En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Le concept-car à l’échelle 1:1 réalisé sur une imprimante Massivit 3D

Publication: 21 février

Partagez sur
 
Pour la toute première fois au Festival Automobile International (FAI) : un concept-car grandeur nature, qui propulse le prototypage conceptuel vers de nouveaux horizons...
 

Massivit 3D Printing Technologies, le fournisseur leader de solutions d’impression 3D grand format, lève le voile sur une nouvelle méthode de production de prototypage conceptuel, à la fois révolutionnaire et économique, personnifiée par un concept-car grandeur nature imprimé en 3D, qui vient d’être présenté au salon FAI de Paris.

Avec les solutions d’impression numérique grand format de Massivit 3D, le prototypage conceptuel gagne en simplicité, pour le plus grand bonheur des secteurs de l’automobile, des biens de consommation, de l’électronique grand public et d’autres industries, qui peuvent réaliser des prototypes à l’échelle 1:1 à une vitesse sans précédent comparativement aux technologies de production classiques, sans parler de la réduction des coûts de fabrication et du maintien total de la confidentialité du design qu’offre cette méthode.

L’impression 3D, aussi connue sous le nom de fabrication additive, élimine la nécessité de s’équiper en outillage et assure une fabrication rapide et économique de conceptions géométriques complexes. Fini aussi les réglages multiples, étant donné qu’une pièce donnée peut être produite en un seul processus continu.

Avec l’impression numérique 3D, la préparation et le réglage s’avèrent extrêmement simples et rapides, tandis que le procédé de production bénéficie d’une automatisation totale. Contrairement à la production CNC –qui requiert un repositionnement manuel fréquent –l’impression 3D ne nécessite aucune interaction manuelle.

Exposé ce mois-ci lors du salon FAI, le concept-car en hommage à David Bowie a été conçu par le designer automobile de renom, Takumi Yamamoto, puis réalisé par des spécialistes de l’impression 3D grand format, Marie 3D, en à peine deux mois. La voiture présente à l’industrie automobile ce qu’il est possible d’obtenir quand l’évolution technologique précise et absolue rencontre l’imagination sans limite.

Amir Veresh, VP Business Development and Marketing chez Massivit 3D, a confié :« L’impression 3D offre des gains de temps et de coûts significatifs par rapport aux techniques de production classiques et laborieuses, telles que la modélisation grandeur nature en argile ou le détourage CNC. Nous sommes ravis d’avoir pris part à ce projet aussi prestigieux que créatif, qui nous permet d’exposer la réelle valeur ajoutée de l’impression 3D dans le domaine du design conceptuel. »

Takumi Yamamoto, designer et fondateur de Takumi Yamamoto sarl, a ajouté : « La conception aurait été bien trop complexe et onéreuse à produire à l’aide des techniques de fraisage traditionnelles. Comparativement aux méthodes existantes imprécises consistant à réaliser des maquettes avec des modeleurs physiques et de l’argile, l’impression 3D crée une sculpture exacte, offrant une plus grande créativité, une liberté de design décuplée et un flux de production plus rationalisé.J’ai été ravi de voir l’enthousiasme des visiteurs face à ce projet, notamment les journalistes, qui ont été nombreux à déclarer qu’il s’agissait de l’un des temps forts du salon. »

« Ce projet marque véritablement une évolution technologique dans la conception automobile », a expliqué durant l’événement Pierre Maheut, Strategy Director, Architecture & Design, Allegorithmic. « Je suivais la progression de la voiture depuis un moment et je suis très content de voir enfin le résultat grandeur nature. J’espère un jour pouvoir concrétiser mes projets grâce à la technologie d’impression 3D. Nous avons toujours utilisé la 3D pour réaliser des objets à petite échelle, mais n’avions jamais imaginé pouvoir atteindre de telles dimensions. Voir ce projet DB finalisé au salon annonce un avenir très prometteur et très stimulant. »

Philippe Marie, gérant de Marie 3D, a conclu en ces termes : « Je suis très fier d’avoir pris part à ce projet, qui nous a permis de démontrer les capacités de l’impression 3D en termes de taille, de rapidité et de fiabilité. Il nous tarde maintenant d’exposer ce prototype grandeur nature dans toute l’Europe et le reste du monde. »

https://massivit3d.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: