En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Secteur de l’Industrie : formons plus de Techniciens !

Publication: 7 mars

Partagez sur
 
Alors que s’ouvre bientôt la période d’orientation post-bac, le Syntec-Ingénierie pointe une véritable pénurie de techniciens de bac +2 à bac+3, alors même que le secteur reprend des couleurs : 50 à 60 000 embauches seraient à prévoir entre 2018 et 2021, dont 27 000 créations nettes d’emploi...
 

Une tension qui engendre un manque à gagner entre 500 millions et 1 milliard d’euros par an pour les entreprises du secteur.

Un constat que partage Page Personnel, filiale de PageGroup, avec son étude « Industrie : le nouveau visage du recrutement » réalisée en novembre 2018. Comment résorber cette fracture entre recruteurs et candidats ?

Quand les choix d’orientation devraient davantage s’adapter à la réalité du marché

Selon la première édition du baromètre économique de l’ingénierie du Syntec : sur les 33 000 technicien(ne)s formé(e)s chaque année en France, seules 14 000 personnes sont effectivement sur le marché et 58 % choisissent de poursuivre leurs études.

D’ailleurs, malgré la nouvelle dynamique du secteur, 70 % des ingénieurs et techniciens en veille active affirment avoir du mal à trouver un emploi selon l’étude Page Personnel.

« "Ingénieur", "cadre", "col blanc" : on fait parfois la part trop belle à ce type de poste (bac+4 / bac+5) jugés par le collectif plus "prestigieux" que celui de technicien (bac+2 / bac+3). Face aux demandes croissantes des étudiants, de nombreuses écoles d’ingénieurs ont d’ailleurs été créées depuis une vingtaine d’années, laissant aujourd’hui, les IUT ou BTS rivaliser d’ingéniosité pour attirer des étudiants sur certaines filières techniques. D’ailleurs, on note vraiment aujourd’hui que de nombreuses entreprises peinent à recruter de bons techniciens, bien plus que des ingénieurs. Il y a un vrai besoin de revaloriser les filières techniques d’autant plus qu’avec les nouvelles technologies, les métiers techniques sont en pleine évolution et les débouchés nombreux. » explique Julien Weyrich, Directeur Senior chez Page Personnel.

De quoi donner matière à réflexion pour les lycéens à quelques mois seulement de valider leurs vœux dans Parcoursup !

L’exercice de l’entretien d’embauche, ça s’apprend dès l’école !

91 % des candidats en recherche d’emploi interrogés pensent avoir les compétences pertinentes pour le poste recherché et 87 % les expériences significatives. Plus d’un tiers ne sont pourtant pas retenus après un entretien, alors que le marché de l’emploi est à la hausse sur ce secteur.

« Côté candidats, on note, de manière générale, qu’à travers leur formation initiale fondée uniquement sur la technique, les techniciens ne sont pas toujours bien armés pour faire face aux exigences du processus de recrutement. Ils ne maitrisent pas forcément les codes de l’entretien d’embauche et cela peut être rédhibitoire pour de nombreux recruteurs, notamment côté RH. Au regard de la pénurie de profils disponibles sur certains postes techniques, les candidats, sur-sollicités, peuvent faire preuve d’un manque de réalisme ou d’un excès de confiance en entretien. » explique Julien Weyrich, Directeur Senior chez Page Personnel.

En charge des relations presse de PageGroup, nous vous proposons d’échanger avec Julien Weyrich, Directeur Senior chez Page Personnel, pour un décryptage approfondi de l’étude « Industrie : le nouveau visage du recrutement ».

http://www.pagepersonnel.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: