En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

The Cool Republic s’appuie sur wee-commerce pour dynamiser ses ventes

Publication: 14 février

Partagez sur
 
Le 1er early-adopter du nouveau CMS français a réalisé 20 000 ventes en 2018...
 

Rassemblant près de 80 000 fans sur Facebook et plus de 40 000 sur Instagram, le concept-store online dédié au design, The Cool Republic, connait un franc succès.

En 2015, 2 ans après sa création, il opère deux mues capitales : il évolue de site de ventes privées à concept-store online, et décide de quitter Magento pour un CMS français en SaaS en cours de création : wee-commerce.

Fin 2018, The Cool Republic compte 15 000 références à son catalogue, réalise 20 000 ventes et ambitionne de doubler son CA en 2019. Comment le jeune CMS e-commerce a-t-il accompagné la croissance de ce nouvel acteur majeur du design ?

2015 : deux transformations majeures

En 2013, The Cool Republic est un nouveau site de ventes privées dédié au design. Ses fondateurs ont opté pour le CMS américain Magento, qui requiert une faible enveloppe financière au démarrage. Quelques mois après le lancement, il apparait que les moindres développements – permanents pour tenir un site d’e-commerce à jour – nécessitent l’intervention coûteuse d’un développeur, et qu’il est difficile d’en trouver un s’adaptant au code existant, ce qui conduit à un millefeuille de couches de code.

En 2014, la start-up fait entrer un nouvel investisseur, serial entrepreneur du e-commerce, qui développe avec son associé, patron de SSII, un CMS nommé wee-commerce. Avec son arrivée, interviennent deux transformations majeures en 2015 : The Cool Republic s’ouvre à un plus large public en conservant les ventes privées comme brique marketing d’un site e-commerce ouvert à tous et opte pour un code non plus en open-source mais en SaaS, plus « propre » et axé performance et continu.

« Nous avons gagné sur quasiment tous les plans »

Pour Florian Masse, Président et co-fondateur de The Cool Republic : « Repartir sur une base neuve était séduisant en termes de performance, d’autant que les développeurs de wee-commerce étaient à notre écoute au quotidien. Mais subsistait la crainte de repartir à zéro après avoir goûté à une plateforme très riche... Finalement, les équipes de wee-commerce nous ont parfaitement accompagnés. Mis à part une fonctionnalité touchant à la modification simultanée des attributs d’une série de produits, nous avons gagné sur tous les plans (performance, SEO, logistique, analytics…). Le succès de The Cool Republic doit beaucoup à cette plateforme qui nous a véritablement propulsés :

- Un SEO performant : « Je n’avais pas mesuré l’importance du SEO jusqu’au jour où nous sommes passés sur wee-commerce. Conçue par un passionné du sujet, l’architecture de notre site chez wee-commerce répond exactement aux nombreuses demandes de Google : en respectant les zones éditoriales du blog, on note immédiatement une part prépondérante du SEO dans nos Analytics. Être bien positionnés nous a apporté énormément de trafic : nous sommes aujourd’hui le 1er revendeur français de la plupart des plus grandes marques que nous distribuons (Bloomingville, House Doctor, HK Living…). »

- Code, architecture et maillage : « Parmi les performances, la rapidité de chargement des pages est réellement impressionnante, or c’est un point d’achoppement très classique dans l’e-commerce, cela nous permet de surpasser nos concurrents. »

- Gestion multiple de l’approvisionnement : « 70% des produits que nous distribuons ne sont pas en stock (entre dropshipping et vente sur commande). wee-commerce a développé un extranet dédié aux fournisseurs, qui les notifie à chaque nouvelle commande et sur lequel ils confirment les envois, ce qui nous offre un suivi en temps réel des expéditions. La plateforme permet également de piloter conjointement notre site web et notre boutique physique, ouverte en 2016 dans le 9ème arrondissement de Paris. »

- Simplicité de la gestion des produits : « Il suffit désormais d’une matinée pour former un nouvel arrivant, ce qui nous fait gagner un temps précieux. »

- Analytics complets avec indicateurs inédits : on sent l’e-commerçant derrière les tableaux de bords de ce CMS car ils incluent énormément d’informations rarement fournies : répartition du CA par marque, catégorie, caractéristiques produits, marge, moyenne du CA/jour, trafic provenant de Google, de Facebook, taux de fidélisation… Et toutes les data sont exportables.

- Ventes privées : « Notre business model de départ ne représente aujourd’hui plus que 10% de notre chiffre mais nous sommes attachés à ce qui est devenu une fonctionnalité, d’autant qu’elle représente de vrais temps forts récurrents. wee-commerce nous fournit les outils nécessaires pour organiser nos ventes privées facilement et efficacement. »

- Paiement : « La sécurisation des paiements fonctionne très bien et la passerelle de paiement est l’une des plus économiques sur le marché. »

Fin 2018, The Cool Republic double ses chiffres pour atteindre les 20 000 ventes annuelles, compte 15 000 références à son catalogue, et ambitionne de doubler de nouveau en 2019.

« wee-commerce entre dans une nouvelle phase »

Pour Franck Samama, Directeur Général de wee-commerce : « Nous sommes plus que fiers d’avoir accompagné The Cool Republic dans une croissance à trois chiffres depuis 2015. Cette réussite prouve la pertinence et la performance de notre solution, ce qui nous conforte dans nos convictions. wee-commerce entre désormais dans une étape de commercialisation à grande échelle, qui va nous permettre d’accompagner davantage de business ambitieux, en quête de visibilité, de trafic et de conversions. Notre vocation : être engagé à leurs côtés, pour leur réussite e-commerce, avec une solution en SaaS innovante, sans commission et performante ! »

http://www.wee-commerce.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: