir de nouvelles fonctions résolument passionnantes à mesure de l’évolution de la technologie. Hyundai exploitera les résultats de son étude actuelle et les intégrera dans ses futurs plans de développement.

http://www.hyundai.news/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: