En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Un aperçu de l’avenir : présentation d’EIT Manufacturing et d’EIT Urban Mobility

Publication: 28 janvier

Partagez sur
 
L’Institut européen d’innovation et de technologie (EIT) a présenté officiellement aujourd’hui ses deux plus récentes communautés de l’innovation : EIT Manufacturing et EIT Urban Mobility...
 

Conjointement avec certains de ses principaux partenaires, TomTom, COMAU, Siemens, le CEA, l’Université technique tchèque de Prague, l’Université technique de Vienne et la ville de Barcelone, il a offert un aperçu de ce à quoi la société pourrait ressembler d’ici 15 ans.

Une société dotée d’une industrie manufacturière durable, efficace dans l’utilisation des ressources, numérique et, surtout, compétitive. Une société qui contribue à une économie circulaire et qui facilite la croissance en offrant une grande variété de possibilités d’emploi à une main-d’œuvre diversifiée et hautement qualifiée. Une société où la logistique et la circulation sont gérées de manière intelligente. Où les individus utilisent des modes de transport électriques, partagés ou individuels et à la demande (publics) très efficaces. Où les villes offrent davantage d’espace pour vivre, se promener et jouer. Où personne ne s’inquiète de la qualité de l’air, des embouteillages ni de trouver une place de parking.

Est-ce à cela que ressemblera l’Europe r d’ici 15 ans ? Une chose est sûre, l’EIT cherche précisément à atteindre ce genre d’objectif.

Gioia Ghezzi, membre du conseil de direction de l’EIT, a déclaré : « Je suis ravie de vous présenter nos deux nouvelles communautés de l’innovation, qui nous permettront de trouver des solutions à ces grands défis mondiaux et qui contribueront efficacement à la révolution industrielle nécessaire à la création d’un monde durable. Voilà de très bons exemples de ce à quoi l’EIT aspire : favoriser des innovations tangibles en rassemblant les secteurs des entreprises, de l’enseignement et de la recherche pour produire des effets concrets et, à terme, bâtir un avenir meilleur et durable pour les citoyens européens. »

70 % des Européens vivent dans des zones urbaines, et la mobilité urbaine génère 40 % de l’ensemble des émissions de CO2 imputables au transport routier. Au sein de l’Union européenne (UE), les embouteillages sont généralement localisés dans les zones urbaines et aux alentours, et ils représentent un coût annuel de près de 100 milliards d’euros, soit 1 % du PIB de l’UE.

Selon Maria Tsavachidis, PDG d’EIT Urban Mobility : « Le modèle de mobilité actuel n’est tout simplement pas durable. Pour le modifier, nous devons trouver des solutions à un certain nombre d’enjeux majeurs, par exemple une diminution des embouteillages, un développement urbain durable et des modes de transport éco-efficaces. Nous devons agir dès maintenant, en déployant les technologies et en les ajustant, et en promouvant des changements en matière de réglementation et d’infrastructure. Nous devons également donner la parole aux citoyens et leur permettre de jouer un rôle actif dans la transformation de l’écosystème de la mobilité urbaine afin de trouver des solutions innovantes ensemble. Nous souhaitons récupérer l’espace public pour vivre, travailler et rencontrer d’autres personnes : les fonctions de ce que les Grecs anciens appelaient l’« agora ». Voilà précisément l’objectif que nous atteindrons avec EIT Urban Mobility : rendre nos villes plus agréables pour les citoyens. »

Au sein de l’UE, le secteur manufacturier emploie près de 30 millions de personnes au sein de 2,1 millions d’entreprises et il représente en moyenne près de 20 % du PIB. Néanmoins, l’industrie manufacturière subit la pression d’un certain nombre de facteurs, allant des progrès technologiques rapides à la nécessité de mettre en place une économie plus circulaire.

« Si nous voulons générer une croissance durable au sein du secteur manufacturier européen, nous devons innover et adopter le concept d’industrie 4.0. Un tel changement passe par l’investissement et l’enseignement », a affirmé le professeur George Chryssolouris de l’Université de Patras, le partenaire de coordination principal d’EIT Manufacturing. « Le modèle d’innovation de l’EIT est parfait pour cela : en rassemblant les secteurs des entreprises, de l’industrie, de la recherche, de l’enseignement ainsi que le secteur public, non seulement il agit comme un moteur de changement, mais il est également la source de nouveaux investissements et de nouvelles possibilités. Il n’existe aucune autre initiative au monde comparable à l’EIT. »

http://eit.europa.eu/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: