En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Siga, classification alimentaire, lève 1M d’euros auprès de Newfund

Publication: 15 mars

Partagez sur
 
La start-up Siga, lève 1 million d’euros auprès du fonds d’investissement Newfund et de la BPI afin d’assurer le déploiement à grande échelle de sa classification des produits alimentaires...
 

Créée en 2017 par Aris Christodoulou, la société Siga a mis au point une méthode scientifique innovante pour évaluer et améliorer la qualité des produits alimentaires disponibles en grande distribution. En analysant la formulation d’un aliment, Siga détermine un score et rend compte de son niveau de transformation. L’offre de la société s’adresse aux industriels et distributeurs pour qu’ils puissent mettre en avant des produits plus sains aux consommateurs.

Cette nouvelle classification se veut plus complète et plus fine que les classifications de type Nutriscore, retenue par les pouvoirs publics français, qui se contentent de recenser les nutriments : quantité de protéines, acides gras, sucres, vitamines et minéraux. Siga, pour sa part, s’inspire de la classification NOVA qui trie les aliments en fonction de leur degré de transformation en partant du constat qu’un régime alimentaire à base de produits ultra-transformés favorise le développement de maladies chroniques.

« L’approche de Nutriscore est réductrice. Ainsi, certaines graisses sont essentielles à notre alimentation, or Nutriscore les stigmatise toutes. Idem pour les sucres. Du coup, les industriels baissent un peu la teneur de tel ou tel produit pour obtenir un bon score. Malheureusement, cela ne fera pas baisser les maladies liées à une mauvaise alimentation dans la mesure où la réduction des calories n’affecte en aucun cas la structure des aliments, » déclare Aris Christodoulou.«  Siga réalise une véritable distinction, scientifique et en toute transparence, parmi les produits ayant subi le moins de transformation et donc plus sains pour notre organisme » .

Une démarche scientifique

La méthode Siga combine les données légales sur les emballages des aliments (liste d’ingrédients, table nutritionnelle, dénominations légales…) et 400 critères sélectionnés (présence, seuil nutritionnel, procédé industriel…) établis par un comité d’experts scientifiques et techniques. L’ensemble est évalué par un algorithme qui génère la classification, constituée de 9 groupes, basée sur une nomenclature et un arbre de décision.

Siga intègre cette méthode au sein d’outils propriétaires, commercialisés auprès des distributeurs et des industriels sur la base d’un abonnement annuel. L’entreprise a pour objectif de permettre à ces derniers de construire des stratégies d’offres produits sur le long-terme.

Une quinzaine d’industriels et distributeurs sont partenaires pilotes de la démarche Siga, dont Franprix, premier distributeur à avoir adhéré en 2017, et 150 industriels renseignent leurs articles dans les outils de la société. Par ailleurs, la start-up est de plus en plus sollicitée par les restaurants collectifs souhaitant améliorer leurs services aux entreprises et établissements publics.

La levée de fonds auprès de Newfund doit permettre de renforcer son équipe scientifique et nutrition, ainsi que de créer une équipe technique et de se développer sur un marché français estimé de 300 millions € (industriels et distributeurs confondus).

http://www.siga.care/

http://www.newfundcap.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: